L’aviation civile va limiter ses émissions de CO2

L’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) a adopté ("en dernière minute") une résolution sur l’aviation internationale et le changement climatique qui inclut un objectif absolu de limitation des émissions de C0² de l’aviation civile, qui sera plafonné à compter de 2020.

C’est la première fois qu’un accord sectoriel de réduction des émissions de gaz à effet de serre est conclu à l’échelle mondiale. En attendant, les Etats et les organismes compétents sont invités à prendre toutes les mesures nécessaires pour améliorer l’efficacité énergétique des carburants de 2% par an jusqu’en 2020.

Les émissions totales de CO2 du secteur de l’aviation (vols nationaux et internationaux) comptent actuellement pour 2 % des émissions mondiales totales (GIEC 2007), dont 40 % proviennent des vols intérieurs.

Selon l’OACI, "des résultats préliminaires, par vol, indiquent que la demande de voyage aérien devrait poursuivre sa croissance au moins jusqu’en 2036" ; Même si le rendement devrait continuer de s’améliorer durant cette période, l’organisme ne s’attend pas à ce que l’amélioration prévue du rendement découlant de mesures technologiques et opérationnelles compensent entièrement la croissance projetée des émissions attribuables à la demande.

L'aviation civile va limiter ses émissions de CO2

La résolution autorise aussi les Etats membres à faire appel aux mécanismes du marché pour limiter les émissions de CO². Ceci va permettre à l’Europe de mettre en place en 2012 le système de droits d’émissions (ETS) pour le transport aérien, adopté par le Conseil et le Parlement européen suite au Paquet Energie-Climat adopté sous Présidence Française de l’Union Européenne.

Les Etats émettant moins de 1% des émissions pourront échapper à ces mesures afin de ne pas pénaliser les pays en voie de développement, mais la résolution permet de couvrir 90% des émissions de CO² de l’aviation civile internationale.

« Avec cette résolution, la communauté de l’aviation civile internationale se met définitivement du côté de la lutte contre le réchauffement climatique en acceptant de limiter les émissions de CO² du transport aérien et d’encourager les mécanismes de limitation fondés sur le marché. Il s’agit d’une première étape qu’il conviendra de renforcer prochainement. Dans la perspective de la conférence de Cancun début décembre qui doit permettre de mettre en œuvre l’accord de Copenhague, cet accord est une avancée dans la lutte contre le réchauffement climatique », ont déclaré Jean-Louis Borloo et Dominique Bussereau.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "L’aviation civile va limiter ses émissions de CO2"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

”…cet accord est une avancée dans la lutte contre le réchauffement climatique”. Même si on n’améliore que de 2% / an d’ici 2020, on avance dans la bonne direction…et si on peut faire meiux que 2%, il ne faudra pas s’en priver ! Restons volontaires et vigileants ! A+ Salutations Guydegif(91)

Nonmaisdisdonc
Invité

Enfinnnn ! il etait temps et j’espere que ce n’est qu’un debut Quid des torcheres en raffineries et des navires de commerce (et militaires) de plus en plus enormes et qui sillonent les oceans ?

wpDiscuz