Le futur Lycée public Sud Loire (44) s’équipe en éoliennes

Le fabricant français de petit éolien, EOLYS, a annonce lundi avoir été choisi par une filiale de Bouygues Construction**, pour le compte de la Région des Pays de la Loire afin d’installer 2 éoliennes sur le site du futur lycée public Sud Loire, basé à Clisson (44).

"Le lycée de Clisson sera le lycée du futur, au service de la réussite des jeunes. Il est exemplaire à plus d’un titre et d’abord parce qu’il sera d’un niveau global de performances et d’exigences encore jamais atteint en France, grâce à une démarche de certification HQE, BBC (bâtiment basse consommation) et à énergie positive. Cet établissement constituera un formidable support pédagogique pour les formations en éco-construction qui y seront dispensées" a déclaré Matthieu Orphelin, Vice-président de la Région des Pays de la Loire, président de la Commission éducation et apprentissage.

Dans le cadre de son appel d’offres relatif à l’installation de sources d’énergie renouvelables sur le site, le Conseil régional des Pays de la Loire a sélectionné la société vendéenne EOLYS ressources et énergies pour l’implantation de deux éoliennes. Celles-ci devraient être installées début avril et raccordées au réseau ERDF à la mi-avril. Ces deux éoliennes, qui peuvent produire jusqu’à 10 kW avec 11m/s de vent, alimenteront principalement les cuisines et le réfectoire du lycée.

Le futur Lycée public Sud Loire (44) s'équipe en éoliennes

Les principaux critères retenus en faveur de la société EOLYS ont été : "son positionnement haut de gamme, son savoir-faire en matière de technologies de pointe innovantes, la qualité de son suivi de performance des éoliennes à distance et également sa situation géographique qui en fait un fer de lance industriel dans la région."

"Notre investissement dans ce projet confirme notre volonté de faire de l’éolienne un outil pédagogique, de sensibilisation aux énergies renouvelables. Au-delà des bénéfices énergétiques pour l’établissement, les futurs lycéens pourront s’approprier l’outil de manière ludique au cours de leurs TP par exemple et comprendre de visu en quoi les énergies renouvelables sont les énergies de demain. En somme, EOLYS les encouragera à devenir des éco-citoyens" a expliqué pour sa part Jérôme Bousquet, Directeur général d’EOLYS ressources&énergies.

** Quille Construction

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Le futur Lycée public Sud Loire (44) s’équipe en éoliennes"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
alainraf
Invité

avec deux éoliennes de 10 kW maxi pour alimenter les cuisines et le réfectoire, c’est la garantie d’assurer un buffet froid à chaque repas …; bon!!! faut bien faire croire à nos chérubins que le renouvelable est leur avenir !!

Paco
Invité

Enfin de l’éolien dans un lycée public !!!!!!!!!! C’est sûrement le premier en France , alors qu’il devrait y en avoir des centaines . Pour info deux éoliennes de 10 kW peuvent allègrement envoyer plus de 40.000 kWh par an .C’est le mot ludique qui me gêne un peu , certe on est dans un lycée , mais Eolys doit montrer des résultats si non , le petit éolien va en prendre encore une fois plein le dos ! J’attends avec impatience qu’ils nous tiennent au courant des bons résultats de ce projet.

Martin
Invité

Il y a bien d’autres installations similaires en France soit d’usage pédagogique, soit pour une production significative dans le cadre de bâtiments HQE. 2 exemples pour illustrer: A Tournus en Bourgogne (éolienne avant tout pédagogique) A Calais (75% de l’électricité consommée dans le lycée) Mais aussi au lycée agricole de Venours (330 kW) ou dans une cinquantaine d’autres sans compter de très nombreux projets en cours. Les jeunes sont en général assez ouverts et favorables aux EnR et en tous cas pas attachés aux technologies du siècle dernier pour la production électrique.

Dan1
Invité

Bon, au moins avec des éoliennes sous les yeux, nos enfants pourront étudier directement et sérieusement le problème de l’intermittence !

Martin
Invité

Pas loin d’ici il y a une école et à quelques kilomètres une vieille centrale nucléaire. Souhaitons que nos enfants ne se retrouvent pas un jour avec un dosimètre autour du cou à étudier les effets de la radioactivité sur leur organisme.

wpDiscuz