Enerzine

Le disjoncteur CCHT a fonctionné en moins de 2,5 millisecondes

Partagez l'article

Alstom Grid a annoncé hier avoir enregistré les meilleures performances jamais obtenues pour un disjoncteur à courant continu haute tension (CCHT) lors d’essais** d’un prototype effectués dans son centre d’essai à Villeurbanne.

Ainsi, en moins de 2,5 millisecondes, le disjoncteur CCHT a interrompu un courant supérieur à 3.000 ampères. Ces essais s’inscrivent dans le cadre de travaux pilotés par RTE sur l’architecture et les technologies de réseaux à courant continu au sein du projet de R&D européen TWENTIES cofinancé par le programme FP7 de la commission européenne.

Dans le contexte actuel de transition énergétique, ces travaux pilotés par RTE doivent contribuer à accroitre le développement et la mise en œuvre de nouvelles technologies facilitant l’intégration des énergies renouvelables dans le système électrique européen.

« Les opérateurs de réseau de transport d’électricité européens sont confrontés aux défis technologiques de l’intégration des renouvelables. Nous sommes fiers de faire partie des pionniers dans ce secteur », a déclaré Dominique Maillard, Président du Directoire de RTE.

« Cette prouesse technologique constitue une excellente nouvelle pour toute la communauté des énergéticiens et une avancée considérable pour notre industrie », a indiqué pour sa part Grégoire Poux-Guillaume, Président d’Alstom Grid. « Le disjoncteur courant continu est une pièce technologique majeure pour la construction des Supergrids, onshore et offshore. Il va permettre d’accroitre la part des énergies renouvelables dans le réseau. »

Avec les résultats enregistrés, Alstom Grid valide une avancée technologique majeure. En effet, le disjoncteur est une pièce maîtresse de la protection d’un réseau électrique en cas de court-circuit. Bien maîtrisé pour les connexions en courant alternatif, il exige cependant des performances en terme de rapidité environ 10 à 20 fois supérieures dans le cas de connexions courant continu.

Or, le courant continu est de plus en plus utilisé par les opérateurs pour garantir l’efficacité du transport d’électricité sur de longues distances ou encore pour stabiliser le réseau dans le cadre d’une alimentation croissante en électricité d’origine intermittente. L’usage d’un disjoncteur est inutile pour la connexion d’une ligne de transmission courant continu entre deux points. En revanche, il est essentiel pour la protection d’un réseau complexe maillé qui permettra dans un futur proche l’interconnexion de plusieurs points. L’enjeu est d’éviter les incidents en chaine et les blackouts, en interrompant le plus rapidement possible le courant dans l’élément défaillant et en isolant le défaut du reste du réseau. Ainsi, le futur disjoncteur d’Alstom Grid ouvrira la voie aux multiples possibilités de liaisons en courant continu.

Les tests se poursuivront jusqu’à l’été 2013, toujours dans le cadre du projet TWENTIES.

Les équipes d’Alstom Grid prévoient alors de poursuivre la qualification de cette technologie via un nouveau jalon : un courant de 7 500 ampères qui sera interrompu sous une tension de 180 kV.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "Le disjoncteur CCHT a fonctionné en moins de 2,5 millisecondes"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Bachoubouzouc
    Invité

    Décidemment on peut être fiers de cette entreprise.

    wpDiscuz