Le groupe VELUX apporte 14.500 lampes Natural Light en Afrique

Alors que dans le monde, 1,2 milliard de personnes n’ont pas accès à l’électricité, VELUX, l’entreprise sociale Little Sun et l’ONG  Plan International ont décidé de travailler en association pour fournir aux régions de Zambie, de Sierra Leone et du Zimbabwe qui ne sont pas rattachées au réseau électrique, une lumière fiable, abordable et écologique.

Ainsi, 14.500 lampes Natural Light du groupe VELUX sont arrivées en Afrique et les premiers bénéficiaires peuvent déjà compter sur une amélioration de leur qualité de vie. Les lampes solaires portable sont particulièrement importantes en Zambie où seulement 20 % de la population a accès à l’électricité.

Lorsque la nuit tombe, le reste de la population vit sans électricité et ses uniques sources de lumière sont les lampes à pétrole, les bougies ou les feux de camp. De même, si des accouchements ont lieu la nuit, ils se déroulent souvent à la lueur d’un téléphone portable.  

Parmi eux, il y a des jeunes filles âgées entre 10 et 18 ans qui habitent dans un refuge situé dans le bidonville de Mntendere, un quartier de Lusaka, la capitale de la Zambie. 

« Grâce à ces lampes, les jeunes filles peuvent faire leurs devoirs lorsqu’elles rentrent de l’école et se sentir plus en sécurité la nuit, au lieu de se réunir en petit groupe dans le noir une fois la nuit tombée. Il est très important que nos enfants se sentent en sécurité. Beaucoup souffrent déjà de traumatismes graves liés à la violence, au viol ou à la drogue », a déclaré Verann Delarey, directrice du refuge.

Une des jeunes filles, Sandy, 17 ans, habite au refuge depuis 5 mois.

« Maintenant, je peux lire le soir et faire mes devoirs. Avant, nous avions l’habitude d’aller nous coucher car nous n’étions pas autorisés à allumer des bougies à cause du risque d’incendie. Les bougies étaient trop dangereuses avec tous les jeunes enfants que le refuge accueille », a commenté Sandy.

Les lampes créent de l’activité  

Outre qu’elle éclaire le soir, la lampe Natural Light peut être créatrice d’activité pour de nombreux Zambiens. L’ONG Plan International a déjà embauché et formé 70 jeunes pour travailler sur ce projet qui génère des revenus. Les jeunes entrepreneurs vendent les lampes et gagnent une petite commission sur chaque vente qui leur permet d’acheter de nouvelles lampes – et de lancer leurs propres entreprises. Adrian Mwaanga est l’un de ces jeunes entrepreneurs, et pour lui, Natural Light a un très fort potentiel en Zambie.

« La lampe Natural Light a un énorme potentiel dans ce pays.  J’en ai vendu huit en trois semaines, même s’il s’agit d’un investissement important pour beaucoup de gens. Une fois que vous avez expliqué aux gens que la lampe est moins chère sur le long terme qu’une lampe à pétrole ou une torche à piles, il est très facile de conclure la vente, a expliqué Adrian Mwaanga.

Désormais, une famille peut se voir et faire quelque chose d’utile une fois la nuit tombée, et en plus, cela me permet de faire vivre ma famille », a-t-il ajouté en souriant.

Accouchements à la lueur d’un téléphone portable 

Bertha Musonda, infirmière dans un centre de santé de quartier situé à quatre heures de route de Lusaka, voit en cette lampe solaire une étape importante vers la fin des lampes à pétrole, qui sont dangereuses pour la santé et risquent de provoquer des incendies.

« Nous recevons au centre de santé de nombreux patients souffrant de brûlures sévères mais aussi d’empoisonnements liés à l’utilisation de lampes à pétrole. Parfois, les lampes sont simplement tombées ou encore les enfants les ont touchées. Nombreuses sont les personnes qui se sont brûlées la nuit car elles se sont endormies avec leurs lampes allumées », a expliqué l’infirmière Musonda.

Bertha Musonda, infirmière et sage-femme, affirme également que la lampe Natural Light a beaucoup facilité son travail.

« Pour les accouchements qui se déroulent le soir ou la nuit, Natural Light fait toute la différence. J’avais l’habitude de travailler à la lueur de mon téléphone portable. Je le tenais serré entre mes dents afin d’avoir les deux mains libres pour aider l’enfant à venir au monde. Et c’était très difficile lorsque je devais donner en même temps des conseils à la mère », souligne-t-elle. 

Plan International, qui a joué un rôle crucial dans la distribution des lampes, voit clairement les avantages de ce projet.

« Les lampes solaires profiteront à des communautés entières où l’électricité est une ressource rare. Dans des pays où le taux de chômage dépasse 60 %, ce programme a un réel impact sur la vie des personnes concernées. Elles ont enfin la possibilité de subvenir à leurs propres besoins », a noté Gwen Wisti, directrice générale de Plan International au Danemark.

( Src : Velux PR )

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le groupe VELUX apporte 14.500 lampes Natural Light en Afrique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité
C’est bien que Velux apporte de la lumière ‘solaire’ en afrique…..parmi de nombreux produits qu’existent dé jàde ce type ….mais plus près de chez nous…il est étonnant que vu qu’ils proposent des options ‘solaire’ pour leur stores: qu’ils n’ont pas encore ‘intégré’ une éclairage solaire dans leur produits de base. Une cellule PV à l’exterieur (comme leur stores) et une éclairage intégrée sur intérieur du cadre, pour éclairer ma chambre ou mon salon le soir…….? Je les a ‘sugéré’ par mail (à leur service ‘clients’) une telle possibilité il y a plusieurs années……! Je n’ai jamais eu de réponse….! Et… Lire plus »
wpDiscuz