Enerzine

Le Japon ne produit plus d’électricité d’origine nucléaire

Partagez l'article

Depuis samedi dernier, le parc nucléaire japonais ne compte plus aucun réacteur nucléaire en service, car le dernier, l’unité 3 de la centrale de Tomari (Hokkaido, nord)- va subir comme la plupart, un arrêt pour raison de maintenance.

Situation inédite. Cette récente opération va provoquer l’arrêt de la production électrique d’origine nucléaire dans l’archipel pour une durée indéterminée.

Le parc nucléaire nippon comptabilise à ce jour 50 réacteurs tous à l’arrêt depuis la suppression administrative des 4 unités de Fukushima. L’électricien Tepco et le gouvernement japonais estiment a 40 ans, le nombre d’années qu’il faudra pour démanteler les 4 unités de la centrale nucléaire de Fukushima, avec des procédés encore non conçus.

Déjà, depuis la catastrophe de Fukushima le 11 mars 2011, le Japon avait commencé à augmenter ses importations de pétrole et de gaz liquéfié pour alimenter les centrales thermiques. Mais pas seulement, puisque le gouvernement a également décidé de prendre le virage des énergies renouvelables. Tout d’abord, grâce au vent, avec un premier projet de parc éolien flottant d’une puissance cumulée de 16 MW. Ensuite, par l’implantation d’un projet de centrale solaire d’une capacité installée totale de 70 MW.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    8 Commentaires sur "Le Japon ne produit plus d’électricité d’origine nucléaire"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pastilleverte
    Invité

    arrêt pour maintenance ? arrêt définitif ? Certes pays sismique, mais le vrai problème fut le tsunami et les insuffisances criminelles de Tepco. Maintenant si les projets enr vent (16MW)et PV (70MW) peuvent remplacer 50 centrales, tant mieux pour eux. Au moins vont-ils sans doute rivaliserd’innovations pour réduire fortement leur consommation électrique (ou plus vraisemblablement augmenter considèrablement leurs importation de fossiles pour alimenter les centrales thermiques, car le « démon » actuel du Japon c’est le nuke, pas le CO2 !).

    einstein30
    Invité

    combien de centrales thermiques a flammes disposes-t-il ? même s’il en reconstruise ,ca ne se fait pas en quelques mois ,de même pour pour les enr eoliennes qui produisent tres peu d’energie par rapport aux 50 reacteurs a l’arret ; je ne sais pas si l’importation depuis la chine est possible !!!!!!?

    chiedo
    Invité

    « Des mesures plus ou moins contraignantes ont été prises par le gouvernement japonais » « la consommation électrique du pays a ainsi été réduite de presque 20% par rapport à l’année précédente. »  » Près de 65% de l’électricité produite dans l’archipel provenait déjà de centrales thermiques » « Ces centrales thermiques ont été davantage sollicitées, d’autres ont été remises en service pour couvrir la demande électrique post-Fukushima et les importations en GNL ont encore progressé (+37,5% en valeur en 2011). » Source: Comme d’habitude quand on a pas de nucléaire on crame du fossil …

    Dan1
    Invité

    Rien ne vaut les informations en direct du Japon sur l’évolution de la production d’électricité : Le lien direct vers la FEPC : Les fossiles prennent la relève.

    Dan1
    Invité

    Et ne pas oublier que le Japon est l’un des pays les plus dépendants énergétiquement parlant : Ils savaient parfaitement pourquoi ils faisaient du nucléaire et cette situation n’a pas changé par miracle.

    Wilfried
    Invité
    . Comme l’on voit sur le graphique, si le Japon dépend à 96% de l’étranger pour ses ressources énergétiques, c’est 91% en France, ce qui n’est guère mieux. A part cela, les clients de TEPCO (Tokyo et autres villes) ont déjà été privés de leurs 17 réacteurs nucléaire pendant plus d’une année en 2002-2003-2004. En septembre 2002, suite à plusieurs accidents et à des révélations sur de nombreux rapports de sécurité trafiqués, les 17 réacteurs de TEPCO ont été fermés à l’approche de l’hiver 2002. Les japonais concernés ont dû passer l’été 2003 avec moins de climatisation. C’était une répétition… Lire plus »
    Dan1
    Invité
    « si le Japon dépend à 96% de l’étranger pour ses ressources énergétiques, c’est 91% en France, ce qui n’est guère mieux » Sauf que cela ne dépend pas précisément de la volonté des Etats, mais de ce que le nature a bien voulu leur donner. Pour faire vivre 127 millions de Japonais ou 65 millions de Français sans ressources énergétiques, il faut bien trouver des solutions. Le Japon et la France ont choisi le nucléaire pour atténuer le fardeau (qui est une dépendance physique et économique (rappelons les 40 à 50 milliards annuels de la facture pétrolière française). Evidemment dans certains… Lire plus »
    einstein30
    Invité

    cette situation n’est pas forcement irreversible ; peut-être que le japon n’a pas imagine la deconstruction de tous ses reacteurs qui serait un travail titanesque et en même envisager de produire de l’electricite d’origine fossile en contruisant des unites de production que ce soit lignite ou autre ; gare a la facture;

    wpDiscuz