Le gouvernment britannique dévoile son plan énergétique

Le gouvernement britannique a présenté mercredi le volet énergétique de son plan de transition vers une société sobre en carbone.

L’objectif de la Grande-Bretagne : réduire de 34% ses émissions de dioxyde de carbone d’ici 2020, en prenant l’année 1990 comme niveau de référence. Une réduction de 80% est envisagée pour 2050.

Depuis l’année dernière, chaque ministère s’est vu assigner un ‘budget carbone’. Hier, Ed Miliband [photo], secrétaire d’Etat à l’énergie, a présenté sa feuille de route. 

Il promet d’atteindre en 2020 un mix énergétique composé à 40% de sources renouvelables, de nucléaire et de charbon ‘propre’. A cette même date, 1,2 million d’emplois auront été créés dans les métiers de l’environnement et des énergies alternatives, a-t-il promis.

Mix énergétique

D’ici 2020, 7 000 nouvelles éoliennes seront construites, en mer et sur terre. Elles contribueront à atteindre une part de 15% de l’énergie produite à partir de sources renouvelables, contre 2% aujourd’hui. 120 millions de livres seront consacrés au développement de l’éolien offshore, et 60 millions aux énergies marines. Les démarches d’implantations de parcs éoliens offshore seront simplifiées.

Les nouvelles centrales au charbon devront obligatoirement être équipées de systèmes de capture et de stockage du carbone d’ici 2020.

Le plan s’appuie également sur les particuliers, via un programme de subvention pour l’installation de panneaux solaires. Ils seront 1,5 million de foyers, en 2020, à produire de l’énergieà domicile.

La facture des particuliers

Ce plan a un coût, qui, a admis le secrétaire d’Etat, sera en partie répercuté sur les factures énergétiques. Ainsi les prix devraient-ils gonfler de 8% par an d’ici 2020. La protection des 5 millions de foyers les plus pauvres sera toutefois assurée, a-t-il promis.

Plus de 7 millions de foyers devraient pouvoir compenser ces hausses par un programme de réduction de la consommation énergétique des logements. D’un montant de 3,2 milliards de livres, il sera réalisé par les compagnies énergétiques. Une aide supplémentaire sera versée pour les travaux d’isolation.

Pour promouvoir les comportements économes, chaque foyer sera en outre doté d’un compteur intelligent d’ici 2020. Il s’appuiera sur le déploiement d’un réseau intelligent, pour lequel 6 millions de livres seront investis.

Grâce à ces mesures, le gouvernement espère une réduction de 29% des émissions des foyers d’ici 2020.

Transports

Du côté des transports, le gouvernement compte sur le développement de véhicules électriques et sur des normes de pollution plus strictes.

6 grandes villes bénéficieront d’un financement pour le développement d’infrastructures pour les véhicules électriques. Des normes plus strictes seront imposées pour les émissions des véhicules à combustibles fossiles, et 30 millions de fonds seront versés pour l’emploi de bus à faibles émissions dans les deux ans. Enfin, un programme d’électrification des rails sera lancé.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Le gouvernment britannique dévoile son plan énergétique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
marcob12
Invité
Dans sa déclaration à la chambre (House of Commons) Ed Milliband déclare : “Let me be clear: I believe that when it comes to the future of energy in Britain, clean coal has an essential role to play.” Il ne donne pas sa définition du “charbon propre”, un concept inconnu dans le monde réel. Quand un grand magazine titre ” A coal Tchernobyl twice a week and a 9-11, three times per year” qu’il parle des dizaines de tonnes d’U-235 et des 15000t de Thorium envoyés dans l’environnement chaque année par l’industrie du charbon, des 24000 décès annuels aux USA… Lire plus »
couposanto
Invité

C’est tellement gros, que le gars de la com qui a inventé ça ne devait même pas y croire lui même. Et pourtant j’ai vu sur internet plusieurs fois ces technologies (avec un “s”, parce qu’évidemment clean coal, ça ne veut strictement rien dire) classées dans les énergies dites “vertes” (terme qui ne veut rien dire aussi). Une petite vidéo marrante ( que les deux premières minutes) sur le greenwashing du green coal. J’ai pas trouvé un équivalent en Français, désolé:  

fredo
Invité

compter en éoliennes, et non en MWc installées, voilà qui est original! Avec 1 à 5MWc par éolienne, cela donne une fourchette de puissance installée, entre 7000 et 35000 MWc. ça fait une belle différence! L’absence de toute référence chiffrée en MWc/GWc sur la puissance installée laisse un peu perplexe pour la mise en oeuvre du plan…

marcob12
Invité

En fait la puissance visée est de 33GW, ce qui est cohérent avec le potentiel énoncé de couvrir près du quart de la consommation électrique de la grande-bretagne .Cela donne un parc à pleine puissance 30% du temps, ce qui vu le potentiel off-shore là-bas est concevable. Réaliser le tout en 11 ans sera chaud, mais côté off-shore ils ont pavé la route.

bmd
Invité

On n’insistera jamais assez sur les méfaits du charbon! Des militants de Green Peace viennent de s’enchaîner à un tas de charbon au Havre. Bien, il était temps que Green Peace se mobilise, car cela ne l’a guère préoccupé pendant des dizaines d’années. Mais ses militants n’organisent rien de tel en Allemagne, principal pollueur de l’Europe avec son charbon. Il ne faut surtout pas s’attaquer à la Mecque de l’Ecologie quand on est écologiste, même si l’écologie allemande ne se préoccupe que des détails et néglige l’essentiel! De quel grand magazine parlez-vous?

marcob12
Invité
C’était le titre d’un article de “nextbigfuture” (je le préfère encore au New York Times pour les infos à caractère scientifique…). Au demeurant ce titre est trop tapageur pour être une info. L’info est plutôt ici et surtout ici. L’épidémiologie étant une science ardue on ne saura sans doute jamais faire le comptage des cadavres occasionnés par l’industrie nucléaire. Sauf qu’a priori le nombre de décès par cancer (par ex) doit être un peu proportionnel aux quantités de radiations balancées dans la nature. Il s’avère donc que le charbon a vraiment tous les défauts, raison de ma digression charbonneuse,  s’agissant… Lire plus »
bmd
Invité
Merci pour les liens. Le titre du journal est raccoleur, mais exprime à peu près ce que tout le monde devrait maintenant savoir: le charbon, c’est de 500 000 à 1 millions de morts par an, soit l’équivalent d’une maladie comme le paludisme. Mais contrairement au paludisme, les grandes nations industrielles ne sont pas à l’abri, puisque l’essentiel de la mortalité est due aux fumées des centrales. Aux Etats-Unis, c’est donc l’équivalent d’un Tchernobyl deux fois par semaine, selon ce journal. Et en Europe, c’est la même chose, mais les médias européens n’en parlent pas. Vous trouverez des articles ou des… Lire plus »
wpDiscuz