Le Japon prévoit 2.500 MW de projets renouvelables à fin mars 2013

Au Japon, le Ministère de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie a validé fin septembre dans le cadre d’un programme d’incitation gouvernemental au développement des énergies renouvelables, des projets d’une capacité cumulée de 1.780 mégawatts (MW), dont plus de 80% seront réservés au solaire.

"La capacité totale des projets solaires s’élèvera à 1.480 mégawatts, contre 292 mégawatts pour l’éolien", a précisé mercredi, le ministre japonais de l’économie. Depuis avril 2012, le Japon a ajouté 912 MW de capacité d’énergies renouvelables, en grande majorité avec un portefeuille de projets solaires totalisant 885 MW.

Le Japon a introduit en juillet dernier des tarifs d’achat préférentiels afin de promouvoir les investissements dans les énergies renouvelables. Le ministère prévoit ainsi que son pays sera en mesure d’atteindre 2.500 mégawatts de projets renouvelables d’ici le 1er trimestre 2013.

La mise en place de tarifs d’achats et autres subventions dédiées exigent des opérateurs qu’ils achètent de l’électricité auprès des fournisseurs d’énergie de sources renouvelables, à des prix plus élevés. Par exemple, le prix de revente de l’électricité produit à partir d’installations photovoltaïques de plus de 10 kW est de 40 yens le kWh contre 42 yens le kWh pour des installations domestiques (< 10 kW).

Aussi, les développeurs de projets d’énergies renouvelables qui appliquent les prix fixés par le gouvernement doivent soumettre leur projet au ministère concerné ainsi que la demande de raccordement au service public d’électricité. "Plusieurs grandes centrales solaires sont programmées pour démarrer leurs opérations vers la fin de l’exercice fiscal en cours de sorte que le secteur du non résidentiel puisse se développer également" a indiqué le ministre de l’économie.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le Japon prévoit 2.500 MW de projets renouvelables à fin mars 2013"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ambiel
Invité
Il va pas être déçu ce ministre… Avec des tarifs aussi élevés, on compte près de 25 000MW de projets solaire en développement au Japon en ce moment. Décidement dur de tirer les leçons des erreurs des autres pays ! Esperons qu’ils ne refassent que la moitié des erreurs, à savoir une bulle et ensuite PAS de moratoire… S’ils étaient plus intelligents qu’en Europe, ils feraient Taxe sur projets existant trop rentables plus baisse des tarifs régulière. Je suis prêt à parier qu’ils vont faire comme en France : on laisse les projets ultra rentables peinards, on casse le marché… Lire plus »
chelya
Invité
@Ambiel Au contraire le Japon a très bien compris la leçon : si vous avez besoin de plusieurs GW de production à mettre en ligne parce que vous n’avez plus assez de production électrique parce que une bonne partie de vos capacités de production ont été endommagé lors d’un tremblement de terre il vous suffit de mettre un tarif d’achat élevé pour avoir des GW de production en ligne en quelques mois sans avoir à investir la totalité des couts tout de suite… Regardez l’effet qu’a produit la crise électrique du Brésil sur son économie en 2001 et vous vous… Lire plus »
Ambiel
Invité

Vous avez sans doute raison, mais il est aussi possible qu’une belle bulle solaire vienne servir le discours : “voyez ce que ça coute si on ne ralume pas les centrales nucléaires”…

wpDiscuz