“Le combustible nucléaire de Westinghouse ne satisfait pas aux exigences”

"Le combustible nucléaire fabriqué par l’entreprise américaine Westinghouse ne satisfait pas aux exigences techniques des réacteurs datant de l’époque soviétique et son utilisation risque de provoquer un accident de l’ampleur du désastre de Tchernobyl, survenu le 26 avril 1986" a déclaré la semaine dernière l’International Union of Veterans of Nuclear Energy and Industry (IUVNEI).

"La décision du gouvernement et de l’organisme ukrainien de réglementation nucléaire d’utiliser le combustible de Westinghouse, ou TVS-W, dans les centrales nucléaires ukrainiennes serait tout à fait irresponsable.

Il y a deux ans, l’Ukraine a évité de justesse un accident lorsque les distanceurs d’armature endommagés du TVS-W risquaient de rejeter d’importantes radiations dangereuses non contrôlées dans l’atmosphère.

C’est par miracle qu’un désastre a été évité à la centrale nucléaire d’Ukraine du Sud. Alors que nous commémorons les victimes de Tchernobyl, nous devrions garder à l’esprit que la tragédie a été provoquée par des expériences tout aussi irresponsables dans un réacteur en exploitation qui a été poussé au-delà de ses tolérances de conception. Indépendamment de ses opinions politiques sur l’Ukraine, personne ne devrait prendre ce risque de nouveau" a t-elle ajouté.

Complément d’information :

Le vice-premier ministre de Russie Dmitri Rogozine en charge de l’industrie de défense et aéro-spatiale trouve inconsidérée la décision éventuelle de Kiev d’utiliser le combustible nucléaire américain pour les centrales nucléaires ukrainiennes.

« Si Kiev décide d’utiliser sur ses centrales le combustible américain, cela voudra dire qu’il n’a tiré aucun enseignement de l’accident de Tchernobyl », a-t-il écrit samedi sur son compte Twitter.

Le ministre ukrainien de l’Energie avait noté au début d’avril que la société Energoatom et Westinghouse américain pourraient signer prochainement un contrat de livraison du combustible américain pour les centrales nucléaires ukrainiennes.


** L’International Union of Veterans of Nuclear Energy and Industry (IUVNEI) réunit plus de 15.000 vétérans du nucléaire d’Arménie, Bulgarie, Hongrie, Finlande, République Tchèque, Russie, Slovaquie et Ukraine. L’organisme a été fondé en 2010 et son siège se trouve à Moscou.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "“Le combustible nucléaire de Westinghouse ne satisfait pas aux exigences”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tof
Invité

comme c’est bizarre ? une association qui a son siège a moscou et qui critique l’ukraine . Je ne connais pas grand chose a la question du combustible nucléaire, mais je sait voir quand on me raconte des salades ( contaminées ?). Je ne comprends pas qu’enerzine se fasse le relai d’une telle info sans aucune analyse ni explication.

Sonate
Invité

Je ne trouve pas de site web pour cette association. Comment savez-vous qu’elle a son siège à Moscou ?

Spat
Invité
jpdebangui
Invité
Est-ce que le combustible de TCHERNOBYL était de WESTINGHOUSE ? S’il était russe, cela renvoie la lettre à l’envoyeur ! Quelle est la cause réelle de l’incident de TCHERNOBYL ? Quel était le combustible de TRIMILES ISLAND ? Est-il en cause ? L’incident d’il y a 2 ans, provient-il d’une erreur de manipulation des ukrainiens ou du combustible lui-même ? Enfin, pour clore le bec à cette note infame, “risquaient de rejeter d’importantes radiations dangereuses non contrôlées dans l’atmosphère”. Je ne vois pas comment on peut rejeter des radiations non contrôlées… On rejette des gaz ou des poussières radioactives… Cette… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Ceci n’est en effet qu’un tissu de conneries : Un assemblage combustible doit respecter un cahier des charges. Donc grosso modo, quel que soit son fabriquant, il a la même tête, les mêmes cotes, il est fabriqué dans les mêmes alliages et a les mêmes caractéristiques radio-chimiques. Et Westinghouse en est un fournisseur tout à fait convenable.

Dan1
Invité

Sachant qu’en ce moment Vladimir et ses sbires sont à la manoeuvre pour décribiliser ce qui est ukrainien, il ne m’étonnerait pas que cela en fasse partie. La guerre c’est la guerre. En tous cas, il faut être extrèmement circonspect vis à vis de ce genre d’informations). En fait c’est bien desinformations, mais il n’y a probablement pas d’espace après le “des” !

christiana
Invité

Ben voilà, la catastrophe de Tchernobyl, c’est la faute au combustible mal conçu. La preuve : sans matériaux fissile dans le réacteur aucun accident n’aurait eu lieu. CQFD Et les accidents de voitures, c’est la faute à l’essence : avec des voitures à pédales, il y aurait très peu d’accidents. Re-CQFD

wpDiscuz