Le gouvernement veut limiter à 2 % la hausse des prix du gaz naturel

La Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, Delphine BATHO a demandé à la Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC) de saisir pour avis la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) d’un projet d’arrêté limitant à 2,0 %, c’est-à-dire à l’inflation, la hausse des tarifs réglementés à la vente du gaz naturel de GDF Suez.

Alors que près de 8 millions de Français sont confrontés à la précarité énergétique, le Gouvernement entend pour le moment du moins protéger le budget des ménages, et en particulier des catégories populaires et moyennes.

Confirmant l’annonce du 1er ministre Jean-Marc Ayrault le 4 juillet dernier, il s’agit donc d’une mesure de protection du pouvoir d’achat alors qu’entre 2008 et 2012, les prix du gaz ont augmenté de 31.2 %, ce qui a représenté en moyenne une hausse de 232 euros par an pour un foyer se chauffant au gaz.

De la même façon, concernant l’électricité, la Ministre demandera à la Direction Générale de l’Énergie et du Climat (DGEC) de saisir pour avis le CSE et la CRE d’un projet d’arrêté limitant l’augmentation des tarifs réglementés de vente d’EDF à 2,0%, pour les ménages.

Par ailleurs, le Ministre délégué chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, Frédéric Cuvillier a décidé également de limiter à 2,0% la hausse de tarifs des trains Intercités et des TER. Ces derniers transportent 8,5 millions de voyageurs chaque année, essentiellement pour des trajets domicile-travail. Cette hausse sera applicable à compter du 1er août.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le gouvernement veut limiter à 2 % la hausse des prix du gaz naturel"

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
chiedo
Invité

Et qui paye ?? Ne répondez pas je crois que je connais la réponse …..