Le Furanics, un biocarburant de déchets organiques

Les sociétés néerlandaises Royal Cosun et Avantium mettront en commun leurs efforts pour élaborer un procédé propre à la production d’une nouvelle génération de bioplastiques et de biocarburants provenant de flux de déchets organiques sélectionnés. Avantium développe ces bioplastiques et biocarburants sous le nom de "Furanics".

Dans le cadre de cette collaboration, Cosun s’efforcera de sélectionner, d’isoler et de purifier les composants appropriés à partir des flux de déchets agricoles. Pour sa part, Avantium poursuivra ses efforts pour développer un procédé efficace de production par catalyse chimique.

Cette première phase de collaboration durera environ deux ans. Si les résultats sont favorables, les sociétés comptent accroître la technologie de production dans un but de commercialisation.

"L’optimisation approfondie de la valeur de nos produits agricoles est primordiale pour notre avenir, déclare Gert de Raaff, directeur du développement de Cosun. Les produits agricoles et les flux de déchets seront de plus en plus utilisés comme matière première pour produire des substances chimiques et des matériaux. Pendant des années, Cosun a développé et commercialisé activement ces applications en mettant l’accent sur les produits haut de gamme. L’inuline de carboxyméthyle en est un exemple. Il s’agit d’un additif durable utilisé pour le traitement des eaux. Le partenariat avec Avantium, dans le but de développer du Furanics, correspond parfaitement à la vision et aux développements de Cosun", expose-t-il.

De son côté, Tom van Aken, président-directeur général d’Avantium souligne que "la production de Furanics à partir de matières premières (…) ne porte pas atteinte à la chaîne alimentaire. Cette approche nous distingue clairement des procédés de production de bioplastiques et biocarburants existants. Grâce à notre collaboration avec Cosun, nous pourrons accéder aux flux de déchets organiques et à l’expertise solide de Cosun associée au traitement de matières agricoles".

Le ‘Furanics’ est développé par Avantium depuis plusieurs années. Il est fabriqué à partir de la biomasse, notamment les sucres ou d’autres glucides. Selon les deux sociétés, la fabrication de bioplastiques Furanics d’Avantium est moins onéreuse que celle des plastiques à base d’huile.

Quant aux biocarburants Furanics, il s’agit d’une nouvelle génération de biocarburants "aux propriétés exceptionnelles" (forte densité énergétique et miscibilité avec des carburants traditionnels) et aux coûts de production concurrentiels.

Royal Cosun est un groupe international spécialisé dans le développement, la production et la vente de denrées alimentaires et d’ingrédients naturels. Cosun propose un large éventail de produits, tels que le sucre, l’inuline, l’alcool, les spécialités à base de pommes de terre, les ingrédients composés à utiliser dans les produits de boulangerie, les produits laitiers, les boissons sans alcool et les produits de restauration. Le groupe traite également des déchets organiques pour les transformer en produits destinés à des fins non alimentaires.
Royal Cosun est une coopérative regroupant les producteurs de betteraves à sucre néerlandais. Elle a été fondée il y a plus d’un siècle. La coopérative compte actuellement environ 11 000 membres et actionnaires. Cosun est devenu un groupe de 4 300 employés en moyenne. Son chiffre d’affaires s’élève à environ 1,7 milliards d’euros.

La société Avantium est spécialisée dans la recherche et le développement avancés à haut débit. La clientèle d’Avantium, acquérant ses services et systèmes en D&R, compte plus de 70 entreprises internationales, dont  BP, Shell, Sasol, Pfizer et GSK. En 2008, les recettes de la société s’élevaient à environ 19 millions d’euros. Avantium compte environ 140 employés.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Le Furanics, un biocarburant de déchets organiques"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

”…la production de Furanics à partir de matières premières (…) ne porte pas atteinte à la chaîne alimentaire.” Voilà qui est un bon précepte et de bonnes bases pour cibler ces recherches. Bonne continuation ! A+ Salutations Guydegif(91) 

Biocarbs
Invité

Oui , bon , mais  quelle  est   l’espérance  de production de carburant  en  tonnes  par  an  ?

wpDiscuz