L’Arabie Saoudite mise sur l’énergie solaire photovoltaïque

Une entreprise de haute technologie dans le secteur de l’énergie solaire va voir le jour en Arabie Saoudite, un accord préliminaire ayant été signé entre Saint-Gobain et Le Prince Faisal Bin Salman Bin Abdulaziz Al Saud.

La cérémonie de signature s’est tenue à Torgau, en Allemagne, où Avancis, filiale de Saint-Gobain, exploite l’une des usines les plus modernes au monde de modules photovoltaïques à base de couches minces.

Cet accord préliminaire prévoit que Saint-Gobain apporte l’assistance technique et l’ingénierie pour la construction et l’exploitation d’une usine de production de modules photovoltaïques à base de couches minces de CIGS (Cuivre, Indium, Gallium et Sélénium) au Royaume d’Arabie Saoudite. Ce projet s’inscrit dans un programme plus large comprenant aussi la construction de centrales solaires dans le Royaume.

Cette alliance stratégique jette les bases nécessaires au développement d’autres activités liées à l’énergie solaire. Elle va notamment accélérer le déploiement de centrales solaires équipées de modules fabriqués en Arabie Saoudite, avec la technologie CIGS d’Avancis. L’électricité solaire ainsi générée pourra réduire la consommation de pétrole brut.

Ce programme s’inscrit dans les orientations stratégiques du K.A.CARE*, tout en permettant le développement d’une base industrielle compétitive dans le royaume. Créé en 2010 par décret royal, le K.A.CARE est en charge du développement des énergies nucléaires et renouvelables en Arabie Saoudite. Il a pour objectif l’installation d’une capacité de production d’énergie solaire de 41 GWp d’ici à 2032, dont 16 GWp d’origine photovoltaïque.

"Nous sommes très honorés de collaborer avec Son Altesse Royale Le Prince Faisal, en valorisant notre technologie et notre savoir faire industriel qui vont permettre à l’énergie solaire d’être une source compétitive d’électricité pour le Royaume. Le coût de l’électricité ainsi produite aura un très fort contenu local" a commenté Jean-Pierre Floris.

Selon Le Prince Faisal, ce partenariat aura un double bénéfice pour le Royaume : "Il apportera une source alternative et efficace de production d’électricité, et permettra l’introduction d’une technologie innovante en Arabie Saoudite".

Basée sur le dépôt de couches minces de CIGS sur un substrat de verre, la technologie développée par Avancis s’affranchit du traditionnel silicium cristallin. Cette technologie permet d’envisager un bas coût de production, comme les autres techniques à base de couches minces, tandis que son rendement électrique (plus de 12% industriellement et jusqu’à 20% en laboratoire) se rapproche de ceux, plus élevés, des modules de silicium polycristallin.

Les modules à base de couches minces CIGS sont recommandés tout aussi bien pour les champs solaires que pour les installations en toiture, en raison de leur simplicité de montage, de leur esthétique et de leur fiabilité.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "L’Arabie Saoudite mise sur l’énergie solaire photovoltaïque"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Innocent
Invité

Combien est investi dans ce projet ? Quelle en sera la capacité ? 10 MW? 100MW ? 1GW ? En dessous de 100MW ce n’est même pas la peine de commencer…

Luis
Invité
Selon Citigroup (la banque bien connue), l’Arabie deviendrait un importateur de pétrole vers 2020. Enfin, s’il reste un pays en mesure d’exporter du pétrole à cette date, car les pays producteurs consomment de plus en plus et leur production va décliner. La consommation de pétrole a doublé en 10 ans, de 1,5 Millions de barils par jour en 2000 à 3 Mb/j en 2010. La consommation de gaz est égale à la production, dont une partie réinjectée dans les puits de pétrole pour augmenter la récupération. Le pétrole a plus de valeur que le gaz. Avant d’importer du pétrole, ce… Lire plus »
michel123
Invité

Contrairement à la france dont le pic de consommation se situe en hivers vers 19 -23H. La production photovoltaique dans ce genre de pays chaud est tout à fait adaptée au pic de consommation dans ce pays riches et donc climatisé dont la demande d’électricité est maximum à midi lorsque ces climatiseurs tournent à plein régime. Elle reste cependant inadaptée à la production de base pour peu que le pays s’industrialise un tant soi peu .

Richat
Invité
Bonjour Mr. dame E mail C’est au cours d’une séance de navigation sur le net que j’ai eu la joie et le plaisir de découvrir votre adresse électronique. En effet, je suis investisseur privé basé à Cotonou (République du Bénin) en Afrique de l’Ouest. J’ai l’ambition légitime d’investir dans tous les domaines d’affaires et dans les pays économiquement et politiquement stables et dont les lois et les règlements protègent et sécurisent les investisseurs étrangers c’est pour toutes ces considérations que je viens respectueusement solliciter votre franche et sincère collaboration dans le cadre de toutes activités rentables du secteur privé. Accepteriez-vous… Lire plus »
wpDiscuz