Le concept MFC 2020 : habiter et se déplacer autrement !

Anticipant la réglementation thermique de 2020, le Groupe Maisons France Confort (MFC) a relevé le défi de construire une maison novatrice à énergie positive tous usages : "maison + voiture électrique = zéro énergie et zéro CO2"

Construite à Saint-Priest, à deux pas de la Cité de l’Environnement à une quinzaine de kilomètres de Lyon, cette maison de plainpied de 164 m2 se compose d’un salon/séjour, d’une cuisine ouverte et de trois chambres, répartis autour d’un patio central, avec cellier, buanderie et garage associé à un local technique.

« C’est une maison très performante, très simple d’usage, dont l’occupant est l’acteur essentiel, a expliqué Hervé Chavet, directeur Recherche et Développement et Partenariats chez Maisons France Confort. Nous mettons à sa disposition des systèmes qui vont lui permettre de gérer la maison de façon simple et intelligente, c’est-à-dire de réduire au minimum ses consommations d’énergie et ses émissions de CO2 tout en bénéficiant d’excellentes conditions de confort. »

En fonction de paramètres tels que la température intérieure et extérieure, la production d’énergie renouvelable, la présence ou non du véhicule électrique, le nombre d’occupants, etc., la maison, grâce aux automatismes mis en œuvre, s’adapte et réagit, de façon à être toujours confortable.

De même, concernant l’énergie, tout est prévu pour optimiser les consommations :

Fonctionnement du lave-vaisselle lorsque le système photovoltaïque produit de l’énergie, recharge du véhicule électrique programmée à l’heure où le réseau est moins sollicité et où l’électricité est moins chère. Enfin, la maison s’inscrit plus largement à l’échelle du quartier, voire de la ville, dans la perspective des smart grids (réseaux intelligents). Si le réseau connaît une très forte demande, en cas de grand froid par exemple, la maison peut s’effacer pour éviter la saturation.

Prendre en compte toutes les charges dans un contexte réaliste « Notre concept va au-delà de la définition standard de maison à énergie positive telle que décrite par le Grenelle de l’Environnement pour 2020, » précise Hervé Chavet.

Le concept MFC 2020 : habiter et se déplacer autrement !

« Il intègre en effet tous les postes consommateurs d’énergie : les cinq usages domestiques — éclairage, chauffage, rafraîchissement, production d’eau chaude sanitaire, auxiliaires —, mais aussi les équipements électroménagers et le matériel informatique qui seront demain les charges le plus énergivores. De plus, nous avons associé le transport à notre réflexion car les réseaux de transports en commun sont souvent limités aux zones urbaines, où l’on trouve peu de maisons individuelles. Or, pour nous, le bilan annoncé n’a de sens que si l’on prend en compte la globalité des sources émettrices de C02. C’est pourquoi notre concept intègre un véhicule électrique qui se recharge grâce à l’excédent d’énergie produite par la maison et qui assure un transport individuel quotidien sur une soixantaine de kilomètres. »

La maison de Saint-Priest se veut aujourd’hui une vitrine technologique en rupture, s’appuyant sur des techniques et matériaux novateurs au service de la performance énergétique (matériaux à changement de phase, isolants sous vide, vitrages à cristaux liquides, électroménagers ultraperformants…). Elle sera ouverte aux visiteurs professionnels à partir d’avril 2012, avant qu’une déclinaison ne soit proposée sur le marché.

[DVID]


Un concept à la croisée des innovations : une première en France voire en Europe

Concept MFC 2020 est né de l’envie de créer une maison individuelle à énergie positive, associant logement et transport décarbonnés. Conçue sur ossature métallique à partir de solutions innovantes telles que la SMART GRID (réseau régulant et optimisant la production et la distribution d’énergie), sa BMW ActiveE (véhicule 100% électrique), ainsi que son électroménager ultraperformant, cette maison de 164m2 incarne l’habitat de demain… Avec l’appui d’un pool de compétences composé de seize partenaires, Concept MFC 2020 est incontestablement à la pointe de la technologie.

De l’idée, le Groupe MFC est passé au concret en démarrant le chantier de la maison au cours de l’été 2011 à Saint-Priest (69). Le choix de cette localisation ne s’est pas fait au hasard. En effet, cette ville de près de 50.000 habitants, située en zone périurbaine (à 13km de Lyon), constitue une place stratégique pour le développement du Grand Lyon. Implanté dans le Parc technologique de la Porte des Alpes, à proximité de la Cité de l’environnement, Concept MFC 2020 se veut la vitrine d’une architecture éthique, inscrite dans une démarche exemplaire de développement durable…

Compte-rendu de chantier

Il aura fallu 8 mois entre l’achat du terrain de 882m2, l’obtention du Permis de construire et le lancement officiel du chantier… Mais aujourd’hui, le chantier de Concept MFC 2020 a bel et bien démarré ! Au cours du mois de juillet 2011, le 29, rue Fabre d’Églantine à Saint- Priest a vu débarquer pelleteuses et ouvriers. Le terrassement et le coulage du béton de propreté achevés, la société Rector est venue poser le plancher béton isolant de la maison. Avec son système constructif, Rector apporte une nouvelle solution pratique et efficace pour réaliser, en une seule opération, les fondations, le soubassement et le plancher du rez-de-chaussée. Une véritable plus-value au projet lorsqu’on sait que ce savoir-faire multiplie par trois la résistance thermique du plancher par rapport à une solution “traditionnelle”…

Le concept MFC 2020 : habiter et se déplacer autrement !

Quelques jours plus tard, c’était au tour d’ArcelorMittal d’entrer en scène avec le montage de l’ossature et la charpente métalliques de la maison. Grâce aux propriétés mécaniques de l’acier, mais aussi à ses qualités renouvelables et recyclables à 100%, la structure Styltech offre une grande souplesse d’expression architecturale et de mise en oeuvre… Système de profilés en acier plat galvanisé, Styltech s’adapte à toutes les configurations de terrains et assure une sécurité sans faille. En effet, les murs et autres éléments de gros oeuvre peuvent être préalablement montés en usine, sous forme de panneaux, avant d’être assemblés sur le site. Puis, un système d’isolation par l’extérieur, par panneau sandwich de 200mm, sera fixé sur la structure. Ce procédé garantit une architecture bioclimatique originale et performante, maximisant l’apport de lumière naturelle.

Le concept MFC 2020 : habiter et se déplacer autrement !

Le Groupe Saint-Gobain prendra le relais d’ici quelques semaines avec une part active dans ce chantier. Celui-ci apportera son savoir-faire au travers de ses menuiseries, matériaux à changement de phase renforçant l’inertie thermique, ses isolants à haute performance mis en oeuvre entre montants sur 120mm, ses plaques de plâtre novatrices telles que ACTIVAIR. Des technologies innovantes qui seront combinées à des menuiseries extérieures, associées à des vitrages nouvelle génération tels que l’électrochrome. Saint-Gobain complètera ces équipements avec 115m2 de panneaux photovoltaïques implantés en toiture.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Le concept MFC 2020 : habiter et se déplacer autrement !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Kreegan
Invité

L’acier, matériau renouvelable… recyclable je veux bien. Domage, le bois a l’air inexistant dans ce projet. Et pour ce qui est de l’isolation, ils vont probablement utiliser des isolants non-biosourcés. Je serais curieux de connaître l’énergie grise et l’impact carbone nécessaire à cette construction. Néanmoins, l’initiative est intéressante, j’aimerais en savoir plus sur les technologies qui seront utilisées.

Pastilleverte
Invité

Kreegan, vous m’avez oté les mots du clavier. même interrogation sur énergie grise, mais saluons l’initiative, qui bien que réalisée sur une maison d’une surface importante, et donc a priori pas pour “M tout le monde”, a dans son principe vocation aêtre étendu jsutement à toute la gamme de prix (surcoût à l’achat inévitable, mais amortissable). Une fois de plus regrettons l’amalgame zéro émissions de CO2 = zéro énergie, tel que présenté dans le chapeau introductif pour la voiture électrique (sans parler de l’énergie grise de la construction d’icelle, ou de l’origine de l’électricité etc.)

js
Invité

oui effectivement l’acier pour la structure est un choix un peu étonnant !! Pas vraiment un bon écobilan !! Les émissions de la construction de la maison ne rentrent elles en ligne de compte ? Bon après si au final ils tiennent leurs promesses. En tous cas , surement un projet à suivre.

Reivilo
Invité
ArcelorMital, St Gobain, EdF, Philips, BMW, ils ont recruté tous les petits artisans du coin ! Effectivement il s’agit d’une “vitrine” pour ces sociétés qui se situent dans le peloton de tête des industries polluantes et énergivores. Mais tant mieux s’ils consacrent un pouillème de leurs moyens à la construction BBC, saluons donc cette démarche. Par contre on a très peu d’éléments technique dans ce communiqué publicitaire, on ne sait même pas quel mode de chauffage est utilisé même si on peut s’attendre à une jolie PAC réversible qui complètera le tableau très techno de cette maison pour laquelle il… Lire plus »
Bertrand
Invité
La maison de l’enfer !!! Un énergie grise incroyable qui doit la rendre bien moins performante sur un cycle de vie qu’une simple maison BBC. L’occupant se trouve conditionné par les règles des systèmes automatisés, je luis souhaite le moins de panne possible et que le paramétrage lui convienne, car il sera bien incapable d’intervenir dessus. Acune place aux matériaux naturels, il faut avaoir envie de passer sa vie dans une vaisseau spatial… Un gros coup de Lobbying des industriels français, qui loin de s’en cacher s’affichent en gras dans le texte. Si cette maison est la maison du futur… Lire plus »
trimtab
Invité

“Fonctionnement du lave-vaisselle lorsque le système photovoltaïque produit de l’énergie, recharge du véhicule électrique programmée à l’heure où le réseau est moins sollicité et où l’électricité est moins chère” J’ai parlé ici sur enerzine d ‘opportunisme énergetique’ – Je suis rassure de ne pas être seul ! J’ai aussi parlé que tous projets persos ‘énergie’ autour de sa maison n’avait de sens que si on ‘intégré’ l’élément ‘mobilité’ dans un pensée global et sensé !: La aussi rassuré que je ne suis pas seul ! trimtab

Bertrand
Invité

Une autre réflexion quelle durée de vie pour cette maison ? Que ce passe t’il dans dix ans (au mieux) quand les pièces composant ces systèmes ne se feront plus et qu’il y aura des pannes? C’est de l’inconscience et de l’irresponsabilité ! Tout le monde est scandaliser de devoir changer son électroménager tous les 5 ans (pannes) et on nous propose la même chose pour l’habitat. C’est scandaleux et révoltant.

gp
Invité
… avec la voiture électrique entièrement rechargée par les panneaux solaires (surtout la nuit, c’est là que ca fonctionne le mieux). Avec des belles routes pas du tout congestionnées pour rejoindre son travail à 20km de la ville matin et soir. Ahhh le monde de Martine est un monde qui continue à faire réver visiblement. On préférerait que Enerzine nous vante les mérites de la rénovation très basse consommation des centres anciens et des maisons de ville construites au milieu du siècle dernier… L’avenir, C la ville dense et compacte. Gardons le peu de terres agricoles encore disponibles en périphérie… Lire plus »
jl06
Invité
Il y a du bon dans ce projet qui indique tout de même une volonté – partagée par plusieurs industriels qui plus est – de proposer des solutions centrées sur une démarche plus globale de l’optimisation énergétique. Le bilan en cycle de vie n’est pas encore positif? Et alors? On peut mieux faire, intégrer des biomatériaux? Tant mieux, ça viendra! Et plus vite encore si les bonnes idées partagées sur Enerzine remontent de façon constructive. Et après tout, ceci n’est pas un standard imposé, simplement une réponse initiale d’industriels qui décident d’agir et qui ont besoin de tester la viabilité… Lire plus »
Wilfried
Invité
La maison Z.E.N. (Zéro Energie Net), première maison à énergie positive de France, qui existe depuis 2007 à Montagnole, en Savoie, est une réalisation concrète beaucoup plus abordable et réalisée avec des matériaux simples, facile à mettre en oeuvre et efficaces. Voir : ” Après 3 années de fonctionnement (du 12 novembre 2007 au 11 novembre 2010), la production d’électricité photovoltaïque s’élève à 29 460 kWh, soit une moyenne de 9 820 kWh/an, et la consommation totale d’énergie s’élève à 26 760 kWh, soit une moyenne de 8 920 kWh/an, ou encore 44,6 kWh/(m².an). ” Construction bois, isolation par l’extérieur,… Lire plus »
Devoirdereserve
Invité
C’est tout de même un progrès par rapport aux maisons “prêtes à construire” habituelles. L’intégration véhicule-habitat est un progrès considérable. L’argument de la surface (164m2) comme n’étant pas la maison de M. Toutlemonde est à un reproche incohérent : régler le problème de la mobilité permet justement de s’éloigner du centre, et diminuer le prix du foncier. L’énergie consommée dans le transport est proportionnelle à la distance R au centre de l’agglomération, tandis que les prix décroissent exponentiellement avec R ; la surface disponible croit donc proportionnellement au carré de R. Autrement dit, la surface disponible pour la collecte individuelle… Lire plus »
wpDiscuz