Le gaz augmente encore au ler juillet : + 4,7%

La Commission de régulation de l’énergie (CRE) conforte GDF Suez dans sa demande de révision à la hausse du barème tarifaire lié à ses coûts d’appro- visionnement au 1er juillet 2010.

La CRE a vérifié que l’application de cette formule entre le 1er avril et le 1er juillet correspond bien à une hausse de 0,228c€ par kWh. Celle-ci résulte de l’augmentation, sur la période considérée, des moyennes prises en compte dans la formule, à savoir 9,4% pour le fioul lourd, 13,3% pour le fioul domestique et de 11,3% pour le Brent du fait notamment de la hausse de 6 % de la moyenne du taux de change dollar/euro sur la même période.

En définitive, cette hausse va se traduire par une augmentation moyenne de 4,7% pour les clients se chauffant au gaz au tarif B1, soit 6,3 millions de clients
.

Selon France Info, pour les ménages qui utilisent également le gaz pour la cuisson et/ou le chauffe-eau, l’augmentation atteindra 2,1 % pour le premier contre 3,1 % pour le second. Concernant les entreprises, la hausse sera comprise entre 5 et 7,5 % en fonction de la taille de leur chaufferie.

Rappelons que cette augmentation demandée par GDF Suez intervient après celle de 10 % octroyée le 1er avril dernier.

Par ailleurs, la CRE rappelle que la formule tarifaire fait l’objet d’un audit sur lequel elle délibérera d’ici septembre. Les premiers résultats laissent entrevoir des évolutions fondées sur les renégociations en cours des contrats à long terme entre GDF Suez et ses fournisseurs. Celles-ci aboutiraient à l’intégration d’une indexation plus importante sur les prix de marché, inférieurs à ce jour aux prix indexés sur le pétrole.

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Le gaz augmente encore au ler juillet : + 4,7%"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

comme les oscillations océaniques + activité solaire nous conduisent très probablement vers un refroidissement climatique, on va doublement morfler. Youpee

Pierre25
Invité

Vive la privatisation…tout va pour le mieux…pour les actionnaires, pas pour les clients usagers. Ca va au moins avoir pour effet d’augmenter la rentabilité des travaux d’amélioration énergétiques de chacun. Donc au boulot pour isoler correctement son habitation, et vogue la galère.

Caouette
Invité

Merci à Pierre25 de se relire avant de balancer des inepties : la variation du tarif réglementé n’a rien à voir avec la privatisation (ni d’ailleurs avec d’autres termes habituellement utilisés à tort comme synonymes : libéralisation, dérégulation, etc.). En effet, le tarif réglementé est le tarif historique, son mode de calcul existait bien avant l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence. Donc attention à ne pas tout confondre, ça peut finir par faire tache…

Dan1
Invité

Le tarif réglementé a juste évolué dans sa formule d’évolution qui est désormais publiée et intègre un composant supplémentaire : le pétrole Brent. Donc il est toujours indexé sur le pétrole et inféodé au dollars qui monte par rapport à l’Euro. La hausse actuelle est en partie due à la parité Euros/dollars. Décret du 19 décembre 2009 : Arrêté du 21 décembre 2009 : CRE (voir le 24/06/2010 et l’avis du 17/12/2008) : Ministère : GDF-Suez :

wpDiscuz