Enerzine

Le Diesel bat l’E 85….

Partagez l'article

Les résultats montrent que sur ce même trajet le modèle Flexfuel alimenté à l’E 85 a consommé 11.28 l/100Km, le même modèle alimenté en SP95 a consommé 9.15 L/100km et le modèle Diesel seulement 6.76 L/100km.Sur la base d’un prix de vente public de 0.83€/l pour le E 85, 1.27€/l pour le SP 95 et 1.09€/l pour le gazole cela revient en argent à 9.39€/100km pour le E 85,11.62€/100km pour le SP95 et seulement 7.37€/100km pour le modèle fonctionnant au Diesel.

Il n’y a donc pas photo. Pour le porte monnaie du français moyen le diesel est moins couteux que le E 85 et que le super sans plomb SP95.

Regardons maintenant l’autre face de la pîèce qui est le montant de taxe reçu par l’Etat dans la vente de ces divers carburants. Pour le Super sans Plomb SP95 lourdement taxé à 60.28 cts du litre, l’Etat aura perçu 193 euros sur les 3500km du parcours, tandis que pour le E 85 seulement taxé à 33.43 cts du litre il aura perçu seulement 132 euros et pour le gazole taxé à 42.58 il aura perçu 101 euros.Le résultat d’une politique constante de l’Etat depuis des années de taxer faiblement le gazole du fait de son utilisation industrielle pour le transport routier.

Du point de vue de l’utilisateur l’achat d’un véhicule diesel s’impose haut la main.

Enfin si on regarde les émissions de CO2 de ces différents véhicules elles sont de 160g/km pour le véhicule fonctionnant au SP 95 et de seulement 130 pour celui fonctionnant au gazole. Curieusement, vous ne trouverez pas dans les brochures Ford sur leur véhicule Flexfuel ses émissions de CO2 quand il fonctionne à l’E 85.Il est vrai que c’est grace à un artifice de raisonnement que les partisans( intéressés) du E 85 demontrent un avantage pour ce type de carburant "du puits à la roue" comme ils disent. Les émissions de CO2 à la sortie du tuyau d’échappement suivant que le moteur Flexfuel est alimenté en SP 95 ou en E 85 sont en effet extrèmement semblables donc aux alentours de 160g/km. Par contre on admet que pour pousser, la plante, maïs, blé ou canne à sucre, qui servira à produire l’Ethanol du E 85 absorbera du CO2 atmosphérique. Ceci serait vrai si la terre arable utilisée pour le produire était en jachère précédemment. C’est faux par contre si cette terre était utilisée auparavant (ou aurait été utilisée) pour produire une autre végétal ce qui sera le cas dans la  majorité des cas.Si on admet être dans le premier cas, les émissions de CO2 seraient de l’ordre de 112 g/Km( 30pct de moins) sinon elle serait identique au SP 95 à 160g/km.

Un autre aspect de cette comparaison consisterait à évaluer le cout résultant de la détaxation accordée par l’Etat pour éviter l’émission d’une tonne de CO2. Sachez que cette détaxation revient à subventionner le production de l’éthanol à raison de 250 Euros la tonne! Alors qu’éviter l’émission de la même tonne de CO2 en faisant appel à une autre énergie, nucléaire, éolien, gaz ou même charbon avec réinjection de CO2, reviendrait seulement à de 15 à 90 Euros…

Je vous laisse méditer ces chiffres.

[ Archive ] – Cet article a été écrit par Caderange


Partagez l'article

 



    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz