Le marché des pompes à chaleur s’effondre en France !

Selon l’Association Française pour les Pompes A Chaleur (AFPAC), la désinformation concernant les statistiques du marché des pompes à chaleur a pris en 2011 des proportions qui ne servent que des intérêts exagérément partisans, hors de l’intérêt général et des consommateurs.

Conformément à sa mission d’information, l’instance représentative de cette branche majeure des énergies renouvelables, l’AFPAC, s’est toujours tenue à la rigueur de la vérité qui fait que les chiffres qu’elle diffuse n’ont jamais pu être contestés depuis sa création il y a dix ans.

Elle se voit donc dans l’obligation de rétablir la vérité au vu de certaines parutions statistiques récentes tendant à minimiser, voire à nier, la réalité de l’effondrement actuel du marché, allant même jusqu’à faire accroire qu’il est en croissance ou le sera de manière significative en 2012 !

Au-delà de toute polémique, l’AFPAC souhaite rétablir la vérité des chiffres de 2010 et donner les premières tendances de 2011 clairement indiquées par son dispositif de saisie de l’activité des acteurs de la filière.

La pompe à chaleur air / eau : un marché en perte de vitesse en 2009 et 2010

Le marché des pompes à chaleur s'effondre en France !

Ainsi, d’après l’AFPAC, "le marché des pompes à chaleur Air/Eau a baissé de 42% sur l’année complète 2010, après avoir déjà connu une baisse de 23% en 2009."

 

La pompe à chaleur géothermique : un marché qui connaît une forte chute depuis 2 ans

Le marché des pompes à chaleur s'effondre en France !

Concernant le marché total de la géothermie, ce dernier à connu en 2007 et 2008, "des hausses moins importantes que celui des PAC air/eau : respectivement + 1% et + 3,3%. Par contre, ce marché connaît depuis des baisses conséquentes : – 26% en 2009 et – 38% en 2010."

Les prévisions 2011 de l’AFPAC :

"Les 1ères estimations pour 2011 (à fin août) révèlent une situation stable (donc une prévision entre 63 et 64.000 PAC) avec une baisse, encore, de plus de 15% des PAC géothermiques (malgré un taux et un périmètre de CIDD favorables et la mise en place de dispositifs lourds."

"Les PAC air/eau ont aussi fortement baissé dans le marché de l’existant (rénovation), marché qui représentait jusque-là les deux tiers du volume de ce type de PAC. Elles ne s’en sortent (avec une progression de moins de 4%) que du fait de la montée en puissance des labels BBC en maisons individuelles… avec le risque prévisible de voir ce marché reculer dès 2012 si la RT2012 reste en l’état."

"Tous les calculs indiquent en effet que dans la RT 2012 les PAC continuent à être favorisées de manière très sensible et arbitraire. Ce fait avéré est non seulement contraire au principe d’égalité que doit impérativement respecter la Réglementation Thermique, mais il est directement contraire à l’ensemble des engagements solennels et répétés des pouvoirs publics, jusqu’au plus haut niveau," précise l’AFPAC.

L’AFPAC rappelle que sans la contribution optimale des PAC aux engagements internationaux de la France dans le domaine du réchauffement climatique – notamment pour la réduction du CO2 dégagé dans l’atmosphère – la France n’a aucune chance de respecter sa signature. "En termes d’efficacité, les contributions à leurs justes possibilités PAC sont en effet incontournables en addition solidaire de toutes les autres énergies renouvelables."

** l’AFPAC diffuse chaque année (en collaboration avec PAC & Clim’Info depuis 2010) les chiffres du marché des Pompes à Chaleur aérothermiques (PAC air/eau), et PAC géothermiques.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

25 Commentaires sur "Le marché des pompes à chaleur s’effondre en France !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Spider
Invité

Les PACS font l’objet de tarifs prohibitifs de la part de toute la chaine de distribution, vente, pose. En outre leurs durées de vie sont trop courtes. Avec en prime des insuffisances de compétences tant dans les calculs de puissance ( donc souvent courts cycles et affaiblissement des durées de vie ) que dans les modes de pose et réglages. Les SAV sont insuffisamment compétents, des PACS sont remplacées alors que la panne concerne un condensateur ou une bricole de ce niveau. Pour redresser la barre, accroissez la qualité des vos acteurs.

alideloin
Invité

Quelle escroquerie de présenter les PAC comme étant écologiques ! Ce ne sont ni plus ni moins que des frigos inversés, qui consomment de l’électricité. De l’électricité nucléaire en France, on nous avance alors l’argument de la diminution des émissions de CO2.

irisyak
Invité

Les PAC ont évolué elles ont un fort potentiel. Seulement, comme dit plus haut, les prix sont excessifs, la durabilité fait défaut, la qualité des acteurs est médiocre.

dgewai
Invité
Voilà une réaction significative ! Le problème écologique majeur auquel nous sommes confrontés c’est la menace climatique à travers les émissions excessives de CO2. La plupart des mouvements écologistes commencent à l’oublier au non de la lutte antinucléaire. L’utilisation accrue de l’électricité décarbonée (nucléaire + renouvelables) est bien l’avenir (besoins domestiques, déplacements, élaboration des carburants de demain). Ce qui doit aller bien sûr de pair avec des mesures antigaspillage. Cette idée de plus d’électricité horrifie certains d’où l’horreur corrélative pour les pompes à chaleur. Si je prends mon cas personnel : chauffé au fuel en Bretagne j’aurais tout intérêt à… Lire plus »
nisias
Invité

J’attire l’attention d’énerzine sur une coquille qui s’est probablement glissée lors du copié/collé du CP de l’AFPAC, je cite: Tous les calculs indiquent en effet que dans la RT 2012 les PAC continuent à être défavorisées de manière très sensible et arbitraire En effet, les PAC bénéficient d’un crédit d’impôt pour leur installation, elle sont donc favorisées par la RT. PS: en postant en mode invité avec pseudo et titre non null, j’obtient: Database Error: Column ‘id_mot’ cannot be null

Reivilo
Invité

Avec de l’électricité produite l’hiver à 85% dans des centrales thermiques avec un “COP” (rendement) de 0,3, et si on compte les quelques pourcents de perte en ligne, on peut toujours mettre une PAC ultra performante on obtient au mieux au final 1 kWh consommé pour 1 kWh produit. Autant utiliser directement chez soi une chaudière à condensation. Ce qui existe d’ailleurs en chauffage au bois granulés avec un rendement de 104%.

Papi12
Invité
Je gère des installations thermiques collectives et j’ai 3 pacs Air-Eau en chauffage sol dont le rendement s’effondre quand la tempé extérieure passe sous +2°C… C’est largement surdimensionné en puissance par rapport au besoin. Ni la fabriquant, ni l’installateur ni la société de maintenance ne peuvent résoudre ce problème … J’ai vu aussi des installateurs me proposer une solution de pac air-eau en relève de chaudière fioul. On m’a proposé une PAC de 15 kWchaud pour seconder une chaudière alors que les déperts de la maison sont de 8kW par -5°C extérieur et 20 intérieurs… PS pour dgewai : avez-vous… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

“Avec de l’électricité produite l’hiver à 85% dans des centrales thermiques” Vos sources svp Perso ca me semble impossible en France.

Pierrotb001
Invité

J’aimerais savoir comment vous avez pu mesurer votre Cop qui fait soit-disant 3,5. Quel protocole a été employé car c’est assez complexe et pas à la portée du tout du particulier. Ou bien cela s’est il fait sur une simulation (10 à 50% d’erreur)? Ou bien cela s’est il fait sur une simple mesure ponctuelle (on ne peut conclure). Ou bien s’agit il d’une simple supposition au doigt mouillé!

Reivilo
Invité

@Bachou Sources : Prenons par exemple la journée du 1er décembre (et encore il ne faisait pas très froid) Fioul : 1% Charbon : 5% Gaz : 5% Nucléaire : 70% (c’est bien du thermique non ?) Total 81% + une partie inderterminée des 8% d “Autres” et on n’est sûrement pas loin des 85% d’électricité produite en centrale thermique. En période de grand froid les importations viennent probablement alourdir encore un peu ce pourcentage.

dgewai
Invité
Consultez SVP L’installation d’une PAC a tout intérêt évidemment à se coupler avec une utilisation complémentaire de chauffage au bois quand c’est possible (pour reivilo) et évidemment à des mesures éventuelles d’isolation (pour papi12). Elle peut être utilisée aussi en relève de chaudière à fuel ou au gaz utilisées alors uniquement par très grand froid, la PAC fonctionne pendant les périodes intermédiaires où le COP est tout à fait acceptable dans tous les cas. Condamner a priori les PAC c’est une attitude électrophobe, écoloréactionnaire. Je rajouterai pour mon cas personnel qu’en Bretagne on n’a jamais de très grands froids et… Lire plus »
Gil
Invité
J’ai installé une PAC eau/eau d’occasion (2000€) à la place d’une chaudière à “pétrole” pour une maison plein pied de 140 m2; Je puise les calories dans la nappe phréatique qui est à 10,12 degrés en permanence, le compresseur monte la température à 52,54 degrés dans un ballon tampon de 300 litres en plus du ballon sanitaire de 200 litres; je n’ai rien changé aux radiateurs ni au sanitaire, pas de problème à ce jour! Le compresseur consomme 2200 W pour environ 9000 W restitués selon les abaques livrés avec la machine, à ce jour je suis satisfait de mon… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

performantes et alimentés en bois issus d’une gestion durable, pas trop loins du lieu de consommation. et attention au syndrome de l’Ile de Pâques !

Gil
Invité

Oui c’est sûr que c’est la solution pour ceux qui ont la chance d’habiter à la campagne.

Reivilo
Invité

Ca marche aussi très bien en ville dans le cadre d’un chauffage collectif avec ou sans réseau de chaleur. Des exemples en région Rhone-Alpes ou à Angers (1 800 logements), mais il y en a plein d’autres.

Denlaf
Invité

La géothermie demeure un excellent moyen d’économiser de l’énergie et d’ainsi ralentir le réchauffement de la planète. En plus de réaliser des économies sur le chauffage ainsi que sur la production d’eau chaude, on refroidit l’environnement : l’eau qui est rejetée par la thermopompe est plus froide que celle qui est entrée. Pour plus de détails, je vous propose de consulter

Dan1
Invité

Si la technique des PAC vous tente : Le lien direct vers le document DIMPLEX : Parler de PAC c’est bien mais il n’y a pas que l’aérothermie. Et dans ce dernier domaine il y a COP et COP.

Nicias
Invité

Des réactions sur les pompes à chaleur.

Nicias
Invité

Ben si… Comme quoi la désinformation invoquée en tête d’article a bien lieu !

Devoirdereserve
Invité

Le site de l’Ademe est tout pourri : – le premier paragraphe intitulé “quelles sont les différentes PAC ?” n’est pas repris deux paragraphes plus loin “Vous pouvez bénéficier d’aides”, qui utilise une autre nomenclature – au moins deux liens sont brisés (document non trouvé, erreur interne application et autres erreurs). Ca n’aide pas le consommateur à s’y retrouver…

Nicias
Invité

Est-ce une PAC air-air ? Il n’y a plus de crédit d’impôt pour ce type de pac (mais l’article en question n’en parle pas). Je ne suis pas borné, si je me trompe, filez moi un lien.

Devoirdereserve
Invité

Joker ! voir mon pseudo…

Rfo
Invité
bonjour a tous, je représente un fabiquant de PAC (géo et aéro) qui chauffe de l’eau pour le chauffage, et l’eau chaude saniatire en basse et haute température, et je suis surpris des échanges sur ce forum. La variété et le ton des informations me laisse entrevoir la passion autour de ce sujet, mais beaucoups d’infos qui circulent sont fausses. Une PAC géo est capable à elle seule de chauffer le local ou le batiment dont elle assure les besoins A CONDITION que sont dimensionnement soit adapté. Il n’existe pas de mauvaises PAC mais beaucoup de vendeurs ou d’installateurs peu… Lire plus »
Guydegif(91)
Invité
”Les prévisions 2011 de l’AFPAC : “Les 1ères estimations pour 2011 (à fin août) révèlent…”: pour un article rédigé le 14/12/2011, parler de prévision en regardant derrière soi n’est pas TOP ! Deuxième point: OK, les courbes parlent d’elles-mêmes: on constate qu’il y a vraiment une baisse substantielle pour les PAC_géothermique et les PAC_aérothermie (Air/Eau) ! Mais l’AFPAC ne donne pas un pète d’ANALYSE ou d’EXPLICATIONS pour permettre de comprendre ce qui se passe et le pourquoi de cette désaffectation ! C’est un peu NUL ! Et qd on fait des prévisions un 14/12/2011 on envisage 2012 ! or pas… Lire plus »
Volemat
Invité

PAC Air/air EMAT UNE CATASTROPHE! installée 18 XII 2006 a fonctionné 7 mois. Pannes successives. Seule la carosserie est d’origine. Emat s’en fiche et l’installateur aussi. 16 000 euros jetés. Depuis, chauffage unique avec un poêle SUPRA au bois. Pas d’argent pour les honoraires d’avocat. Donc baisser les bras! Bravo le crédit d’impôt, grande arnaque! Et EMAT qui se prétend leader…quelle imposture. Le cop de 3,4 est le coefficient multiplicateur. EDF est seul gagnant.

wpDiscuz