Le gouvernement abandonne le projet d’autoroute ferroviaire atlantique

Le gouvernement a annoncé qu’il renonçait à un projet susceptible d’absorber un trafic de 85.000 poids lourds par an, soit 7 % du trafic sur 1.000 km entre le Pas-de-Calais et les Landes, aux motifs de « trop coûteux, non rentable, trop gênant pour les riverains ».

Alors que l’autoroute ferroviaire Perpignan-Luxembourg reste un franc succès, la Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports (FNAUT) dénonce "une décision incompréhensible".

Trop coûteux ?

375 millions d’argent public, c’est en réalité moins de la moitié de la somme qui sera versée par l’Etat à la société Ecomouv suite à l’abandon de l’écotaxe. La FNAUT rappelle d’ailleurs qu’un centime de taxe additionnelle sur le gazole peut rapporter 400 millions d’euros par an à l’Etat.

Non rentable ?

Quant à la rentabilité financière calculée par l’Etat, elle repose sur les conditions actuelles de concurrence entre le rail et la route, dont les économistes reconnaissent qu’elles sont inéquitables. "Le transport routier de marchandises recourt massivement à la fraude (non respect de la réglementation du travail et du code de la route) et au dumping social. Et ce qui importe, c’est la rentabilité socio-économique. Or le projet permettait de réduire une partie des coûts externes (congestion de la voirie, accidents, bruit et pollution de l’air, émissions de gaz à effet de serre) engendrés par le trafic des poids lourds et assumés par la collectivité" précise également la FNAUT.

Nuisible pour les riverains ?

En 2014, le projet avait pourtant été reconnu par le ministère de l’Ecologie comme étant d’intérêt général, bénéfique pour l’environnement et la sécurité. Toujours selon la FNAUT, "la gêne créée par les plateformes terminales de l’autoroute ferroviaire atlantique pouvait être encore atténuée par des mesures d’un coût acceptable." Elle pose la question : "Et les très nombreux riverains des grands axes routiers, en particulier dans les zones urbaines, ne sont-ils pas gênés par les poids lourds ? Les poids lourds ne contribuent-ils pas aux pics de pollution de l’air ?"

"Une fois de plus, le gouvernement fait passer les intérêts du lobby routier avant ceux de la population" déplore t-elle.

Pour la FNAUT, les effets d’annonce sur l’excellence environnementale et la transition énergétique ne suffisent pas. Et l’organisation de la prochaine conférence internationale sur le climat à Paris doit se traduire par des décisions concrètes cohérentes.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Le gouvernement abandonne le projet d’autoroute ferroviaire atlantique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
meminick
Invité

l’argument invoqué semble cocasse, j’invite ceux qui se poseraient des questions à vivre dans une de ces nombreuses habitations situées le long des routes empruntées par les poids lourds qui finissent par créer une file ininterrompue. ce gouvernement en devient à être risible tellement il se carricature.

Papillon64
Invité
après la suppression de la Taxe ecomouv pour aider à la mise en oeuvre de transports propres, la solution de Mme Royal et du gouvernement pour lutter contre la pollution diesel, la suppression du férroviaire. C’est la pire politique qu’on ai eut depuis des années. En fait Mme Royal est une ministre POLITIQUE qui est juste là pour désamorcer les dossiers écologiques qui peuvent dégénérer en crise et déservir le pouvoir de son Ex compagnon. Où est la cohérence et la logique par rapport à Cap21? La vraie écologie est prise en otage pour des partis politiques comme EELV ou… Lire plus »
Verdarie
Invité
Pour aider à la mise en oeuvre du transport propre nous avions les recettes des autoroutes. Mais on nous a vendu les bijoux de famille…………….. Alors l’idée géniale des même ou qui ont laissé faire ?….à été de faire croire qu’en s’appuyant sur des renvendications écologiques (pour faire passer la pilule !) on pouvait mettre une taxe de remplacement sur le transport routier (en attendant de pouvoir le mettre à tous ?) La réalité c’est que cette taxe serait venue s’ajouter aux autres (par exemple ce que rapporte les radars ) sans réelle efficacité en matière de développement mais bien… Lire plus »
Nature
Invité

Il apparaît évident que Mme Royal n’est pas en poste pour conduire une politique écologique .Elle obéit aux lobbys :routiers ,agricoles ,éoliens, chasseurs ,etc. La duplicité est consubstantielle à certains politiques .

climax1891
Invité
Depuis 1973, il y a eu 6 hausses des prix du pétrole. A chaque fois, il y a eu un ralentissement plus ou moins important de la croissance française. 5 hausses étaient la conséquence directe de la situation au Moyen Orient. – 1973 : La guerre du Kippour – 1979 : La Révolution iranienne – 1990 : La guerre du Golfe – 2000 : La seconde Intifada – 2011 : Le printemps arabe. La hausse entre 2003 et 2008 était la conséquence non seulement de la situation au Moyen Orient mais aussi de la baisse de la production du Mexique… Lire plus »
Verdarie
Invité
Oui et pour ça, il faut développer l’écomoteur , le véhicule autonome et…………….les autoroutes qui permettent seules de desservir toutes les destinations sans se limiter aux grandes villes dans lesquelles on ne peut plus vivre sans payer.Et dans lesquelles la circulation des véhicules est tellement mal organisée (entre ralentisseurs bandes rugeuses et feux rouges, qu’on se demande pourquoi ne pas laisser tout simplement se dégrader la surface routière. 9a coûterait moins cher à la collectivité ?)alors qu’il suffirait bien souvent de créer de petits giratoires pour améliorer les déplacements qui sont dus aux échanges donc à la vie de la… Lire plus »
wpDiscuz