Le bois à l’épreuve des tremblements de terre

Généralement, la recherche en génie civil face aux tremblements de terre porte sur la résistance de matériaux sophistiqués tels que le béton ou encore l’alliage de métaux.

Cependant, comme le bois est de plus en plus usité dans le secteur de la construction, un groupe de chercheurs de cinq universités a eu l’idée de soumettre cette matière végétale à l’épreuve des secousses sismiques.

Pour mener à bien cette opération, la simulation d’un tremblement de terre relevant de 7,5 sur l’échelle de Richter a été réalisée au Japon, le 14 Juillet dernier, au "Hyogo Earthquake Engineering Research Center". L’édifice en bois d’un poids total de 455 tonnes s’est donc déplacé de haut en bas, de gauche à droite, et inversement. Résultat : les sept étages sont restés debout, subissant au passage quelques dommages considérés comme minimes.

Après avoir passé en revue tous les points de force autour du bâtiment, les ingénieurs ont fait en sorte que les rivets coincident avec les pressions structurelles s’exerçant pendant un tremblement de terre. Les chercheurs ont également utilisé un système d’arrimage composé de 63 tiges d’acier qui s’élève de la fondation à la toiture, empêchant ainsi l’édifice de basculer.

"L’idée est de trouver de nouvelles façons de construire des bâtiments en bois et de fournir de nouvelles options [pour les constructeurs], moins coûteuses et plus durables", a indiqué John van de Lindt, un ingénieur à l’Université du Colorado.

Le bois à l'épreuve des tremblements de terre

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz