Enerzine

L’aventure se termine pour Johnson Controls et Saft

Partagez l'article

L’américain Johnson Controls et le français Saft sont parvenus à un accord scellant la fin de leur joint-venture [Johnson Controls-Saft], qui avait été créée en 2006 dans l’objectif de développer et de fabriquer des batteries automobiles au lithium-ion.

Selon les termes de cet accord, les parts de Saft dans l’entreprise sont revenues à Johnson Controls pour un montant de 145 millions de dollars en espèces. Johnson Controls recevra également une licence étendue permanente l’autorisant à utiliser sur tous les marchés certaines technologies lithium-ion de Saft.

Tous les actifs de la joint-venture, y compris la nouvelle usine de l’entreprise située à Holland dans le Michigan, sont conservés par Johnson Controls. Le site Nersac en France de la joint-venture sera transféré à Saft fin 2012. Les deux parties ont ainsi d’un commun accord clos toutes les procédures judiciaires entre les deux sociétés.

Dès le 1er octobre 2011, Johnson Controls gèrera l’entreprise sous le nom de Johnson Controls et remplira les accords contractuels existants, que ce soit au niveau des clients ou des fournisseurs.

Johnson Controls, inventeur du premier thermostat d’intérieur électrique, est présent dans plus de 150 pays et compte 154 000 salariés.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz