Enerzine

Le bicarbonate augmente la production d’huile algale !

Partagez l'article

Les chercheurs de l’université de l’Etat du Montana (MSU) ont découvert que le bicarbonate de soude pouvait considérablement augmenter la production d’huile algale, un préalable à la fabrication de biocarburant.

"Le même ingrédient qui calme les maux d’estomac ou qui élimine les odeurs des réfrigérateurs est également celui qui va jouer le rôle de déclencheur chimique, une propriété restée jusque là insaisissable par les scientifiques", a déclaré Rob Gardner, diplômé en chimie et en biologie au MSU.

Ajouté à un moment précis dans le cycle de croissance des algues, le bicarbonate de soude a pour effet de plus que doubler la quantité d’huile produite, en moitié moins de temps, avec trois types d’algues différentes.

"Il aura fallu beaucoup de travail. J’ai été très heureux de voir que tout s’est bien passé," a indiqué R. Gardner, "je suis encore un peu sous le choc" a t’il ajouté au sujet de cette découverte.

"La recherche d’un déclencheur chimique pour stimuler la production d’huile algale a été un voyage long et parfois sinueux", ont estimé les trois scientifiques du MSU (K. Cooksey, B. Peyton, R. Gardner). Non seulement ils ont dû découvrir la substance chimique qui pouvait fonctionner, mais ils ont également dû trouver le meilleur moment pour l’ajouter aux algues.

Le bicarbonate augmente la production d'huile algale !

Ainsi, le bicarbonate de soude fonctionne parfaitement car il fournit aux algues, le dioxyde de carbone supplémentaire qui est nécessaire à l’évolution de son métabolisme à un moment clé de son cycle. Si le bicarbonate de soude est ajouté trop tôt ou trop tard, les algues ne répondent pas. Mais lorsqu’il est ajouté au bon moment du cycle, les algues produisent en aval de deux à trois fois plus d’huile, en moitié moins de temps, que les modèles classiques. Les huiles, ou lipides, sont composés de triglycérides, des éléments clés à la production de biodiesel et de bio-kérosène.

"Réduire la quantité de temps nécessaire à la production d’huile est aussi une bonne chose, car les étangs des producteurs d’algues sont sujets à contaminations", a déclaré Cooksey. "Si les producteurs peuvent produire de l’huile plus vite, ils peuvent également réduire ce risque ".


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    8 Commentaires sur "Le bicarbonate augmente la production d’huile algale !"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    christian
    Invité
    Ca alors, quelle découverte : on ajoute du carbone et ça pousse mieux ! Quel choc. Mais d’où on le sort, le bicarbonate de soude ? Soit on déstocke du carbone minéral, et on aggrave notre bilan global, soit on prend du carbone déjà dans le cycle, et il faut le convertir… avec force énergie.  Encore une intox… Sauf à ne garder que la conclusion de portée strictement commerciale : c’est mieux pour les producteurs. Scoop : pour les producteurs, c’est encore mieux de produire très peu de liplide, et de le vendre à l’industrie agroalimentaire -oméga 3 etc.- à 1000… Lire plus »
    microbetao
    Invité
    Avant tout n’oublions pas que l’on parle d’une nouvelle industrie en agrilculture pour la production de carburant. JE crois que parler de biocarburant peut rentrer dans les risques aux allégations mécomprises. Un progrès de plus, c’est vrai qu’on aura peut-être appris quelques chose d’utile du fait des enjeux de cette source de (sur)production. Maintenant comme christian fait alllusion, je me demande les implications et répercussions de cette découverte qui montre le haut niveau de prétention de l’homme sur un processus chimique si simple qu’on semble chercher l’application empiriquement faute de comprendre le mécanisme principal ! et on veut déjà l’utiliser… Lire plus »
    michel123
    Invité

    Il ne dépend que de la quantité de bicarbonate nécessaire . Si le bicarbonate ne joue qu’un rôle catalyseur la nouvelle est d’importance . Si le bicarbonate est le fournisseur principal de carbone , on ne fait alors que déplacer sans le règler le problème de la production énergétique . Au pire cela peut être un mode d’accumulation chimique d’une énergie produite ailleurs . Quelques précisions techniques auraient été les bienvenues .

    Inox
    Invité

    une sauce de salade concoctée aux alginates de bi c’est plutôt dègueu

    Yakafokeu
    Invité
    Il faut pas être si défaitiste ….Il parait que la production industrielle de carburants algaux ne sera pas possible d’ici longtemps (30 ans ?) ,avant que tous les process soient bien maitrisés. Pour moi, meme si ce n’est pas grand chose, cette nouvelle est tout de même bonne car elle implique finalement des processus assez simples et peu polluants. Oui franchement le bicarbonate de soude , on en a dans le sang alors difficile de faire moins ecotoxique. au fait c’est quoi le bicarbonate de soude : a oui NaHCO3… merci wiki, mais comment on le fait ? première étape… Lire plus »
    christian
    Invité

    Cher Yakafokeu, Deux questions : 1- comment recyclez-vous l’ammonium ? (toujours sans consommer d’énergie, bien sûr). 2- Vous êtes bien en train d’expliquer que le carbone nouveau introduit par le carbonate n’est pas assimilé par les algues, hein, puisqu’on « recycle » tout. Vous le qualifiez bien d vecteur n’est-ce pas ? Dès lors, à quoi ça sert de coupler à un rejet industriel de CO2, puisqu’on a besoin que d’une quantité fixe de carbonate ?

    London
    Invité

    Hi to all in fact I am a investigator at Lubumbashi’s University I would like to contribute also about production oil algae thus this experience is also done here in Democratic republic of Congo.

    London
    Invité

    Algae is more important for the life and we cannot his power about our life, many secret has got those vegetation. Since Lubumbashi University, Departure of Chemistry Sciences Facluties London MUYEY, for more informations join us to +243993537376 and +243814368186. Science is our passion.

    wpDiscuz