Le kérosène renouvelable de Rentech sélectionné

Rentech a annoncé lors d’une conférence de presse que son centre "Olympiad Renewable Energy" (Olympiad Project) localisé dans la commune de White River a été sélectionné par la province de l’Ontario (Canada) pour obtenir une offre de soutien de plus de 1,1 millions de m3 par an de bois provenant des Forêts de la Couronne.

La réserve de bois, essentiellement composée de bois inutilisé et d’espèces non-commercialisables, serait utilisée pour la production durable de RenJet® renouvelable, le kérosène certifié ‘propre’ et à faible teneur en carbone de Rentech.

L’offre d’attribution de bois pour le projet de Rentech est la plus importante jamais accordée par le Provincial Wood Supply Competitive Process administré par le Ministère du Développement, des Mines et de l’activité Forestière du Nord de l’Ontario. Cette attribution apportera à Rentech un soutien fiable de biomasse à long terme pour son projet Olympiad. Le Ministère a sélectionné la proposition de Rentech car il s’agissait du meilleur usage du bois disponible. Cette sélection est la première étape dans le processus mettant les réserves de bois à disposition pour le projet.

Le Projet Olympiad de Rentech est conçu pour produire approximativement 85 millions de litres par an de kérosène RenJet® renouvelable et certifié à faible teneur en carbone. Le projet produira également 43 millions de litres par an d’éther de pétrole, une matière première chimique.

Le Projet Olympiad, prévu pour être opérationnel dès 2015, sera une installation de pointe en énergie renouvelable qui emploiera le système de gazéification de la biomasse de la société Rentech-ClearFuels et le procédé de Rentech pour produire le seul type de kérosène alternatif certifié pour une utilisation dans l’aviation commerciale. Cette technologie va permettre à Rentech de transformer du bois non-commercialisable et sous-exploité en kérosène renouvelable.

Rentech collabore étroitement avec la Fondation des Technologies du Développement Durable Canada (TDDC), dont les 362 millions d’euros du fonds NextGen Biofuels (NGBF) offrent une source potentielle de financement significative pour le Projet Olympiad. Après une année de discussions avec la Fondation, Rentech a récemment soumis une candidature pour financement au NGBF, qui finance plus de 40% des 145 millions d’euros pour les coûts de développement et de construction de projets éligibles, qui seront remboursés par un pourcentage de la marge brute générée par le projet.

"Nous sommes impatients de déployer les technologies propriétaires prouvées de Rentech pour créer un kérosène certifié, renouvelable, à faible teneur en carbone, tout en aidant à transformer le secteur forestier et en créant de nouveaux emplois", a indiqué D. Hunt Ramsbottom, PDG de Rentech. "Cette sélection dans le processus de compétition de la province de l’Ontario souligne le rôle de premier plan de Rentech pour un futur avec moins de carbone et le succès de l’entreprise dans le développement de carburants propres qui sont prêts pour une production à l’échelle commerciale aujourd’hui."

Le projet apportera des emplois nécessaires à une région qui a souffert de pertes d’emplois significatives ces dernières années et revitalisera le secteur forestier, tout en contribuant à l’économie high-tech croissante des bioénergies de l’Ontario. Ce projet multipliera l’expertise locale en matière d’industrie forestière durable, et pourrait employer jusqu’à 83 personnes à temps plein et pourrait créer plus de 300 postes indirects. Rentech s’attend à ce que le projet emploie plus de 1 000 travailleurs lorsque la construction sera à son apogée.

Le RenJet renouvelable et l’éther de pétrole produits par le Projet Olympiad devraient réduire d’approximativement 600 000 tonnes par an les émissions de CO2 dans l’atmosphère en comparaison avec les mêmes produits fabriqués à base de pétrole. Cela équivaut à retirer plus de 100 000 véhicules des routes. La fabrication de RenJet à partir de bois inutilisés et d’espèces non-commercialisables a le double avantage de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de fournir au Canada un approvisionnement domestique en kérosène certifié à faible teneur en carbone.

Selon la société canadienne, le RenJet est pratiquement exempt de souffre et de carbures aromatiques. En comparaison avec le kérosène traditionnel, les gaz d’échappement du RenJet génèrent des quantités inférieures de particules, d’oxides d’azote (NOx) et d’oxides de souffre (SOx). Les cycles de vie des émissions de dioxyde de carbone sont significativement inférieurs à ceux du kérosène traditionnel. "La densité moindre du carburant RenJet pourrait par ailleurs permettre aux avions d’avoir moins de poids au décollage, ce qui fait économiser du carburant et baisser les coûts d’exploitation."

Rentech opère un équipement de démonstration à Commerce City dans l’état du Colorado, mettant en œuvre ses techniques de carburants de synthèse, qui a produit plus de 150 000 litres de carburants de synthèse certifiés. En 2010, un vol commercial a volé avec un mélange de kérosène de synthèse de Rentech et de kérosène traditionnel, et cela sans différence de performance.

** Rentech, établi en 1981, fournit des solutions en énergies propres. Le procédé de gazéification de la biomasse de la société Rentech-SilvaGas peut transformer de multiples matières premières de la biomasse en gaz de synthèse (syngas) pour la production de carburants et d’énergies renouvelables. En combinant le procédé de gazéification et l’application unique de Rentech de traitement de syngas et de technologie propre, avec le procédé breveté de Rentech basé sur la chimie de Fischer-Tropsch, Rentech offre une solution intégrée pour la production de carburants de synthèse à partir de la biomasse. Le procédé Rentech peut aussi transformer du syngas à partir de ressources fossiles en carburant diesel et kérosène ultra-propres, des cires spéciales, et des produits chimiques. L’amélioration des produits finis et les technologies de suppression des gaz acides sont faites en collaboration avec UOP, une société d’Honeywell. Rentech Energy Midwest Corporation, filiale à 100% de l’entreprise, fabrique et vend des engrais azotés dont de l’ammoniaque, de l’urée de nitrate d’ammoniaque, des granules d’urée, et des solutions d’urée dans la région de « la ceinture du maïs » au centre des Etats-Unis.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le kérosène renouvelable de Rentech sélectionné"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité
une nouvelle qu’elle est bonne. A lire le communiqué (triomphal) de Rentech, que des avantages. Reste l’inévitable (et stupide) question : à quel prix ? Sachant que ce qui sort est directement du kéro, et pas du pétrole qui doit être raffiné et transporté. (le prix du kéro subit la double peine, pétrole et raffinage) Bien sûr quelques pisse-vinaigre vont s’insurger sur ce procédé, dans la mesure où il permettrait une exploitation aérienne “propre”, alors que l’avion c’est le mal presque absolu pour la “pollution”. Noter que les progrés encore plus grands sont à attendre justement côté pollution, c’est à… Lire plus »
wpDiscuz