Enerzine

Le Groupe SPIE se renforce dans le nucléaire

Partagez l'article

Le groupe SPIE vient d’acquérir Reyes Industries, filiale de Reyes Groupe, prestataire de services en électricité et automatisme industriel dont le siège social est situé à La Voulte sur Rhône, dans la Drôme.

Reyes Industries qui est implantée depuis plus de 35 ans dans la vallée du Rhône réalise un chiffre d’affaires de plus de 30 millions d’euros et emploie actuellement plus de 200 personnes. Elle est principalement présente sur les marchés de l’industrie (agroalimentaire, pharmacie & cosmétique, environnement, infrastructures) et du nucléaire.

Son activité industrielle, qui représente les deux tiers de son chiffre d’affaires, sera rattachée à SPIE Sud-Est et son activité nucléaire à SPIE Nucléaire. Cette dernière qui reste la filiale de spécialité de SPIE, a réalisé en 2010 un chiffre d’affaires de 152 millions d’euros. Elle intervient sur les sites de production d’électricité nucléaire d’EDF et sur les principaux sites d’Areva et du CEA avec un effectif permanent de plus de 1500 collaborateurs.

« Notre portefeuille d’activités se trouve aujourd’hui significativement renforcé dans le secteur industriel de Rhône-Alpes grâce à une diversification accrue de notre clientèle et à une expertise technique reconnue en automatismes industriels. Les équipes de talent de Reyes Industries vont ainsi contribuer à l’accélération de notre développement », a déclaré Thierry Baussart, le nouveau président de Reyes Industries et directeur général de SPIE Sud-Est.

« L’acquisition des activités nucléaires de Reyes Industries permettra à SPIE Nucléaire de se renforcer dans les métiers de l’électricité et du contrôle-commande, et d’intensifier de façon significative sa présence locale en vallée du Rhône pour mieux répondre à un marché en pleine croissance », a ajouté Francis Butel, directeur général de SPIE Nucléaire.

« SPIE a immédiatement porté un très fort intérêt pour Reyes Industries avec un modèle d’évolution clair et respectueux de notre parcours. Mon choix s’est donc porté naturellement sur ce groupe qui répond aux critères que j’avais fixés : processus permettant un fort développement ; pérennisation des emplois, des structures et respect des valeurs qui ont animé les équipes de Reyes Industries pendant des années. Cela permettra par la même de renforcer les capacités financières de Reyes Constructions » a souligné pour sa part Jean Louis Reyes, PDG de Reyes Groupe.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Le Groupe SPIE se renforce dans le nucléaire"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Bachoubouzouc
    Invité
    Et allez ! L’EPR prend 2 ans de retard. Toute la presse nationale se déchaine, j’attendrais donc demain l’article d’Enerzine sur lequel nous allons tous nous déchainer 🙂 Tandis que lundi, lorsque le parlement anglais a voté son plan de relance massive du nucléaire, nous avons assisté à un curieux silence radio total de la part de tout le monde, sauf de agoravox !!! Je l’ai appris sur l’intranet de mon entreprise, et il a fallu que je fasse appel à google pour trouver un seul article là dessus dans la presse. Et encore, dans une petite revue web !!!!… Lire plus »
    Aurel
    Invité

    « Elle est principalement présente sur les marchés de l’industrie (agroalimentaire, pharmacie & cosmétique, environnement, infrastructures) et du nucléaire. » Dommage qu’ils n’aient pas une branche dans la vente d’arme …

    Energie12
    Invité

    8 juillet 2011: Meeting d’athlétisme sponsorisé par Areva Arrestations arbitraires pour empêcher un tractage

    Dan1
    Invité

    Et Enerzine permet de poster ce genre de photos sans rapport avec l’article. Que fait le modérateur ? Pour cela il y a la presse classique… a priori libre et disponible aussi sur internet.

    wpDiscuz