Enerzine

« Le gaz de schiste en Europe – révolution ou évolution ? »

Partagez l'article

Dans un rapport intitulé, « le gaz de schiste en Europe : révolution ou évolution », Ernst & Young révèle que "tandis que le gaz de schiste a eu un impact majeur sur les perspectives du marché américain de l’énergie, cet effet est appelé à évoluer sur le marché européen."

« Alors que des travaux d’exploration sont en cours dans plusieurs pays, notamment en Autriche, en Allemagne, en Hongrie, en Irlande, en Pologne, en Suède et au Royaume-Uni, aucun gisement de gaz de schiste n’a encore été mis en exploitation en Europe ; de plus, seule une partie de cette base de ressources est susceptible d’être un jour exploitée pour un usage commercial. En outre, plus de la moitié des réserves totales de gaz de schiste estimées en Europe, qui représentent près de 10% des réserves mondiales, sont concentrées dans seulement deux pays, la Pologne et la France » a déclaré John Avaldsnes, responsable du Secteur Pétrole et gaz pour la région EMEIA (Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique) chez Ernst & Young.

« Le secteur doit relever quelques défis complexes », a commenté M. Avaldsnes. « Il semble qu’il n’y ait pas de consensus en Europe sur le développement du gaz de schiste ; l’attitude des gouvernements varie, dans certains cas considérablement. L’opinion publique est également divisée sur le sujet, ce qui renforce la pression s’exerçant sur les gouvernements pour soutenir ou restreindre le développement du gaz de schiste, la plupart des pays adoptant une attitude attentiste ».

L’impact qu’aura le gaz de schiste sur les marchés de l’énergie sera extrêmement variable d’un pays à l’autre, selon la stratégie énergétique de chaque pays, son niveau de dépendance aux importations, la croissance prévue de sa demande en gaz ainsi que le coût et l’acceptation sociale des sources d’approvisionnement alternatives et concurrentes. Toutefois, cet impact pourrait engendrer des transformations profondes pour les petites et moyennes entreprises indépendantes qui concentrent leurs activités sur le secteur naissant du gaz de schiste en Europe.

M. Avaldsnes est convaincu qu’il existera des opportunités pour que des sociétés de service créent de nouvelles sources de revenus et percent dans le secteur du développement du gaz de schiste en Europe. La recherche n’est pas au point mort et de nouvelles technologies seront développées, qui réduiront le coût de l’exploitation du gaz de schiste et amélioreront l’efficacité des activités de développement et de production.

« Le rythme et la faisabilité du développement du gaz de schiste en Europe dépendra de facteurs-clés comme l’environnement et les aspects sociaux, les prix de l’énergie, la demande en gaz ainsi que les régimes fiscaux et réglementaires. Il est de plus en plus évident que le débat sur le gaz de schiste est controversé ; toutefois, on ne peut nier l’avantage économique que l’évolution du secteur du gaz de schiste apporterait aux différents pays européens » conclu M. Avaldsnes.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz