Le conseil d’administration d’EDF engage Flamanville 3

Le Conseil d’administration d’EDF vient de décider, suite au débat public dont le contenu a fait l’objet d’un rapport publié le 11 avril dernier, d’engager la réalisation d’une troisième unité de production d’électricité sur le site de Flamanville de type EPR (European Pressurized Reactor).

La réalisation du projet EPR constitue une étape essentielle dans le renouvellement du parc de production nucléaire d’EDF. Sa mise en service, prévue en 2012, permettra de disposer d’un réacteur performant et d’une organisation industrielle éprouvée le moment venu.

L’EPR s’inscrit dans la continuité des techniques existantes. Il agrège tous les progrès récents pour offrir une plus grande souplesse d’utilisation et la garantie d’une production d’électricité sûre, compétitive et très faiblement émettrice de gaz à effet de serre.

Aux conditions économiques actuelles, le coût de cet investissement est estimé à 3,3 milliards €, ce qui conduit à une estimation – en euros 2005 – du prix de revient du MWh à 46 euros (en légère hausse par rapport aux estimations initiales compte tenu de l’inflation et d’une évolution des matériaux tels que l’acier entrant dans le coût de construction).

(src : cp – EDF)
Bon à savoir : Le Groupe EDF s’est doté, en moins de 20 ans, d’un parc de production électro-nucléaire sans équivalent : 58 réacteurs représentant une puissance installée de 63,1 GW qui hisse la France au rang de deuxième puissance électronucléaire mondiale derrière les Etats-Unis. La filière nucléaire assure plus de 85% de la production d’électricité d’EDF.
Partagez l'article

 



   

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz