Enerzine

Le Bourbon Orca fait preuve d’innovation

Partagez l'article

Bourbon annonce la mise en service du Bourbon Orca, un navire de services de dernière technologie destiné à l’offshore pétrolier moderne. Le Bourbon Orca (Ulstein AX104), navire AHTS (Anchor Handling Tug Supply Vessel ou navire remorqueur ravitailleur releveur d‘ancres), dernier né des navires de services à l‘offshore pétrolier moderne, a été baptisé le samedi 24 juin 2006 à Aalesund en Norvège.

Equipé du nouveau design de coque Ulstein X-Bow™ de Ulstein Design AS, ce
navire se distingue par trois innovations :

  • coque à l’étrave inversée,
  • nouveau système sécurisé de relevage d’ancres,
  • propulsion diesel-électrique.

Une nouvelle coque du type Ulstein X-Bow
La première chose que l’on remarque à propos de ce navire, c’est la forme de sa coque, d’un genre nouveau. Ce navire est en effet équipé d’une coque dont le profil d’étrave a été inversé. Au lieu d’avancer au-dessus du niveau de la mer, elle remonte vers l’arrière.

Ce concept totalement innovant a été baptisé Ulstein X-Bow. Le navire se retrouve ainsi à fendre les vagues d’une manière telle que bruit et vibrations à l’intérieur sont réduits. La forme de la coque entraîne une diminution des mouvements de tangage et de ce fait, le pont reçoit moins de paquets d’eau. Tous ces éléments améliorent la sécurité des opérations par temps de houle.

Le système SAHS mis au point par ODIM
Le système ODIM matérialise la politique QHSE de BOURBON (Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnent).

Le pont arrière est équipé de deux puissantes grues mobiles munies de pincescrochets articulées, d’un système de commande et de vidéosurveillance actionné à distance, ainsi que d’un système mobile de plate-forme de relevage d’ancre, en substitution du traditionnel rouleau « stern roller ». Aucun membre de l’équipage n’est donc sur le pont arrière, ce qui d’évite tout risque lié à la manipulation d’équipements ou à la défaillance d’un câble.

Une propulsion diesel-électrique
Le navire sera également l’un des premiers navires ravitailleurs releveurs d’ancres au monde équipé d’une propulsion diesel-électrique. La propulsion diesel-électrique entraîne une diminution du coût total d’exploitation et d’entretien.

Les rejets de gaz dangereux pour l’environnement sont également diminués, et le navire gagne en manoeuvrabilité. Tandis que les systèmes de propulsion plus conventionnels sont moins onéreux à l’achat, un navire équipé de systèmes de propulsion diesel-électrique permettra de réaliser des économies de carburant substantielles. En outre, en réduisant la cadence de fonctionnement des moteurs, on réduit d’autant leur usure.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz