Le chauffage électrique : “responsable des pics de consommation”

"A chaque période de grand froid, la France se retrouve paralysée par l’irresponsabilité de la politique énergétique mise en place et perpétuée par les gouvernements successifs", a dénoncé hier le mouvement écologiste EELV.

Le tout-nucléaire associé à une trop forte propension de chauffage électrique handicape fortement les ménages français, tant dans leur confort qu’au niveau de leur porte-monnaie

Pour Michèle Rivasi, porte-parole d’Eva Joly, cette situation ne peut plus durer et nos gouvernants doivent prendre les mesures les plus simples et les plus efficaces.

"Cette précarité énergétique devrait appeler à une réaction circonstanciée, mais non au lieu de cela, on culpabilise à chaque fois le quidam en l’appelant à faire des efforts. Oui, il faut faire des efforts, mais il faut surtout lutter contre le gaspillage d’électricité: les gisements d’économie sont partout. Le secteur de la publicité notamment devrait être mis à contribution: par exemple, les nouveaux panneaux publicitaires vidéo que l’on peut voir dans le métro parisien consomment chacun autant que six Français, c’est aberrant de ne pas les couper, au moins temporairement, personne ne s’en plaindra. De nombreuses autres enseignes aussi lumineuses qu’inutiles devraient aussi être coupées par civisme, et que dire des milliers de mètres carrés de bureaux éclairés la nuit? Aussi, les municipalités devraient être saisies du problème et limiter l’éclairage public là où il est loin d’être nécessaire. Alors que l’on risque un black-out dans certaines régions, comme PACA ou la Bretagne, rien n’est fait: notre gouvernement est irresponsable."

Michèle Rivasi insiste particulièrement sur la responsabilité du chauffage électrique : "Actuellement, le chauffage électrique équipe 31% des logements, un record européen, et l’on continue à le favoriser: en 2009, 80% des logements français ont été équipés de chauffage électrique. Pourquoi? Parce-que nos élites réfléchissent à court-terme, pour changer, et parce qu’il faut bien écouler les surplus engendrés par nos centrales nucléaires en temps normal. Le chauffage électrique est le premier responsable des pics de consommation."

"En fait, le chauffage électrique est surtout avantageux pour les propriétaires puisqu’il est peu cher à l’installation. Par contre c’est l’utilisateur final, le locataire, qui fait les frais du manque d’efficacité énergétique de son logement…parce que le propriétaire n’a pas jugé utile d’investir dans la rénovation thermique. Heureusement, l’étiquetage énergétique dans l’immobilier devrait mener à un changement de stratégie des propriétaires, on l’espère. En attendant, remercions nos voisins suisses et allemands qui nous revendent de l’électricité: la situation serait désespérée autrement."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

158 Commentaires sur "Le chauffage électrique : “responsable des pics de consommation”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Bachoubouzouc
Invité

Tout est de la faute du chauffage électrique ! On devrait tout remplacer par du gaz. Ah merde… y a aussi des pics de consommation pour la gaz… et pour ceux là le russes ne peuvent plus fournier… zut alors ! Et pendant ce temps, en Allemagne, des centrales nucléaires sont redémarrées : Bref, on vous l’avait bien dit.

Bachoubouzouc
Invité
Si on fait le bilan des 6 mois de la décision de sortie du nucléaire de l’Allemagne on constate que : 1) Ils ont conservé ces centrales en attente, combustible en cuve, ce qui d’un point de vue sûreté n’apporte absolument aucun bénéfice par rapport à l’exploitation normale 2) Ils ont remplacé cette production d’éléctricité peu chère et décarbonnée par des milliards d’euros d’importation, notamment françaises, et le démarrage de moyens thermiques chers et ultra polluants. 3) Ils redémarrent ces centrales nucléaires l’hiver venu, ne changeant toujours rien à l’état de sûreté de ces installations. Bilan : Ils ont claqués… Lire plus »
Someone
Invité

“le tout-nucléaire associé à une trop forte propension de chauffage électrique handicape fortement les ménages français, tant dans leur confort qu’au niveau de leur porte-monnaie” En qui notre porte monnaie souffre d’avoir l’élecricité la moins chére de l’UE ? J’ai du mal à saisir là…

Betty boop
Invité

Si votre seule reférence en matière de presse est le”Figaro” pas etonnant que vous soyiez aussi peu informé et que vous affirmiez autant de bêtises. Renseignez vous et ouvrez un peu les yeux au lieu de vous borner à répéter ce que disent nos gouvernants.

mcpn
Invité
Durant les grands froids, la demande de puissance se fait aussi par les radiateurs électriques d’appoint, car bien souvent l’équipement en chauffage classique n’est plus suffisant. Il est calculé pour un froid maximal de -5°. Les Verts : Electricité où sera la baisse des consommations ? Economie sur les bâtiments ! Il a été dit que 1 millions d’habitations sont à revoir pour isolation vétuste mais la grande majorité de ces logements se chauffent avec des combustibles et non à l’électricité. Besoins en énergie à venir. – L’essor du véhicule électrique : un secteur qui sera gros consommateur. – Retrouver… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité
“Si votre seule reférence en matière de presse est le”Figaro” pas etonnant que vous soyiez aussi peu informé et que vous affirmiez autant de bêtises.” Cette information est aussi communiquée par Europe 1 : Et au passage, la presse ne se grouille pas trop pour enquêter sur la question ! Elles ont à priori été ractivées mardi. On est jeudi et on a toujours pas plus d’informations. Tandis que pour un incendie mineur ou un accident de personnel on est toujours informé 20 min plus tard, c’est curieux… Et de quelles bêtises parlez vous? Je serais curieux de connaitre vos… Lire plus »
Reivilo
Invité
Pour mieux comprendre les enjeux dans le batiment et répondre en partie aux questions de mcpn, on peut se reporter à cette présentation de la RT 2012 qui entre en vigueur. En fin de présentation des études de cas avec coût global du chauffage. On y voit que le chauffage électrique induit non seulement des problèmes de production aux heures de pointes mais un coût global très élevé pour l’utilisateur (et encore ce document a été réallisé avant les annonces d’augmentation fortes du prix de l’électricité post Fukushima). Un exemple de surcoût “Pour les maisons chauffées par convecteur, généralisation du… Lire plus »
mahmadeus
Invité

L’info relatant le redémarrage de réacteurs en Allemagne est dans toute la presse

Nicias
Invité

La source unique est le quotidien Handelsblatt. Il est probable que à la base un journaliste Français a mal traduis l’article allemand et que les autres articles français en face l’écho.

maxxxx
Invité

“80% des logements français ont été équipés de chauffage électrique. Pourquoi? Parce-que nos élites réfléchissent à court-terme” Ah bah oui, évidemment, si on réfléchissait à long terme on mettrai du fioul ou du charbon !! C’est marrant, en tant que jeune, défenseur de l’efficacité energétique et de la prise en compte des enjeux environnementaux dans la société… c’est d’EELV dont je me sent le moins proche dans tout le paysage politique français…

mahmadeus
Invité

Je ne suis pas sûr qu’Europe 1, RTL, le Figaro et beaucoup d’autres balancent une info douteuse sur une erreur de traduction…

Bachoubouzouc
Invité

Aaaaah vous avez peut être raison ! À confirmer donc, même si c’est pas une info que les allemands auraient envie de hurler sur tous les toits.

microbetao
Invité
@Someone si je peux venir en aide à someone je tente « En qui notre porte monnaie souffre d’avoir l’élecricité la moins chére de l’UE ? J’ai du mal à saisir là… » Il est cité ça dans l’article : « “En fait, le chauffage électrique est surtout avantageux pour les propriétaires puisqu’il est peu cher à l’installation. Par contre c’est l’utilisateur final, le locataire, qui fait les frais du manque d’efficacité énergétique de son logement…parce que le propriétaire n’a pas jugé utile d’investir dans la rénovation thermique…” » Je n’ai pas de chiffre, mais ce serait dommage de pas… Lire plus »
Nicias
Invité

Je suppute que ce que l’on ne va pas clamer, et que le contenu réel de l’article d’Handelsblatt, c’est que pour faire face à cette vague de froid, on a sorti de leur cocon tout un tas de vieilles centrales ultra polluantes au mépris peut-être des normes sanitaires.

maxxxx
Invité

Ils parlent bien d’une “mesure qui montre à quel point la situation du réseau électrique allemand est tendue”, pour la 2eme fois cet hiver ils utilisent la “réserve de secours”. Et plus loin dans l’article ils décrivent la “réserve froide” (probablement = “réserve de secours”) comme “4 réacteurs, effectivement non rentables, avec une puissance d’environ 1000 MW”

mahmadeus
Invité

Exactement, et c’est là-dessus que je ne suis pas d’accord avec EELV, ce n’est pas le chauffage électrique qui est responsable directement des pics de consommation, c’est le chauffage électrique utilisé dans des logements/installations mal isolés qui fait exploser la consommation. Du coup, il serait plus judicieux de s’attaquer au chantier de l’efficacité énergétique et de l’isolation avant de taper sur le chauffage électrique en général. Je le rappelle au passage, un chauffage électrique dans un logement bien isolé ça marche très bien et économiquement ce n’est pas un mauvais choix.

maxxxx
Invité

C’est toujours plus simple d’attaquer le problème par là où il n’est pas (le chauffage élec.). L’isolation de l’habitat est un trop gros sujet, trop délicat à aborder pour les politiques, voire peut-être trop compliqués pour leur esprit étroitement moulé, pas assez “vendeur” pour une campagne électorale et qui nécessiterai, pour être mis en oeuvre, presque une révolution dans la culture du bâtiment (des entreprise et travailleurs du bâtiment).

Dan1
Invité

Je vous encourage à lire les analyses de Maurice Girault à ce sujet : Voilà le lien :

Nukeliar
Invité

pour changer, lefigaro.fr a relayé une info erronée sur le nucléaire (activation de centrales nucléaires allemandes), et se dédouane sur l’AFP…n’en déplaise aux commentateurs zelés Et concernant vos remarques, je ne vois pas où est le problème dans les propos de Rivasi. Elle explique bien que l’on manque d’investissement dans la rénovation thermique. Ne dites pas de conneries, les écolos ont été les premiers à dire qu’il fallait investir dans l’efficacité énergétique…pour pouvoir sortir du nucléaire justement²

Dan1
Invité
Le problème de l’isolation est effectivement un chantier énorme. beuacoup de logement mériteraient d’être isolés mais beaucoup ne consomme pas des kWh électrique mais gaz ou fioul ou bois ou un mix de plusieurs. S’agissant des logments chauffés à l’électricité, il est prouvé qu’ils sont globalment moins énergivore mais que la facture est plus lourde parce historiquement, le kWh électrique a toujours été beaucoup plus cher que le kWh fioul ou gaz (particulièrement dans les années 90). Cependant, une installation de convecteur électrique est bien plus rentable pour le constructeur de la maison que pour le proprétaire ou locataire. Je… Lire plus »
Reivilo
Invité

Dan1 pourriez-vous expliquer par quel miracle “S’agissant des logements chauffés à l’électricité, il est prouvé qu’ils sont globalement moins énergivores” Cette affirmation défie toute mes (maigres) connaissances en thermique des bâtiments ! Plus sérieusement, je pense qu’on peut dire qu’ils sont en moyenne mieux isolés tout simplement parceque la réglementation thermique l’impose quand on se chauffe avec des grilles-pains. Mais à déperditions équivalentes, le besoin en chauffage reste bien sûr le même qu’on se chauffe à l’électricité ou à la bouse de yack séchée. (cette seconde solution ayant de plus un impact réduit sur la pointe de 19H)

Dan1
Invité
Lisez d’abord les analyses de Maurice Girault dont j’ai donné maintes fois le lien. Sur cette base, je confirme que les logements chauffés à l’électricité sont globalement moins énergivores que les autres, ils consomment moins de kWh au m2. C’est bien évidemment à cause de l’isolation renforcée qui a été mise en oeuvre à cause du prix élévé du kWh électrique (facteur 3 environ par rapport au gaz et fioul dans les années 90) Ce n’est pas moi qui le dit, mais Maurice Girault ! Je reprends puisque l’information a du mal a passer : Il existe une différence très… Lire plus »
Reivilo
Invité
En tant que commentateur EPO mon niveau intellectuel ne me permet sans doute pas d’accéder à la haute subtilité de vos arguments mais je ne comprends toujours rien à votre histoire. La réglementation thermique impose une isolation supérieure aux logements chauffés électrique du fait du calcul de conversion en énergie primaire et du très faible rendement du modèle de centrales électriques majoritaires en France (bouilloires). Le coefficient de conversion ; 2,58 permet de connaître la consommation d’énergie primaire en cas de chauffage électrique et d’un point de vue énergétique c’est bien sûr la seule chose qui compte. Dans vos petites… Lire plus »
Tonys
Invité

Les bâtiments chauffés aux convecteurs électriques sont peut être moins énergivore du fait du coût du kWh élec plus élevé que le coût du kWh gaz mais en définitive si on ramène à une même base de comparaison, c’est à dire en ENERGIE PRIMAIRE, l’ordre établi risque d’être inversé. Tout ça pour dire que c’est totalement absurde de comparer des kWh électriques et des kWh de gaz en énergie finale. Ca n’a aucun sens!

Flobeb
Invité
malgrè toute l’estime que l’on peu porter à d’éminente personnes, comparer le gaz et l’élec comme moyen de chauffage et de consommation est un non sens. Quand 80% des logements neuf sont chauffés à l’électrique, avec des programations que l’on baisse, consommation oblige quand on est absent, IL est INDENIABLE qu’ils contribuent à la pointe et pose 100% du problème, même s’ils consomment moins que les 70% de logements de plus de 30 ans mal isolés et chauffés autrement qu’à l’électricité. pour ce qui est de la pointe, les moyens mis en ouevre qu’ils soient GAZ ou charbon (même nucléaire)… Lire plus »
Tonys
Invité

Il reste que la phrase de la porte parole EELV est quand même assez ironique. RTE a bien géré son réseau et il n’y a eu aucun blackout. Je ne vois pas où apparait la paralysie de la France!!!

Bienvenuatous
Invité
La porte-parole du ministère allemand de l’Environnement (BMU) a annoncé hier que son pays avait exporté de l’électricité et cela malgré la persistance du froid ainsi que la fermeture de plusieurs réacteurs nucléaires. “La situation sur le réseau est très stable et ces derniers jours, il y a eu des exportations d’électricité” a-t-elle précisé à l’occasion d’une conférence de presse, sans pour autant donner de chiffres précis. Et d’ajouter : “cela montre que nous sommes sur la bonne voie avec notre révolution énergétique, qui vise à abandonner progreessivement l’énergie nucléaire d’ici la fin 2022, et que le développement des énergies… Lire plus »
Geologu
Invité
dans les cobnt’reés du sud-est ou la climat est plus clément qu’en Allemagne, pourquoi payer fort cher un chauffage avec radiateur et chaudière qui ne vous sert à plein que deux ou trois semaines par an ? L’efficacité économie est de s’équiper en radiateur électrique, ce qui économise également les ressources minières ‘pas de cuivre, pas de fonte, …). Sans compter que les pompes à chaleur généralement air-air (qui peuvent refroidir en été) consomment d’autant plus délectricité que l’air extérieur est froid. cela n’est pas honteux qu’il y ait des pics de consommation électrique en France dûs au chauffage électrique… Lire plus »
Carotte
Invité
La porte-parole du ministère allemand de l’Environnement (BMU) a annoncé hier que son pays avait exporté de l’électricité et cela malgré la persistance du froid ainsi que la fermeture de plusieurs réacteurs nucléaires. “La situation sur le réseau est très stable et ces derniers jours, il y a eu des exportations d’électricité” a-t-elle précisé à l’occasion d’une conférence de presse, sans pour autant donner de chiffres précis. Et d’ajouter : “cela montre que nous sommes sur la bonne voie avec notre révolution énergétique, qui vise à abandonner progreessivement l’énergie nucléaire d’ici la fin 2022, et que le développement des énergies… Lire plus »
Carotte
Invité
La porte-parole du ministère allemand de l’Environnement (BMU) a annoncé hier que son pays avait exporté de l’électricité et cela malgré la persistance du froid ainsi que la fermeture de plusieurs réacteurs nucléaires. “La situation sur le réseau est très stable et ces derniers jours, il y a eu des exportations d’électricité” a-t-elle précisé à l’occasion d’une conférence de presse, sans pour autant donner de chiffres précis. Et d’ajouter : “cela montre que nous sommes sur la bonne voie avec notre révolution énergétique, qui vise à abandonner progreessivement l’énergie nucléaire d’ici la fin 2022, et que le développement des énergies… Lire plus »
meminick
Invité

Et personne ne cite les importations de kwh elec pour éponger le fameux pic de 19h. quiz ? parmi les fournisseurs Allemagne (encore eux) Espagne UK Importé au prix fort (bien sur)

Nicias
Invité
la différence entre le gaz et l’élec s’explique parce que le hasard à fait que les échantillons pris sur l’électricité étaient plus isolé (mais si l’échantillon avait été plus grand on serait retomber sur les mêmes idées) et que des logements chauffés à l’électrique ont des chauffage bois qui n’ont pas été comptabilisé… Quelles mêmes idées, si l’échantillon avait été plus grand on aurait retrouvé les mêmes résultats ? On peut savoir pourquoi on conterait les cheminées dans les logements chauffés au gaz et pas dans ceux chauffés à l’électrique ? Au lieu de nous expliquer que les chercheurs de… Lire plus »
renewable
Invité

Il faut arrêter avec votre Figaro (et Europe 1) qui fait de la propagande honteuse sur le mensonge du redémarrage des réacteurs nucléaires allemands. Il n’en est rien mais le mal est fait, ils ont réussi à faire passer leur intox (sciemment?) En tout cas ça prouve bien que la presse de droite sent le torchon et fait tout son possible pour crédibiliser le discours pro-nucléaire du gouvernement.

Anonyme
Invité

Tu es le porte parole n-1 de Eva Joly sur les forums pour tenir un discours tel quel ?

Anonyme
Invité

De plus : le programme nucléaire et ses 58 réacteurs cela ne vient pas de droite à la base. A bon entendeur.

Bachoubouzouc
Invité
“Il faut arrêter avec votre Figaro (et Europe 1) qui fait de la propagande honteuse sur le mensonge du redémarrage des réacteurs nucléaires allemands.” Il est assez amusant de voir votre camp parler de “propagande”, alors qu’il nous abreuve d’un article anti-nucléaire tous les deux jours dans le “journal de référence”, qu’il commet les manipulations les plus grotesques et que par exemple il se fait condamner en diffamation très régulièrement depuis 30 ans pour “le nuage s’est arrêté à la frontière ! Et tout ça pour un malheureux article qui a depuis fait l’objet d’un erratum du journal ! C’est… Lire plus »
Reivilo
Invité

Evidemment si on ne compte que ce qui s’affiche au compteur et qu’on a “rien à cirer” de ce qui se passe en amont, il est toujours possible de démontrer des tas de choses. Fausses. Sinon il faut juste admettre qu’un kWh de chauffage électrique qui arrive à la maison c’est 2,58 kWh (officiellement) d’énergie consommée. Pour Geologue, pour vos deux ou trois semaines de froid, avec une bonne orientation de la maison et une isolation adaptée, là ou vous êtes, vous devriez pouvoir vous passer de chauffage. Même en Belgique ils y arrivent…

mahmadeus
Invité

Vous vous rendez compte du ridicule de l’accusation? (Europe 1, presse de droite, je pouffe) et de façon générale je crois que j’ai rarement vu un commentaire à la fois tellement partisan et diffamatoire et pourtant très stérile…ce qu’il se fait de mieux dans le troll…

@reivilo
Invité

… a cirer de l’énergie primaire (ou même finale à la limite). Ce qui ne signifie pas “on a “rien à cirer de ce qui se passe en amont” puisque j’ai parlé prix et pollutions. Qu’est ce que j’ai loupé ?

Reivilo
Invité

Chauffage électrique = 2,58 fois plus d’énenergie consommée pour le même résultat => forte pollution CO², déchets, etc. Chauffage électrique = 0,12 €/kWh alors que chauffage gaz réseau = 0,08 , ou chauffage buche de bois = 0,05. Donc chauffage électrique = très cher ;o)

Jcjacque
Invité

Ben tiens, comment un chauffage peut-il être responsable de quelque chose ? Pour les ECOLOS, nous devrions nous vêtir de peaux de bête, charruer nos champs avec des outils de bois (couler de l’acier pour les charrues, cela dégage du CO2 !), ne pas utiliser d’autre moyens de transport que nos jambes (les cheveaux, rien n’est plus polluant et leur empeinte écologie esénorme, etc., etc.) EELV est tout simplement en collusion avecle secteur pétrolier pour tenter de revalider le chauffage thermique ! Désolé d’être persifleur mais EELV m’énerve.

Nicias
Invité

Chauffage électrique = 2,58 fois plus d’énenergie consommée pour le même résultat => forte pollution CO², déchets, etc Non, un appartement chauffé à l’électrique produit deux fois moins de CO2 que celui chauffé au gaz, voir mon lien donné dans le post de 15h41, page 16 à mon souvenir. Chauffage électrique = 0,12 €/kWh alors que chauffage gaz réseau = 0,08 , ou chauffage buche de bois = 0,05. Source ? Est-ce le coût complet (investissement compris) ?

Tonys
Invité
Ok ça a le mérite d’être clair. Dans ce cas il ne faut pas dire (dan1 plutôt) que les logements chauffés à l’élec sont moins ENERGIVORES que les logements chauffés au gaz parce que ce n’est pas forcément le cas: Si je prends les chiffres après 1975: Gaz : 143,5kWh/m² de gaz soit 143,5*1=143,5kWh/m² en énergie primaire Elec: 62.4kWh/m² d’élec soit 62.4*2.58=160kWh/m² en énergie primaire coefs 1 et 2.58 -> RT2005 Je comprends le raisonnement de Dan1 et j’y adhère mais il devrait plutôt dire que les logements chauffés à l’élec sont moins DEPERDITIFS que les logements chauffés au gaz.… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour Reivilo. “Bon alors faisons simple Chauffage électrique = 2,58 fois plus d’énenergie consommée pour le même résultat => forte pollution CO², déchets, etc” Non ce n’est pas simple c’est tout simplement faux pour le CO2 et cela a déjà été amplement démontré sur Enerzine. Encore hier nous avons dépassé les 100 GW en pointe et en moyenne sur la journée, nous avons produit à 80 % par des moyens décarbonés : Hier donc, dies horribilis, le contenu moyen en CO2 de notre électricité était inférieur à 125 grammes de CO2/kWh

Gil
Invité

Dans un appart correctement isolé, le coût global (en comptant l’investissement initial bien sûr) d’un chauffage électrique bien géré n’est pas plus élevé que le gaz surtout avec les dernières augmentations de ce combustible fossile. Il faut naturellement penser aux revenus modestes qui n’ont pas la possibilité de faire des investissements lourd dans des systèmes de chauffage exotiques!

mahmadeus
Invité

Dans un logement bien isolé on s’en fout complètement du système de chauffage puisque l’on consomme très peu que ce soit gaz ou électricité, il y a vraiment que moi qui trouve que c’est quand même plus malin de s’isoler avant de changer son système de chauffage?

Tonys
Invité

Pas forcément. Cas pratique: ma chaudière fioul datant des années 70/80 a un rendement minable. Je souhaite diminuer ma facture énergétique. 2 solutions: – j’opte pour une chaudière fioul à condensation -> 3000euros – j’isole -> minimum 10 fois plus cher… bien mais il faut pouvoir les sortir…

Dan1
Invité
Le coefficient conventionnel de 2,58 ne m’avais pas complètement échappé, mais cela peut poser problème notamment pour les EnR. De plus, le gaz est affecté d’un coefficient de 1 s’il est brûlé sur place sans tenir compte du rendement de conversion et des pertes en amont. Pour les EnR, comme l’éolien, à qui on affecte un coefficient de 1 (tout ce qui sort de l’éolienne est de l’énergie est à la fois primaire et secondaire), il faudra tout de même passer par ce coefficient “mal taillé de 2,58 si jamais on utilise son électricité pour chauffer un appartement. En poussant… Lire plus »
gaga42
Invité

C’est quand même un peu plus compliqué: ce que dit Tonys est vrai pour l’électricité produite à partir d’énergies carbonées. Mais concernant l’électricité nucléaire, soit une grande majorité, même en ce moment, on se fiche un peu de savoir que les 2/3 de l’énergie de fission de l’uranium sont perdus dans la nature puisque celà se fait avec quasiment pas d’émissions de CO2, et que de toutes façons on ne sait pas la récupérer autrement. Ce concept de conversion systématique en énergie primaire a été inventé semble-t-il par les anti-nuke, ou alors par les pétroliers-gaziers, je ne souviens plus…

Gil
Invité

Pour faire des économies sur la facture d’électricité il suffit en plus du double ou triple vitrage de réduire au maximum l’inertie thermique de l’habitat donc d’isoler tous les murs intérieurs et les plafonds avec des plaques de BA9 collées directement sur les surfaces avec un interval d’au moins 1 cm. La réduction de l’inertie thermique autorise alors une modulation du chauffage beaucoup plus fine et donc de réaliser des économies. Le BA9 ne coûte pas cher, même si on le fait poser par un artisant.

wpDiscuz