Le blé devient un combustible de chauffage intéressant

Le prix des matières fossiles ne cessent d’augmenter et de nouveaux combustibles émergent. C’est le cas notamment de la production de chauffage par le blé.

Ce procédé est déjà utilisé par les producteurs de céréales et les agriculteurs disposant de surplus de blé ou de surfaces de terre en jachère. La chaudière est équipée d’un magasin silo, pouvant être rempli manuellement avec un seau ou automatiquement via un système d’amenage provenant d’une unité de stockage disposée à côté de celle-ci.

Les particuliers peuvent maintenant bénéficier de cette énergie renouvelable par le système des poêles aux granules de blé. La chaudière produit de l’eau chaude à 85° et permet d’utiliser tous les types de chauffage existants ( radiateur, chauffage au sol, eau chaude).

Le coût du chauffage par le blé est environ deux fois 1/2 moins cher que le chauffage au fioul. Soit une dépense de 800 € pour le blé contre 2 100 € pour une habitation consommant 3 500 litres de fioul. Cette économie de 1 300 € reste très appréciable même s’il est conseillé de rajouter une source de chauffage annexe de type ballon électrique, lors des périodes creuses (mai à septembre).

Plusieurs fabricants proposent ce type de chaudière ou de poêle en France, parmi lesquels le Groupe Piroux dans l’Ain et Pagnod Industries en Haute Savoie.

Un projet de chauffage ?

Liens Web à visiter :
Pagnod Industries
Groupe Piroux

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz