le Japon développe l’université du nucléaire

Le Ministère de l’économie, du commerce et de l’industrie japonais (METI) a annoncé son intention d’encourager les laboratoires universitaires à travailler sur les technologies fondamentales nécessaires à la construction de centrales nucléaires, telles que les matériaux ou le soudage. Le METI compte ainsi placer à long-terme le Japon en position de leader technologique dans le domaine de l’assemblage de centrales nucléaires.

Plus de 300 millions de yens (2 millions d’euros) vont être distribués sur trois ans aux laboratoires effectuant de la recherche sur les matériaux des barres de commande* (Université de Tokyo) ou sur le soudage par laser (Université d’Osaka) par exemple. Le Ministère considère que c’est également un investissement pour la formation de ressources humaines compétentes.

Les financements pour la recherche au Japon tendent actuellement à encourager les domaines comme les TIC, les nanotechnologies et les biotechnologies, au détriment de domaines plus anciens comme l’ingénierie de soudure ou les matériaux. Le METI a cependant prédit que ces technologies seraient source de compétitivité dans un futur proche où l’intérêt énergétique et environnemental du nucléaire serait reconnu mondialement.

* Barre de commande : barre composée d’un matériau absorbeur de neutrons qui, insérée dans le coeur d’un réacteur nucléaire, permet d’accélérer ou de ralentir la vitesse de la réaction de fission.

 
BE Japon numéro 450 (6/07/2007) – Ambassade de France au Japon / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43553.htm
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz