Enerzine

L’Aquitaine devient la 1ère région photovoltaïque de france

Partagez l'article

Les énergies renouvelables poursuivent leur développement en aquitaine, notamment le photovoltaïque : la région s’est placée en 2014 au 1er rang français pour son parc solaire, en termes de puissance installée.

La production d’électricité photovoltaïque a ainsi atteint un record de production (777 GWh) soit une progression de 45 % par rapport à 2013, tandis que la consommation d’électricité sur la région a quant à elle diminué de 4,6 % en 2014 compte-tenu d’une météo extrêmement clémente.

Côté production, l’Aquitaine est en 2014 la région qui accueille le parc photovoltaïque le plus important de France (770 MW) ainsi que le 2ème parc de la filière bioénergies (154 MW). Avec le développement du parc photovoltaïque et des conditions météorologiques favorables, la région atteint un record de production d’électricité d’origine solaire (777 GWh, soit + 45 %).

Cependant, la forte progression de la production photovoltaïque ne compense pas la baisse de production hydraulique (-9,8 %) liée aux conditions hydrologiques moins favorable qu’en 2013, une année exceptionnelle sur ce plan, et de production thermique fossile (-30 % par rapport à 2013). Au global, la production d’électricité de la région a baissé de 3,5% tandis qu’elle a diminué de 1,8 % en France.

En 2014, la consommation d’électricité a baissé de 4,6 % en Aquitaine par rapport à 2013 et de 6 % en France, atteignant 22 243 GWh en région, en raison des températures particulièrement douces observées durant toute l’année (la température moyenne annuelle sur la France positionne 2014 au premier rang des années les plus chaudes depuis 1900). En données corrigées de l’aléa climatique, la consommation de la région a augmenté de 1,5 % alors que la consommation annuelle française a diminué de 0,4 %.

Avec 7,2 % d’augmentation entre 2006 et 2014, la consommation corrigée du facteur météorologique croit plus rapidement en Aquitaine qu’en France (+2,9 %). Cet écart entre la consommation régionale et nationale s’explique principalement par la forte croissance démographique de la région et par une proportion de consommateurs particuliers et professionnels plus importante en région qu’au niveau national.

Afin de garantir la sécurité de l’alimentation électrique de la région et d’accueillir les énergies renouvelables en développement, RTE a investi plus de 100 millions d’euros en 2014 dans l’adaptation de son réseau électrique en Aquitaine. Le gestionnaire du réseau français d’électricité prévoit un montant d’investissement du même ordre de grandeur en 2015.

L’année sera en particulier marquée par la finalisation, à l’automne, du chantier de raccordement électrique du plus grand parc photovoltaïque d’Europe en cours de construction à Cestas (33).


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    11 Commentaires sur "L’Aquitaine devient la 1ère région photovoltaïque de france"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Truffe
    Invité

    Petit calcul : 770 MW à environ 2 € le watt/crête, cela fait un investissement de plus de 1.5 Milliards. De son côté RTE aura investi 200 Millions. Et encore, on est en pleine transition énergétique. Qu’est que ce serait sinon ?

    Luis
    Invité
    ¤ Après l’ouragan Martin en 1999, la tempête Klaus de 2009 a détruit beaucoup de zones forestières dans les Landes : 60% de la forêt landaise. Klaus a détruit 230.000 hectares de forêt. Comme les forestiers n’ont pas prévu de reboiser tous les endroits détruits, cela laisse de la place pour le photovoltaïque. Avec seulement 100.000 hectares et à raison de 600 à 800 kWc à l’hectare, il serait déjà possible d’installer 60 à 80 GWc dans les Landes. De quoi produire 72 à 96 TWh d’électricité photovoltaïque. Pour évacuer l’électricité, on pourra utiliser les lignes haute tension construites pour… Lire plus »
    Luis
    Invité

    ¤ Comme cela se conçoit aisément, il s’agit de la production annuelle : une énergie de 72 à 96 TWh d’électricité pour une puissance PV installée de 60 à 80 GWc dans les Landes. La plupart des lecteurs auront compris.

    Lafleur
    Invité
    J’habite cette région, ou il n’a pas été possible de mettre une éolienne depuis plus 10 ans, on est d’accord ça n’est cette région qui détient les meilleurs site. Ce que je constate, c’est que nous somme bien placé pour recevoir du PV, parmis bien des régions en France, et d’après cet article nous produisons 777 GWh de photovoltïque, très bien, et alors !!!! Toujours rien sur une baisse éventuelle de ma facture, heureusement que nous avons Blaye pour se servir du bouton ON/OF de nos maisons et de nos ateliers. Le radar Linky arrive ça va pas être gratuit,… Lire plus »
    Cunegonde
    Invité

    A propos de branquignols, il parait qu’au Japon ils ne savent toujours pas ou sont les coriums et apparemment leur programme serait de balancer les eaux contaminées à la mer. 1 corium de perdu 10 de retrouvés

    Sicetaitsimple
    Invité

    C’est très facile de faire passer la production de 60 à 80GWc dans les lignes haute tension construites pour la centrale du Blayais, dont on rappelle qu’elle fait au total 3,6GW.

    Sicetaitsimple
    Invité
    on nous parle de 60 à 80GWc sur 100.000ha de potentiel PV en Aquitaine. Pour faire quoi? Aujourd’hui la consommation habituelle de la région Aquitaine c’est environ 4GW (cf. les données régionales RTE). Certes on peut « exporter ». Vers l’Espagne, vers Midi-Pyrénées, vers Poitou-Charentes, vers le Limousin, tous pays ou régions qui ne feraient rien alors que l’Aquitaine développerait sa production PV à grande vitesse? C’est juste n’importe quoi, comme le fameux concept Desertec dont j’ai dénoncé sur Enerzine depuis bien longtemps l’echec, avant que les faits ne me donnent raison (je parle bien du concept Desertec basé sur de l’exportation… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    J’ai écrit  » dénoncé l’échec », je voulais dire « annoncé l’échec ». Et je pense de la même façon à terme à l’échec des grandes fermes au sol en Europe. La seule économie viable du PV à terme, c’est l’autoconsommation, bien entendu pas que des particuliers, mais aussi du commercial, de l’industrie, du tertiaire…

    Reivilo
    Invité

    Pare exemple par du Césium 134, Césium 137 dont on peut même détecter les trace sur les côtes candiennes.

    Reivilo
    Invité

    Vous trouvez ça vraiment amusant ? Par contre parler de « Mesurer la dilution de l’eau » ça c’est drôle !

    Lafleur
    Invité
    Vu que l’état a révisé à la baisse ses dotations aux départements, faut trouver de l’argent sans le moindre effort de nos chers politicards. Avec près d’un million d’hectares de convoitises, j’ai bien peur que dans un avenir très proche les Landes deviennent une plaque tournante pour la fabrication de lunettes anti-reflet. C’est une région pas trés riche mais tellement belle et authentique, au temps de Napoléon III avec son collectivisme le pin et la résine, un métayage très développé, Nous sommes passé (évolution oblige) du pin résinier au pin maritime par besoin sans faire trop de casse. Mais pour… Lire plus »
    wpDiscuz