Le Japon produit de l’électricité avec le MOX d’Areva

La centrale nucléaire de Takahama, exploitée par l’électricien japonais KANSAI, a débuté vendredi 21 janvier sa production d’électricité à partir de combustibles MOX fournis par Areva Melox.

Suite au contrat signé en 2008*, une première livraison d’assemblages combustibles avait eu lieu en juin 2010, une seconde est prévue en 2011.

La fabrication de combustibles MOX par Areva contribue au programme de recyclage des combustibles nucléaires japonais au travers des contrats signés depuis plus de 15 ans avec les électriciens japonais : TEPCO, KANSAI, CHUBU, KYUSHU, SHIKOKU, EPDC, CHUGOKU et HOKKAIDO.

Le chargement des assemblages MOX dans le cœur du réacteur n°3 de la centrale de Takahama avait été réalisé en décembre 2010. Ces combustibles, fabriqués en 2009 à l’usine de Melox dans le Gard (France), contiennent du plutonium de recyclage provenant des combustibles usés traités par l’usine Areva de La Hague.

« Ce quatrième chargement de combustibles recyclés MOX par Kansai, marque la réussite d’un partenariat long terme avec les électriciens japonais » a déclaré Jean-Pierre Gros, Directeur des activités recyclage d’Areva.

Depuis 1995, l’usine de Melox fabrique des assemblages de combustible MOX destinés aux centrales de nombreux pays dont l’Allemagne, les Etats-Unis, la France, le Japon et la Suisse. Fabriqué avec des oxydes d’uranium et de plutonium, le combustible MOX est une solution de recyclage du plutonium extrait des combustibles usés.

Avec 1 700 tonnes de métal lourd produites à ce jour, Melox est le numéro un mondial de la fabrication de combustibles MOX. En France, 21 réacteurs, fournissant plus de 10 % de l’électricité nucléaire, utilisent du MOX. Au Japon, 4 réacteurs sont actuellement chargés de combustibles MOX : Genkai exploité par Kyushu, Ikata exploité par Shikoku, Fukushima-Daiichi exploité par Tepco et Takahama exploité par Kansai.

* Contrat signé entre Melox SA, chargée de la fabrication du combustible MOX, et NFI, chargé de la conception du combustible pour le compte de l’électricien.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Le Japon produit de l’électricité avec le MOX d’Areva"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

Une solution pour baisser un des risques du nuke, les déchéts + réduction des besoins en uranium minerai. Oui, OK ça reste du nuke, mais raison de plus pour diffuser ces process en attendant la sortie du nuke en France, qui même si un président écolo était élu en France, prendrait de toutes façons plusieurs années.. Qui peut nous dire si il y a un risque de réutilisation du MOX pour les armes atomiques ?

Dan1
Invité
On peut aussi lire ceci : Pour ce qui est du président français écolo : S’il était élu, il ne mettrait pas longtemps à être rattrapé par le principe de réalité : La France est un pays pauvre en matière première, notamment énergétique qui, à l’instar du Japon (seul pays qui a vraiment souffert du nucléaire militaire) a décidé de développer une filière nucléaire électrogène qui lui délivre 22 % de l’énergie finale consommée et lui confère une indépendance relative mais réelle vis à vis des soubresauts internationaux (un réacteur nucléaire possède un “réservoir” avec 3 ans d’autonomie. Evidemment, L’Allemagne… Lire plus »
arzi77
Invité
Puisqu’il semble que cette page soit fréquentée par des gens qui s’y connaissent… je publie ma perplexité à la lecture de la phrase suivante: “En France, 21 réacteurs, fournissant plus de 10 % de l’électricité nucléaire, utilisent du MOX…” Pour moi, le parc électronucléaire doit comporter une cinquantaine de réacteurs, (répartis sur 19 sites, je crois). Si tel est bien le cas, je déduis naiivement de la phrase ci dessus que les 29 autres réacteurs doivent fournir  un peu moins de 90 % de l’électricité nucléaire…   Korrect ?? A quoi correspondent ces 21 reacteurs, (de… ? 250 MW ?… Lire plus »
ccsiaix
Invité

pour rassurer arzi77 Le parc français comprends des réacteurs anciens au gaz et au graphite qui sont en démantélement et effectivement, ce n’est pas simple à démanteler. LE MOx est introduit dans quelqu’un des réacteurs modernes à eau pressurisée. Ces réacteurs seront snas doute prolongés pour dix, vingt, trente ans de plus (comme leurs homologues similaires aux états-unis) Je ne sais pas si ça vous rassurre mais c’est ce que je sais …..

Gaoly
Invité

La phrase me laisse aussi perplexe : en mars 2010, 22 réacteurs 900 MW étaient autorisés à fonctionner au MOX :   Mathématiquement, il est exact qu’ils produisent “plus de 10%” de l’électricité nucléaire, mais le volume serait plus proche du tiers.   Je pencherais donc pour une erreur du rédacteur.

Dan1
Invité

Pour faire simple téléchargez ceci : Disponible ici : Voir pages 169 à 482/3558 puis 1654 à 1953/3558. Pour une synthèse des réacteurs moxés, aussi ceci (page 52) Disponible ici : Donc la France a bien 58 réacteurs (de 900 à 1 500 MW)dont 20 moxés et globalement cela fait 63 Gw de puissance produisant environ 420 TWh/an. Et les réacteurs moxés produisent “un peu” plus que 10% du total nucléaire… encore heureux !

Dan1
Invité

J’espère que la production corrigée des réacteurs moxés n’accroit pas votre “cauchemar” !

oeildecain
Invité

Pour DAN § 1 Aucune chance qu’arrive un président écolo, et d’ailleurs tout le monde sait qu’en cas de duel final entre Nicolas HULOT et Marine LE PEN, cette dernière serait bien sûr élue au détriment de l’infernal M. HULOT … no comments … Par contre à vos heures perdues, essayez voir de calculer de combien de réacteurs nucléaires nous aurions besoin si tout le construit était en toiture solaire avec une inoffensive petite éolienne à côté pour alimenter les futures batteries de ve recyclées … Bien sûr c’est de la pure fiction …. comme un président écolo ….

Dan1
Invité

Pour oeildecain qui demande : “essayez voir de calculer de combien de réacteurs nucléaires nous aurions besoin si tout le construit était en toiture solaire avec une inoffensive petite éolienne à côté”; Je crois qu’il y a presque trois ans, j’avais esquissé une réponse :

wpDiscuz