Le biodiesel, inefficace contre l’effet de serre

Des scientifiques américains affirment que le biodiesel ne réduirait pas le réchauffement climatique : il serait au contraire responsable de davantage d’émissions de gaz à effet de serre que le diesel conventionnel.

Les chercheurs de SRI consulting, un centre de recherche pour l’industrie chimique, ont comparé les émissions de gaz à effet de serre (GES) sur l’ensemble du cycle de vie, de la production à la combustion par les véhicules.

Les résultats montrent que la culture du colza destiné à faire du carburant produit autant, voire plus de GES que le diesel issu du pétrole. Celui-ci émet 85% de GES lors de sa combustion. Les émissions produites par le colza auraient lieu pour les 2/3 pendant la culture, lorsque les terres cultivées émettent de l’oxyde nitreux, 300 fois plus nocif que le CO2 du point de vue de l’éffet de serre.

Les chercheurs vont plus loin en affirmant que si les espaces dédiés au colza étaient utilisés pour faire pousser des arbres, ils absorberaient les 2/3 des émissions attribuées au diesel conventionnel

 
(src: ScienceDaily : "Study warns against biodiesel fuels")
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Le biodiesel, inefficace contre l’effet de serre"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jess
Invité

Avec tout ça, on ne sait plus à qui se vouer, ni qui croire… C’est une bonne idée de planter des arbres, par contre, c’est une mauvaise de continuer à vouloir insister avec le pétrole…il vaudrait certainement mieux développer encore et encore le solaire… Mais que vaut ma voix face aux gigantesques puissances pétrolières!

Patrice
Invité

ée+.html

toto
Invité

“il vaudrait certainement mieux développer encore et encore le solaire..” Il faut arréter avec cette légende : le solaire ne peut pas lutter avec un besoin de plus de 80 millions de baril de pétrole brulés par jour. Les pistes sont plus du coté des économies et d’un énorme bouquet alternatif

philippe
Invité
Ici, dans les Vosges, de grandes et fières banderoles annoncaient au bord des champs jaunes que le colza servait à fabriquer du “Diester” pour lutter contre l’effet de serre… On a pu lire dans vos colonnes que le diester (biodiesel) est un assemblage d’huile végétale pure, de lessive de soude, et de méthanol…! Ces additifs corrosifs sont indispensables au bon fonctionnement des moteurs à combustion, sans modification pour le client… Dormez braves gens: nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour remplir vos réservoirs! Cette absurdité politico-industrielle se résume en un maître-mot: “Sacré-déz-empouas!” Nous sommes bien au Royaume… Lire plus »
Herve
Invité
En effet! Le seul moyen est de se raccrocher à la Physique et Chimie sans écouter les sornettes immensément stupides de ces pseudo-chercheurs (si tant est qu’il y ait eu ces chercheurs, car ce sont pour presque tous des gens factuels qui ne risqueraient pas leur carrière à avancer de telles inepties: Le coup de la forêt en est une énorme: Elle ne stocke le CO2 qu’une fois, tandis que le champ re-sert chaque année! Et où passerait l’énergie solaire stockée sous forme chimique dans les plantes? Certainement pas dans leur poches. Non, cette “annonce” est une arnaque médiatique inventée… Lire plus »
Xavier
Invité
Les chercheurs ont amplement raison. Ils apportent un nouvel argument contre l’anarque écologique que représente le bio-diesel. Les arbres absorbent du CO2 pendant toute leur vie, génération sur génération. Y a-t-il quelque chose d’écologique et d’humain à remplacer ces forêts par des champs de maïs ou de colza? Non seulement le bilan CO2 n’est pas meilleur mais ces champs de maïs contribuent à la suppression des écosystèmes et de la biodiversité. Plus grave encore, alors que des millions de personnes meurent de faim, des gens vont cultiver du maïs pour nourrir des voitures. Alors que des millions de personnes meurent… Lire plus »
Eric
Invité

Oubliez les agrocarburants ! Plantons plutôt des forêts et brulons du pétrole. Non, il ne s’agit pas d’un nouveau slogan de campagne de Greenpeace, mais de la traduction du titre d’un article dans le NEW SCIENTIST. Cet article résume bien les avantages bien minces des agrocarburants (éthanol-maïs) pour résoudre les changements climatiques par rapport à la (re)forestation et au pétrole.

gprennes
Invité
une certitude : en banissant la voiture pour les trajets < 5km, en roulant systématiquement 10km/h en dessous des limitations de vitesse, en adoptant une conduite souple, en surgonflant légérement les pneus et en optant pour le train pour les très longs trajets, le francais moyen diminuerait déjà de bcp son empreinte écologique due à ses déplacements… du dit et du redit mais ca au moins, y a pas de débat possible… sauf, à considérer que le francais moyen se refuse à admettre que le vélo est un mode de transport à part entière, non poluuant par excellence et tellement… Lire plus »
Alloa
Invité

L’énergie solaire est la meilleur!!!

wpDiscuz