Le DOE finance le biocarburant algal pour 24 M$

Le Département américain de l’énergie (DOE) a annoncé fin juin, vouloir investir dans trois groupes de recherche afin de lever les principaux obstacles liés à la commercialisation de biocarburants à base d’algues.

"Les Etats-Unis doivent trouver les moyens efficaces d’accélérer le développement des biocarburants issus d’algues et d’autres sources renouvelables dans l’objectif de réduire nos besoins en pétroles. " a déclaré la Sous-secrétaire d’Etat à l’énergie Cathy Zoi.

D’une enveloppe de 24 millions de dollars, l’effort de recherche portera sur l’industrie du transport et du secteur agricole. Les trois consortiums retenus pour un financement sont les suivants :

Le Consortium de biocarburants algaux ( Mesa , Arizona) : dirigé par l’Université de l’Etat de l’Arizona, ce consortium se concentrera sur les tests d’acceptabilité des biocarburants algales pour remplacer les carburants fossiles. Leurs tâches consistent à investiguer dans la conversion biochimique des algues en carburants et autres produits dérivés, ainsi qu’à l’analyse des propriétés physico-chimiques des carburants algales. (Financement : jusqu’à 6 millions de dollars).

Le Consortium de biocarburants algaux concernant la commercialisation ( San Diego , Californie) : dirigé par l’Université de Californie, San Diego, ce consortium se concentrera sur le développement des algues comme carburants solides. Leurs tâches consistent à examiner de nouvelles approches de protection des cultures d’algues, de l’utilisation des éléments nutritifs algaux, de leur recyclage et du développement d’outils génétiques. (Financement : jusqu’à 9 millions de dollars).

Cellana , LLC Consortium ( Kailua- Kona , Hawaii) : dirigé par Cellana ,LLC , ce consortium examinera la production à grande échelle des carburants et des aliments à base de microalgues cultivées dans l’eau de mer. Leurs tâches consistent à intégrer de nouvelles technologies dans la récolte d’algues en culture, et à développer des micro-algues marines en tant qu’alimentation dans l’aquaculture . (Financement : jusqu’à 9 millions de dollars ).

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le DOE finance le biocarburant algal pour 24 M$"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
marcob12
Invité
Trois compagnies (à ma connaissance), à savoir “Algenol”, “Solixbiofuels” et “Solazyme” sont en train (ou en passe) d’avoir des unités pilotes permettant un peu de situer où on en est (des rendements de l’ordre de 20 à 40 000 litres de produit (éthanol, huile) à l’ha, un coût encore un peu au-dessus de 80 $ le baril équivalent de pétrole. La route est longue, mais l’espoir est immense et comme il n’est même pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, on y va. On devrait en savoir plus d’ici quelques années avec le retour de ces pilotes (de l’ordre d’un million de… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

est ce que ces projets incluent un volet utilisation du CO2 capté sur les installations industrielles ( en bref, une atmosphère de croissance enrichie en CO2)?

marcob12
Invité

Solix le fait et je n’ai pas ce détail sur les pilotes industriels que le DoE aide à financer ches les deux autres. Tout le monde semble y songer mais pas forcément  à cette échelle.

wpDiscuz