Le Chinois CGN vise 1,5 GW d’actifs renouvelables d’ici 2018 en Europe

CGN Europe Energy (CGNEE), l’une des filiales de la société China General Nuclear Power Group (CGN) a indiqué dans un communiqué vouloir devenir un acteur majeur dans le secteur des énergies renouvelables en Europe et Afrique francophone.

Avec actuellement plus d’un milliard d’euros d’investissements dans cinq pays (France, Royaume-Uni, Belgique, Irlande et Sénégal), CGN Europe Energy a acquis des actifs d’une capacité totale en opération dépassant les 580 MW, contre des capacités en construction et développement de plus de 120 MW.

CGN EE investit principalement dans les secteurs éoliens et photovoltaïques. En juillet 2016, CGN devient lauréat aux côtés d’Eolfi du projet pilote « les éoliennes flottantes de Groix et de Belle île » pour 24 MW. Au premier semestre 2017, CGNEE détenait déjà un portefeuille de projets opérationnels et en développement de 650 MW en Europe et au Sénégal. L’entreprise vise 1,5 GW d’actifs renouvelables d’ici fin 2018 e Europe.

Pour ses activités photovoltaïques, CGNEE a choisi de travailler auprès d’acteurs français en sous-traitant le développement de projets et la construction. CGNEE a fait appel à divers bureaux d’études spécialisés dans le dimensionnement électrique, l’impact environnemental, mais a également fait intervenir différents cabinets d’architectes. Aujourd’hui la branche solaire de CGNEE cherche à renforcer ses partenariats avec le monde agricole, les institutions publiques et le corps privé.

Cette année, 66 hangars agricoles ont ainsi fait l’objet d’une sélection pour faire partie du portefeuille photovoltaïque de CGNEE en France. Ils ont été triés sur le volet en fonction de critères techniques, météorologiques tout en privilégiant la qualité de développement des projets. A ce jour, la construction est achevée à hauteur de 90 % et se terminera à l’automne 2017. La gestion en phase d’exploitation sera assurée par l’équipe bordelaise. Les opérations de maintenance spécialisées seront assurées par des experts français implantés localement.

En 2014, CGN a choisi la France pour participer au développement des énergies renouvelables en Europe. CGN Europe Energy s’est implantée à Paris la Défense et possède désormais deux antennes : l’une à Bordeaux et l’autre à Londres.

Enfin, l’entreprise a choisi d’embaucher une grande partie de ses employés au niveau local : 76% des salariés de CGNEE sont directement recrutés en France et en Angleterre aux côtés du personnel et du management chinois.

Partagez l'article

 



[ Communiqué ]

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le Chinois CGN vise 1,5 GW d’actifs renouvelables d’ici 2018 en Europe"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Seb
Invité

GW ou GWh ?
Je pense que CGN envisage 1.5 GW d’actifs et pas 1,5 GWh…
ps : Il semble y avoir un problème avec le Captcha…

Enerzine
Membre

Effectivement, c’est une coquille. Merci.
Pour le Captcha, cela a l’air de fonctionner !

wpDiscuz