Le Brésil est autorisé à produire de l’uranium enrichi

Début mars, les Etats-Unis et l’Inde procédaient à la signature d’un accord sur la coopération dans le nucléaire civile. C’est au tour du Brésil, de recevoir l’aval des autorités internationales compétentes sur la production de l’uranium faiblement enrichi (5 %) à des fins civiles.

Le site de Resende (à 144 Km au sud-ouest de Rio de Janeiro) sera le seul site d’enrichissement accrédité par l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) à fournir du combustible nucléaire aux 2 réacteurs actuellement en service (Angra I et Angra II) à hauteur de 60%.

Le Brésil était jusque là obligé d’importer de l’uranium pour un coût annuel de 11 millions de dollars, alors même qu’il dispose de la sixième réserve d’uranium mondiale.

Le développement d’un savoir-faire nucléaire permettrait au Brésil d’entrer «dans la cour des grands».

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz