Le Brésil futur leader du marché bioénergétique

La valorisation de la biomasse forestière, charbon végétal et bois, permet au Brésil de prétendre à un véritable leadership en matière d’énergies renouvelables.

Sans impact sur l’effet de serre, l’énergie générée à partir du "charbon vert" représente aujourd’hui 30% de la consommation énergétique brésilienne.

Helton Damin da Silva, chercheur de l’entreprise Embrapa Florestas, estime que la localisation géographique, le niveau de connaissance en sylviculture et l’adaptation des espèces dans presque toutes les régions du pays, ont un fort impact sur les niveaux de production et de productivité de la biomasse forestière. Internationalement, de telles conditions ne sont pour l’instant réunies qu’au Brésil. Les spécialistes considèrent ainsi que le pays a de grandes chances de devenir le leader du marché bioénergétique.

Le marché du charbon végétal change actuellement de structure du fait d’une augmentation de la demande externe. Au niveau de la production, la situation est également entrain d’évoluer : la réalisation de ce produit n’est plus réservée à quelques grandes entreprises mais concerne aussi désormais des acteurs de petite et de moyenne taille.

Sur le plan politique, les directives gouvernementales vise à une plus grande utilisation des forêts dans la matrice énergétique brésilienne. Cependant, la biomasse forestière ne doit pas contribuer à la destruction de celle-ci. Aussi, il ressort un besoin de créations de normes pour que la biomasse, en tant que fond d’énergie, soit exploitée exclusivement à partir d’espèces plantées, certifiées et produites dans des conditions définies de bonnes pratiques.

 
Cette information est un extrait du BE Brésil numéro 90 du 15/12/2006 rédigé par l’CenDoTeC / Ambassade de France au Brésil. Les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le Brésil futur leader du marché bioénergétique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel
Invité

Alors donc, selon cet article, l’utilisation de la biomasse pour la production d’énergie n’aurait pas d’incidence sur l’effet de serre… Mais alors, que devient le C02 résultant de la combustion entre autres, du méthane? Rappelons que le méthane est un gaz à effet de serre comme le C02, mais qu’il est éliminé naturellement dans l’atmosphère bien plus rapidement (10 fois plus vite, je crois). Information de qualité = information vérifiée !!!

nextenergies
Invité

La combustion de la biomasse émet effectivement du CO2, mais l’on considère la biomasse comme un énergie renouvelable car tout le CO2 émis lors de la combustion est absorbé par les végétaux en croissance, s’intégrant au cycle naturel du carbone. Le Bilan CO2 est neutre à moyen terme sous réserve de gestion durable de la fôret (c’est le cas en France, où la fôret s’accroit tous les ans). + d’infos sur

wpDiscuz