Le marché de la faim

Sorti en salle mercredi 25 avril, We feed the world (Le marché de la faim) est un documentaire-choc dénonçant les ravages de l’industrie alimentaire mondiale sur les populations productrices et leur environnement.

"Chaque jour à Vienne, la quantité de pain inutilisée, et vouée à la destruction, pourrait nourrir la seconde plus grande ville d’Autriche, Graz…

Environ 350 000 hectares de terres agricoles, essentiellement en Amérique latine, sont employés à la culture du soja destiné à la nourriture du cheptel des pays européens alors que près d’un quart de la population de ces pays souffre de malnutrition chronique.

Chaque Européen consomme annuellement 10 kilogrammes de légumes verts, irrigués artificiellement dans le Sud de l’Espagne, et dont la culture provoque localement des pénuries…"

Le film, réalisé par l’autrichien Erwin Wagenhofer, expose ainsi les profondes inégalités pour l’accès à l’eau et à la nourriture dans le monde. Il explore le fonctionnement des circuits de production, révèle la façon dont ils creusent la misère et dégradent la qualité de l’environnement local.

Parmi les personnes interrogées dans le documentaire, Jean Ziegler, rapporteur auprès de l’O.N.U. sur le Droit à l’alimentation, établit un constat édifiant de la situation :

« Étant donné l’état actuel de l’agriculture dans le monde, on sait qu’elle pourrait nourrir 12 milliards d’individus sans difficultés. Pour le dire autrement : tout enfant qui meurt actuellement de faim est, en réalité, assassiné. »

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz