Le Kenya entend bien exploiter son énergie géothermique

Avec la poussée économique et démographique du Kenya, ce pays d’Afrique de l’Est voit son approvisionnement énergétique de plus en plus limité.

Actuellement, la capacité d’alimentation électrique est proche de la saturation aux heures de pointe lorsque la demande atteint près de 1 000 MW, avait indiqué précédemment l’AFP. Bien que le charbon demeure l’option la moins chère pour stimuler l’offre, le Kenya a la possibilité de puiser dans ses importantes ressources géothermiques pour satisfaire la demande.

Près de la ville de Naivasha, au nord-ouest de Nairobi, des sources d’eau chaude à 300 °C localisées à deux kilomètres dans les entrailles de la terre peuvent être mises à profit pour transformer la vapeur en électricité.

Le Président Mwai Kibaki a annoncé récemment un plan visant à produire 2 000 MW d’électricité supplémentaire sur 10 ans, dont 85 % (1 700 MW) proviendront de centrales géothermiques. Dans la principale usine du pays d’ "Ol Karia", près de Naivasha, les ingénieurs et les experts discutent de prospections et plannifications de forage.

"Parce que l’énergie géothermique est notre seule source d’énergie non importée, nous devons nous en servir. Nous pourrions couvrir les besoins énergétiques du Kenya avec la seule énergie géothermique" a indiqué Silas Simiyu, un représentant d’Ol Karia.

L’inconvénient majeur d’un projet géothermique reste avant tout l’ampleur de l’investissement initial. Un MW d’énergie géothermique de production d’électricité coûte environ trois millions de dollars, soit 30 % de plus que l’équivalent "charbon". C’est pourquoi, le plan de développement de l’énergie géothermique au Kenya est soutenu par des dons et des prêts à taux préférentiels par la Banque mondiale et par le gouvernement allemand.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Le Kenya entend bien exploiter son énergie géothermique"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Matbom
Invité

L’investissement d’un MW charbon n’est-il pas surestimé?Si le coût d’investissement de la géothermie ne dépasse que de 30% celui de l’équivalent charbon, la chaleur de la terre étant à l’exploitation un combustible bien moins cher que le charbon, la géothermie est largement plus rentable, non?Quel est aujourd’hui le coût d’investissement d’un MW charbon?

Raminagronis
Invité

pour Matbom  : oui ils comptent implicitement 2.3 M$ par Mw pour le charbon ce qui parait un peu bcp. Mais pas impossible, je pense qu’ils incluent un bon système de dépollution des fumées, et de quoi importer le charbon : un terminal pour vraquier dans un port, un bout de voie ferrée.3M$ le MW pour du géothnermique, c’est pas très cher, mais bon il s’agit d’une ressource exceptionnelle, tout le monde n’a pas des sources à 300°c !

Matbom
Invité

Dans ce cas précis, en coût global, la géothermie me semble alors économiquement plus intéressante que le charbon. Qu’en penses-tu?

Guydegif(91)
Invité
Compte-tenu des niveaux de couts evoques, si confirmes, il me parait en effet TRES interssant d’exploiter AUSSI les sources geothermiques surtout si à 300 deg.C à 2000 metres ce qui ne fait pas tres long à forer meme si les conditions de temp. sont un peu dures pour le matos de fond….De plus:”…Nous pourrions couvrir les besoins énergétiques du Kenya avec la seule énergie géothermique” a indiqué Silas Simiyu, un représentant d’Ol Karia….ce qui est bigrememt interessant !…de l’eau chaude à 300 degC = vapeur ! mais on parle de “sources d’eau chaude” donc ce n’est pas du HDR….Au niveau… Lire plus »
raminag
Invité

Matbom  : oui probablement. Une fois la centrale construite il n’y a que de l’entretien, pas d’achat de combustible. D’ailleurs le kenya n’est pas un pays riche, je pense pas qu’ils s’offriraient des centrales géothermiques juste pour réduire leurs émissions de CO2.C’est une bonne énergie, même si elle n’est pas totalement “renouvelable”, on prélève de la chaleur dans une masse de matériaux souterrains chaud, c’est une source vaste mais qui finit par s’épuiser.

Momo
Invité
Enerzine a deja indique qq. chiffres concernant l’experience  de Soultz/ Foret en Alsace , projet depuis 20 ans et producteur de 1,5 MWe depuis qq. mois …. Ce n’est tout de meme pas gratuit …..tres loin de la  ,   ni sans pollution si on ne reinjecte pas profondement l’eau tres chargee de tout un tas de cochonneries minerales ( et souvent …. radioactives  , comme tout ce qui s’approche du volcanisme ! )  Comme le dit si souvent Dan avec bon sens : RIEN ,  aucune solution technique  , n’est vraiment simple ds. ce domaine de la production d’energie(s) , ni… Lire plus »
wpDiscuz