Le Fonds Unique Interministériel choisit 6 projets Minalogic

Le pôle de compétitivité mondial dédié aux micro et nanotechnologies et au logiciel embarqué, Minalogic, a annoncé jeudi que 6 projets innovants ont été retenus lors du 12ème appel à projets du FUI, représentant un budget total de R&D de 37,2 millions d’euros dont 12,4 millions d’euros provenant de subventions de l’Etat, du FEDER et des collectivités locales.

Depuis le lancement de Minalogic en 2005, 185 projets de recherche et développement ont ainsi été labellisés dont 73 par le FUI avec un montant global de R&D qui s’élève à près de 585 millions d’euros.

« Les résultats du 12ème appel à projets confirment une nouvelle fois les enjeux des micro-nanotechnologies et des technologies de l’information embarquée appliquées au secteur de la santé et de l’environnement. Ces bons résultats reflètent le dynamisme de la région Rhône-Alpes et de son écosystème riche et inépuisable en innovation », a expliqué Jean Chabbal, délégué général de Minalogic.

« Minalogic est devenu un interlocuteur de référence pour les PME innovantes, capable de les accompagner sur des questions aussi diverses que la recherche de partenaires de R&D, l’identification des appels à projets pertinents, la recherche de financements, etc. »

Les 6 projets Minalogic retenus par le FUI :

COSIRIX
(COmposants et Systèmes Innovants pour la Radiologie Interventionnelle par rayons X)

Le projet COSIRIX a pour objectif de mettre au point une nouvelle génération de détecteurs de radiologie X pour applications médicales. Ces nouveaux détecteurs permettront d’améliorer considérablement la résolution et la vitesse de lecture des images radiologiques, tout en réduisant la dose d’irradiation reçue par le patient et le praticien. Le procédé de fabrication, basé sur des circuits de lecture en silicium monocristallin, sera plus performant que le procédé en silicium amorphe, utilisé actuellement.

*La technologie CMOS, ou Complementary Metal Oxide Semiconductor, est une technologie de fabrication de composants électroniques et, par extension, l’ensemble des composants fabriqués selon cette technologie.

Partenaires : Trixell (porteur), Noesis, Pyxalis, CEA-Leti, Université Claude Bernard (Lyon)
Budget : 12,9 M€


DeMoSeN

(Dense Motion Sensor Network)

Le projet DeMoSeN a pour objectif de concevoir une centrale de capture et de mesure du mouvement, bas coût et équipé d’un système radio basse consommation, qui permettra de caractériser un mouvement dans son ensemble. Le système, basé sur une technologie multi-capteurs, sera équipé d’un module Bluetooth Low Energy, qui permettra une communication sans-fil entre les capteurs.

Le projet DeMoSeN vise à répondre aux tendances des marchés exploitant la capture de mouvement (jeux vidéo, médical, interfaces d’utilisation), qui exigent des capteurs toujours plus précis, plus petits, moins gourmands en énergie, et surtout plus faciles à intégrer.

Partenaires : Movea (porteur), Alpwise, CEA-Leti
Budget : 1,9 M€

MC+
(Matériaux conducteurs à conductivité améliorée pour application filaire)

L’objectif du projet MC+ est d’améliorer les performances des conducteurs électriques en augmentant de manière significative leur conductivité sans impacter les procédés de conception, de mise en œuvre et d’installation des intégrateurs. La conséquence directe de cette réduction est une réduction de la masse et du volume des câbles embarqués dans les applications aéronautique, spatial, et ferroviaire. En plus de la diminution de la consommation du véhicule et des émissions inhérentes à l’allègement, on notera également la capacité de transport supplémentaire de 1 à 2 passagers / 100 passagers et la réduction de la masse par essieu pour le ferroviaire.

Budget : 4,2 M€
Label Green – Projet colabellisé par les pôles Aerospace Valley et I-Trans

OPTIPAT
(Technologie OPTIque de rupture pour le Process Analytical Technology*)

Le projet OPTIPAT vise à élaborer un système innovant d’analyse des procédés de fabrication industriels pour améliorer la maîtrise, le suivi et la connaissance des procédés ainsi que leur cycle de production, afin de garantir une qualité et une sécurité optimale. Grâce à l’électronique organique, des capteurs implantés directement sur les installations permettront la mesure (taille, densité) des produits liquides ou solides en cours de fabrication. Les marchés visés par ce projet sont ceux de l’agroalimentaire, la pharmaceutique et le traitement de l’eau.

Partenaires : Indatech (porteur), Ondalys, Isorg, Sanofi-Aventis, Imeca, CEA-Liten, Armines, CNRS-IUSTI

Budget : 3,1 M€
Label Green – Projet colabellisé par le pôle Optitec


SoC-Trace

(Observabilité et débogabilité pour les SoC multi cœur)
Les microprocesseurs utilisés aujourd’hui dans les ordinateurs, téléphones portables, serveurs d’entreprise… évoluent de plus en plus vers des systèmes multi cœurs, équipés de multiples processeurs travaillant en parallèle. Étant donné que ces systèmes multi cœurs manipulent d’énormes quantités d’informations, correspondant à des millions d’événements, leur conception représente un véritable défi technologique.

Le projet SoC-Trace vise à développer des outils logiciels de traitement des informations d’exécution (traces) générées par les systèmes multi cœurs. L’objectif sera de gagner en rapidité de conception, afin d’augmenter la productivité des ingénieurs, gage d’un ancrage de l’emploi en local. L’infrastructure et les outils de base seront développés en open source, dans l’optique d’en faire un standard industriel.

Partenaires : STMicroelectronics Crolles (porteur), Probayes, Magillem Design Services, STMicroelectronics Grenoble, Université Joseph Fourier, INRIA Rhône-Alpes

Budget : 8,7 M€


TEXTULED

(Substrat texturé pour les LEDS et développement de la prochaine génération d’équipement de gravure)

Le projet TEXTULED vise à caractériser et améliorer les technologies (substrat, équipement et dispositif) liées à l’industrie des LEDs haute brillance. L’objectif est de définir des solutions directement utilisables par l’industrie sur des bases compétitives démontrées en améliorant le rendement lumineux des LEDs, pour des applications dans les domaines de l’automobile (phares) et de l’éclairage public et domestique.

Partenaires : Corial (porteur), Adixen Vacuum Products, RSA Le Rubis, CEA-Leti

Budget : 3,3 M€
Label Green – Projet colabellisé par le pôle Arve Industries

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz