Le Domespace, une maison bioclimatique qui impressionne

L’empreinte écologique du Domespace semble intéressant de par la sélection des essences durables et non traitées, de par son isolation, et surtout par sa rotation qui offre la possibilité de réguler la température ambiante.

Un Domespace se chauffe avec très peu d’énergie grâce à sa forme. En effet, la sphère est le volume qui a le moins de surface «contenante» (surface de contact entre l’intérieur et l’extérieur). Cela induit moins de pertes énergétiques l’hiver et moins d’apport de chaleur l’été. La sphère est la forme qui a le moins de surface de contact pour un même volume (environ 25% de moins qu’un cube). Même en transposant la pertinence de la coque du Domespace à un cube, le rendement serait 25% moins bon simplement parce qu’il y aurait plus d’échanges thermiques.

La coque d’un Domespace est constituée exclusivement de bois et plus particulièrement de liège, matériau particulièrement isolant. Domespace propose des parois de 30 à 40 cm d’épaisseur, soit deux à trois fois plus que l’ossature bois traditionnel – qui est déjà en progrès par rapport aux bâtiments en béton – mais qui utilise encore 95% de laine de roche. De plus, l’énergie pour produire 1 m3 de béton sera en moyenne 5 fois plus important que pour produire le même volume de bois.

Obtenez des devis gratuits :

Grâce à la rotation, la gamme harmonique de Domespace agit comme un bouclier thermique et permet une régulation très fine de la température.En orientant les parties vitrées vers le soleil, on récupère un maximum d’énergie. Et inversement, en positionnant automatiquement la face non vitrée vers le soleil, créant une sorte de bouclier thermique, la fraîcheur est maintenue dans le Domespace.

 

Le Domespace, une maison bioclimatique impressionante

Ainsi, la rotation permet d’éviter les pertes énergétiques et participe pleinement au bilan thermique exceptionnel du Domespace, tout en luttant activement contre l’effet de serre.

Pour la cohérence écologique, le bois constitue le seul matériau de construction disponible aujourd’hui issu d’une ressource renouvelable et croissante dans ses réserves nettes. Pour les poseurs, il offre des conditions de travail saines et évite la contamination de la zone de construction. (Red Cedar (Thuya plicata), Epicéa, Mélèze, Liège)

Le Domespace, une maison bioclimatique impressionante

Un matériaux véritablement écologique ne doit avoir besoin d’aucun traitement (chimique ou thermique) pour durer. Il doit être durable par nature. S’il ne dure que quelques années avant d’être changé, le bilan énergétique devient discutable.

La forme des Domespace s’intègre dans la nature ou sur tout terrain possédant un minimum de végétation pouvant être ultérieurement rajoutée.

Les procédés de transformation de bois permettent de réduire la quantité de déchets sur les chantiers. Platelage, toiture, isolation, charpente, planchers etc … Tous les matériaux d’un Domespace peuvent être réutilisés. Ils peuvent également être récupérés pour produire de l’énergie… c’est la valorisation énergétique.

Accompagné de solutions complètes (panneaux solaires, système de récupération d’eau de pluie ou encore un puits canadien), Domespace devient une maison bioclimatique, pouvant devenir énergétiquement indépendante.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Le Domespace, une maison bioclimatique qui impressionne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Dan1
Invité
Je ne suis pas un admirateur des maisons en béton et j’aime bien les maisons en bois et autre liège, cependant, je crois qu’il faut être prudent dans les comparaisons du type, je cite : “De plus, l’énergie pour produire 1 m3 de béton sera en moyenne 5 fois plus important que pour produire le même volume de bois.” En effet, si on regarde de près les valeurs données par les sites qui traite de l’énergie grise, on trouve une comparaison plus nuancée. Le bon vieux parpaing reste compétitif malgré ses défauts (mauvais isolant), de même la laine de verre… Lire plus »
Dan1
Invité

La théorie de la sphère qui optimise le rapport volume contenu / surface exposée est séduisante. Deux remarques : 1) Sur une maison “rotative” le dessous est exposée directement aux intempéries, ce qui n’est pas le cas d’une maison “lambda” (on augmente la surface) 2) la forme ronde n’est peut être pas la meilleure pour optimiser les volumes internes (la législation dit qu’une surface est habitable si la hauteur de plafond est supérieure à 1,80 mètre) Conclusion : je ne suis pas sûr que cette architecture “en boule” soit globalement optimale.

Ronald
Invité

c’est bien beau tout cela mais il est impensable que tout le monde vive dans ce genre d’habitation. On est 6 milliards sur terre pour rappel. Les vraies solutions sont à chercher dans le mode de fonctionnement groupé, communautaire, en ville.

[ylt]
Invité
Pour vivre dans un domespace modele Eclosion, je ferai quelques remarques: “2) la forme ronde n’est peut être pas la meilleure pour optimiser les volumes internes (la législation dit qu’une surface est habitable si la hauteur de plafond est supérieure à 1,80 mètre)” ==>Cela donne de nombreux volumes tout a fait utilisables sans être imposé dessus “Maison bioégoiste c’est bien beau tout cela mais il est impensable que tout le monde vive dans ce genre d’habitation.” ==> On n’a jamais dit que c’était LA solution. Il en faut pour tous les gouts et toutes les applications, celle là en est… Lire plus »
Dan1
Invité
Le tassement de la laine de verre dépend essentiellement du montage (principalement vertical) et de la densité. Il y a des cas, nombreux fort heureusement, où elle ne se tasse pas. les complexes haute densité (qualibel par exemple) ne vont pas se tasser. En revanche, avec des laines “écologique” il peut y avoir tassement selon le montage. Personnellement, je n’aime pas trop la laine de verre, mais je lui trouve quelques avantages… notamment le prix : à résistance thermique équivalente, on peut facilement avoir un facteur 3 entre un rouleau de chanvre et un rouleau de laine de verre. Le… Lire plus »
Of92
Invité

sur une surface ronde et mobile?! le rendement des paaneaux solaires doit être mauvais tout comme pour le chauffe eau solaire hélas. La construction pyramidale n’est pas plus efficace? en tous les cas elle est bien plus simple.

Myreva 53
Invité

bonjour; je suis très intérressée par le projet d”une maison ronde. Ma question est : qu elle est la surface minimum du terrain pour cette construction ? Merci de votre réponse

Simonsin
Invité

est-ce que la maison utilise de la domotique

Nul attitude
Invité

nul a chier ^^ aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Anonimuse
Invité

la maison que tout le monde reve pas :p je prefair quel bouge pas la mien 😀

Jean bon
Invité

je prefaire mon mien (c un hlm) é jsuis d’akor Anonibuse mdr ptdr cordialement jean bon( qui vi dans une ferme)

wpDiscuz