Le Koweït commande une usine de dessalement – thermique – d’eau de mer

D’un montant de 320 millions d’euros, Veolia Environnement a annoncé lundi avoir remporté un contrat pour construire l’usine de dessalement d’eau de mer du complexe d’Az Zour North au Koweït.

En partenariat avec Hyundai Heavy Industries, Veolia, via sa filiale Sidem, construira une unité capable de produire 486.400 m3 d’eau dessalée par jour. Pour sa part, Hyundai sera chargée de la construction de la centrale électrique d’une capacité de 1.500 MW. La production d’électricité et d’eau de l’usine sera intégralement achetée par l’Etat koweïtien pendant 40 ans.

Les travaux commenceront d’ici à fin 2013 et seront achevés fin 2016. L’usine de dessalement d’Az Zour devrait représenter environ 20% de la capacité installée du Koweït.

La technologie choisie pour Az Zour North, la Multi-Effect Distillation (MED), permet de s’adapter aux variations de la demande en eau dans le temps. Elle est par ailleurs l’une des technologies de dessalement la moins énergivore et la plus fiable du marché et donc la plus efficiente économiquement.

La construction de cette usine de dessalement s’inscrit dans le cadre du projet de centrale de production d’électricité et d’eau d’Az Zour North, situé à 100 kilomètres au sud de la capitale koweïtie. Attribué il y a un an à un consortium composé de GDF Suez Energy International (France), Sumitomo Corporation (Japon) et Abdullah Hamad Al-Sager and Brothers (Koweït), il s’agit du premier partenariat public privé portant sur un projet indépendant de production d’eau et d’électricité (IWPP) du pays. Ce projet entre dans le cadre des plans de développement à long terme de la puissance électrique et de la capacité de production d’eau au Koweït.

En 2010, Veolia avait été choisie pour la construction de l’usine de dessalement d’Az Zour South, optant cette fois pour la technologie membranaire par Osmose Inverse. L’installation, d’une capacité de 136.000 m3 d’eau par jour, est en cours de démarrage.

"Les solutions de haute technologie proposées par Veolia en matière de services d’eau, tout comme dans le domaine de la propreté et de l’énergie, permettent de faire la différence face à la compétition internationale, dans cette région du Moyen-Orient qui requiert des solutions innovantes" a déclaré Antoine Frérot, PDG de Veolia Environnement.

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz