Le futur Centre Hospitalier Régional d’Orléans certifié HQE / THPE

Dès l’origine du projet, le C.H.R. d’Orléans a souhaité inscrire le projet Nouvel Hôpital dans une démarche de Haute Qualité Environnementale (H.Q.E.), qui se définit comme l’aptitude d’un bâtiment, de ses équipements et de la parcelle sur laquelle il est implanté, à satisfaire les besoins de maîtrise des impacts sur l’environnement.

Avec pour priorités la relation harmonieuse avec l’environnement immédiat (par rapport aux riverains et à l’hôpital actuel qui restera en fonctionnement pendant toute la durée des travaux), la gestion de l’énergie (objectif de réduction de 20 % par rapport à la RT2005), l’entretien et la maintenance, le C.H.R. d’Orléans s’est engagé à aller bien au-delà des obligations réglementaires.

Conçu selon les principes d’une architecture bioclimatique, écologique et économique, le nouvel hôpital d’Orléans offrira un environnement sain et confortable.

Le C.H.R. d’Orléans a engagé la démarche de certification, demandé le droit d’usage de la marque NF associée à la démarche HQE* ainsi que l’attribution du label « THPE** » (très haute performance énergétique).

Gestion de l’énergie

La gestion de l’énergie constitue un enjeu fort du projet nouvel hôpital, compte tenu des besoins en chauffage, climatisation et ventilation très importants pour ce type d’établissement. L’impact environnemental est donc encadré par :

La réduction des consommations :

L’architecture bioclimatique comprend l’utilisation de l’énergie solaire passive, les brise-soleils, l’orientation par rapport au soleil et à l’exposition aux vents. Ensuite, l’isolation thermique extérieure reste supérieure aux exigences (performance RT 2005 + 20 %), limitant la consommation due à la déperdition d’énergie des parois à 33,4 kWh/m²/an (contre 134 kWh/m²/an pour le bâtiment existant. Enfin, l’utilisation systématique de systèmes de programmation (GTB / GTC), permet d’optimiser les consommations.

Le futur Centre Hospitalier Régional d'Orléans certifié HQE / THPE

Le recours aux énergies nouvelles :

Le raccordement au réseau de chauffage urbain s’est fait sous la condition que le concessionnaire utilise au moins 50 % de biomasse avec chaufferie bois. Par ailleurs, une étude de faisabilité est en cours pour une utilisation complémentaire de géothermie profonde (bassin du Dogger) en partenariat avec CFG et le BRGM. Enfin, il sera possible de produire 20 % de l’eau chaude sanitaire par énergie solaire.

Efficacité des équipements :

Les matériels à haut rendement comprennent des poutres froides, du double vitrage sous gaz argon et un 3e vitrage respirant avec store intégré, PAC… La récupération d’énergie se fera sur pompe à chaleur (PAC) chaud / froid : la récupération de chaleur sur la production d’eau glacée couvrira 100 % des besoins du NHO en demi-saison et 50 % en hiver. Enfin, le système d’éclairage performant (LED) est doté de dispositifs de commande permettant de réduire les durées d’éclairage de certains locaux (détection de présence, détection de luminosité, gestion technique du bâtiment)

Le futur Centre Hospitalier Régional d'Orléans certifié HQE / THPE

Focus sur le plancher

Afin de répondre aux exigences sanitaires et énergétiques du nouveau Centre Hospitalier Régional (CHR) d’Orléans, le bureau d’études Artelia et Eiffage Energie Thermie IDF ont choisi d’installer un plancher chauffant / rafraîchissant basse température (PCRBT) avec pour objectifs la certification HQE et le label THPE.

Garanti Certitherm, le PCRBT sera appliqué aux 5.000 m² d’espaces d’accueil, de circulation et de crèche – les chambres et salles opératoires étant soumises aux obligations réglementaires de chauffage par traitement de l’air.

Dans le cas du CHR d’Orléans, dont la livraison est prévue en 2015, cette garantie de résultats permettra d’apporter une solution optimale, à la fois technique, pratique et esthétique.

Déployé sur 180.000 m², le nouveau CHR d’Orléans est le plus grand chantier tertiaire en cours en Europe. L’établissement proposera 1 300 lits répartis dans 5 pôles (moyen séjour, consultations, médecine, chirurgie, mères-enfants). Afin de faciliter l’accueil et la circulation, le bâtiment ne se présente pas en un seul bloc, mais en 5 parties distinctes, reliées entre elles par une ‘rue centrale’ desservant chaque entité.

Le futur Centre Hospitalier Régional d'Orléans certifié HQE / THPE

Pour garantir la certification HQE d’un tel bâtiment, les équipements de chauffage / rafraîchissement et d’eau chaude sanitaire ont été rigoureusement sélectionnés.

En effet, si l’enveloppe du bâtiment bénéficie d’une isolation optimale (isolation thermique par l’extérieur, double vitrage à isolation thermique renforcée…), il était impératif d’utiliser des systèmes peu énergivores, tout en respectant les réglementations strictes imposées aux hôpitaux publics.

Points stratégiques du nouvel établissement, le chauffage et le rafraichissement de la rue centrale, artère principale de l’hôpital, ont nécessité une étude particulière du fait de ses dimensions et de sa destination comme lieu de passage. Outre les 400 m de longueur de couloir, la rue centrale de l’hôpital d’Orléans est ouverte sur 2 niveaux, soit plus de 6 mètres de hauteur sous plafond. Abritant le hall d’accueil principal de l’hôpital et les points d’accueils de chaque pôle, la rue centrale est un espace ouvert et subit un flux d’air très important.

Outre ses excellentes qualités thermiques, le PCRBT répond aux exigences du bâtiment de santé :

• aspect sanitaire : pas de mouvements d’air et de poussière provoqués par le système de chauffage,
• chaleur homogène : sensation de chaleur uniforme sur toute la surface de la pièce, même en grande hauteur,
• facilité d’entretien et fiabilité : peu de maintenance locale,
• confort visuel : pas de gaines ou de tuyaux apparents le long des parois (sols, murs, plafonds).

Pour Bruno Pottier, ingénieur chauffage-ventilation-climatisation du bureau d’études Artelia, "le PCRBT est idéal pour une telle configuration hospitalière car il garantit une température confortable et homogène, sans déplacement d’air et sans risques sanitaires".

Dans le cas de l’hôpital d’Orléans, c’est un système hydraulique répondant à une résistance thermique (R) de 0.75 m² K/W qui a été retenu. Les 11 000 mètres de tubes PER*** de 16 mm de diamètre ont été posés par l’entreprise Aquasol sur des dalles spécifiques pour de meilleures performances thermiques, mécaniques, mais également acoustiques.

Installé sous une finition de sol en parquet massif pour la crèche et sous du carrelage pour la rue centrale, le PCRBT a été recouvert d’une chape liquide de différentes épaisseurs pour assurer une chaleur identique sur les deux surfaces. Relié par les sous-stations de chaque pôle à la sous-station technique générale de l’hôpital, le PCRBT est connecté au réseau de chauffage urbain qui alimente le bâtiment.

Déjà éprouvée à l’hôpital Georges Pompidou de Paris, l’installation d’un PCRBT en milieu hospitalier s’avère plus que jamais idéale et parfaitement adaptée aux constructions HQE, RT 2012, ou encore BBC****

Le futur Centre Hospitalier Régional d'Orléans certifié HQE / THPE

La marque de qualité Certitherm :  lancée en 2011 par le syndicat national des fabricants de composants et de systèmes intégrés de chauffage (COCHEBAT), permet en effet de valider la performance de tout un système et d’apporter les preuves de son efficacité dans les calculs de consommation énergétique globale du bâtiment. Le nouvel hôpital nécessite donc une maîtrise parfaite des performances énergétiques, tout en respectant les nombreuses exigences réglementaires d’un bâtiment hospitalier.

* HQE : initiative associative d’origine privée, basée sur un référentiel de 14 cibles (écoconstruction, éco-gestion, confort…). Pour respecter la Démarche HQE, le bâtiment doit atteindre au minimum : 3 cibles au niveau de base, 4 cibles au niveau performant et 7 cibles au niveau très performant.
** THPE : label Très haute performance énergétique (THPE) qui définit une consommation conventionnelle d’énergie au moins inférieure de 20% à la consommation de référence définie par la RT 2005.
*** PER : le Polyéthylène Réticulé haute densité est un matériau plastique utilisé pour la fabrication de tuyaux de plomberie
**** BBC : Bâtiment Basse Consommation dont la consommation en énergie primaire est inférieure ou égale à 50 kWh / m².an

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz