Enerzine

Le gazoduc Nabucco prendrait 4 années de retard

Partagez l'article

Le commissaire européen à l’Energie, Günther Oettinger, a déclaré dans un entretien au journal Sueddeutsche Zeitung, que la mise en service du gazoduc Nabucco pourrait avoir lieu d’ici 2018 et non en 2014 comme prévue initialement.

Ce gazoduc long de 3.300 kilomètres doit relier les champs gaziers d’Asie centrale à l’Europe tout en évitant la Russie. Alors que le coût de la construction est estimé à 7,9 milliards d’euros, son tracé n’a toujours pas été arrêté définitivement.

Avec une mise en chantier prévue fin 2011, le gazoduc reliera d’abord Ankara à Vienne puis sera étendu jusqu’en 2016 et sa capacité progressivement portée à 31 milliards de m3.

Le gazoduc South Stream, dont l’objectif consiste à contourner les partenaires russes "à risque", doit passer par la mer Noire jusqu’au littoral bulgare puis atteindre l’Italie et l’Autriche. Le géant russe Gazprom qui concurrence le projet avec South Stream affirme que le projet coûtera 8,6 milliards d’euros.

Le consortium Nabucco regroupe les groupes allemand RWE et autrichien OMV, ainsi que les sociétés nationales Botas (Turquie), Bulgargaz (Bulgarie), MOL (Hongrie) et Transgaz (Roumanie).


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz