Le Cuivre bénéficie des énergies renouvelables

Les dernières estimations du baromètre Observ’er relèvent une hausse de 12,5 % de puissance installée pour le solaire thermique, +17 % pour le parc éolien et + 49 % pour le photovoltaïque. Une  croissance soutenue qui profite largement au secteur du cuivre.

Les propriétés physiques du cuivre en font un matériau indispensable pour les systèmes de production d’électricité ou de chaleur à la base des énergies renouvelables. Meilleur conducteur électrique parmi l’ensemble des métaux non précieux, le cuivre améliore le rendement électrique et limite les déperditions d’énergie, explique l’Institut européen du cuivre (ECI).

En moyenne, une éolienne d’1 MW contient 3,4 tonnes de cuivre, et une installation photovoltaïque environ 4 kg de cuivre par kW (chiffres ECI). On peut estimer que le parc éolien actuel de l’UE représente environ 190 000 tonnes de cuivre, et les installations photovoltaïques près de 19 000 tonnes.

Si l’on se fie aux prévisions de croissance de ces marchés, ces masses pourraient atteindre plus de 300 000 tonnes pour l’éolien et près de 45 000 tonnes pour le photovoltaïque d’ici 2010.

Le secteur du cuivre s’attend à une poursuite de cette tendance.

Le métal rouge est également présent dans les systèmes solaires thermiques et la géothermie à capteurs horizontaux car il permet d’acheminer la chaleur en limitant les pertes.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz