Le gaz des mines du Nord exploité par l’australien EGL

Gazonor, filiale des anciens Charbonnages de France, a été repris en totalité par le groupe australien European Gas Limited (EGL), annonce celui-ci dans un communiqué jeudi.

Gazonor exploite depuis 1992 le gaz issu des anciennes mines de charbon du Nord-pas-de-Calais. Chaque année, environ 80 millions de mètres cubes de "grisou" en sont extraites, gaz qui comprend 54% de méthane.

EGL, qui dispose à l’heure actuelle de 5 licences d’exploitation gazières en France, a acquis la totalité du capital de la société pour 26,2 millions d’euros, en vue de produire de l’électricité.

Un projet qui est loin de ravir la région, qui espérait voir l’appel d’offre décroché par un consortium régional, composé de Dalkia, Finorpa, Sognorpa et Pas-de-Calais Habitat. Soutenu par des élus locaux et des associations, il proposait de faire bénéficier à la population locale d’un chauffage urbain à bas prix, et d’approvisionner une usine chimique afin de maintenir ses 150 emplois.

La semaine dernière, Jean-Pierre Kucheida, député PS du Pas-de-Calais et maire de Liévin, espérait encore "négocier sous l’autorité de l’Etat dans les deux mois à venir avec EGL pour que le groupement puisse entrer à hauteur de 20 à 30% dans le capital de l’opération", rapportait l’AFP, "pour que ce groupement puisse mener à bien les opérations d’ordre social qu’il avait prévues."

Charbonnages de France, compagnie nationale créée en 1946, est officiellement dissoute depuis le 1er janvier 2008, et laisse une dette de 2,5 milliards d’euros à l’Etat.

 

Voir aussi :
EGL tente sa chance sur le bassin houillier lorrain (09/08/2006)

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz