Le déclin des champs pétrolifères menace la Bolivie

La Bolivie a annoncé des mesures incitatives en faveur des compagnies pétrolières afin d’accélérer le processus des opérations visant à trouver d’importantes réserves d’hydrocarbures.

En effet, si rien n’est entrepris d’ici 5 ans, les champs pétrolifères du pays risquent un tarissement généralisé non seulement du fait de leur déclin naturel mais aussi et surtout à cause du manque d’investissements, a averti la Chambre bolivienne des hydrocarbures (CBHE). Des données provenant de la compagnie publique YPFB montre que la Bolivie produisait en 2006, 10.200 barils de pétrole brut (jours) contre seulement 5.000 barils en 2010 !

Ce déclin serait dû à "l’absence de marchés – très rentables – justifiant de nouveaux investissements dans l’exploration, et à l’incertitude sur les changements juridiques dans le secteur pétrolier bolivien" a précisé la CBHE.

L’étude montre également que la Bolivie compense son manque de ressources pétrolières par un recours aux importations (35 000 barils jours) avec des pays tels que l’Argentine et le Venezuela.

Cependant, même si la production pétrolière en Bolivie baisse d’année en année, elle dispose encore d’un énorme potentiel d’exportation en pétrole et en gaz.

Avec des réserves de pétrole qui dépassent les 441 millions de barils selon les dernières estimations, le pays se classe au 5ème rang du continent Sud américain. Dans le domaine du gaz naturel, la Bolivie se situe derrière le Venezuela et totalise 0,78 trillions de m3 de réserves prouvées.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz