L’automobiliste roule déjà au « bio » sans le savoir

La France a décidé d’augmenter cette année sa production de biodiesel de 68%, un biocarburant destiné aux moteurs Diesel et commercialisé sous le nom de Diester. L’objectif fixé par l’état à l’horizon 2010 est de 7% de biocarburants dans le gazole, avec un palier à 5,75 % en 2008, soit 2,3 millions de tonnes, contre 380 000 aujourd’hui.

C’est le groupe Technip qui a la charge de réaliser les 2 unités de production (Sète et Compiègne). Chaque usine aura coûté quelque 10 millions d’euros. (voir la brève précédente sur l’unité de Compiègne)

Une fois produit, le Diester est livré aux raffineries de pétrole, où il est incorporé au gazole avant de repartir vers les pompes à essence. L’automobiliste qui fait le plein ignore le plus souvent que son carburant contient du gazole mélangé à du colza et du tournesol.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz