Le marché unique européen en discussion

La conférence d’Ostrava a proposé les démarches à entreprendre en matière de sécurité énergétique de l’UE. Elle soutient la construction du réseau de transport européen unique et l’achèvement du marché intérieur de l’énergie.

Avec la participation du premier ministre tchèque et président du Conseil de l’UE, Mirek Topolánek, et du commissaire européen chargé de l’Énergie, Andris Piebalgs, une conférence dont le thème principal était celui des moyens d’assurer la sécurité énergétique de l’UE dans le cadre de la construction du marché unique de l’électricité s’est tenue vendredi à Ostrava.

Pour les participants l’objectif de la future coopération des États membres de l’Union européenne devrait être la construction d’un réseau de transport européen unique, la simplification et l’harmonisation des normes nationales et européennes et l’instauration d’un tarif unique appliqué aux transits internationaux d’électricité.

Les États-membres devraient également accroître les réserves stratégiques des sources énergétiques. Le développement des sources d’énergie renouvelables devrait être accompagné par un développement adéquat des infrastructures de transport.

La République tchèque a fait de l’énergie l’une des priorités principales de sa présidence du Conseil de l’UE. La récente crise causée par l’interruption des livraisons de gaz vers les pays membres de l’UE a confirmé que la question de sécurité énergétique est d’une importance essentielle et actuelle.

La conférence tenue vendredi à Ostrava devrait permettre d’identifier les sujets pour le Conseil européen de printemps. Les conclusions de la conférence peuvent contribuer, entre autres, à formuler le nouveau Plan d’action de l’UE pour l’énergie 2010-2012 dont la forme fera l’objet des discussions que la présidence tchèque mènera au printemps.

[Brève publiée sur le site Fenêtre sur l’Europe, sous licence Creative Commons]

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Le marché unique européen en discussion"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
lion
Invité

Le marché intérieur de l’électricité est une vieille affaire imposée par Mme Tatcher qui devait régler en GB le problème de l’inefficacité du CEGB. En Europe, à l’exception d’une destruction méthodique d’un système qui avait fait ses preuves sans aucune contrepartie pour les consommateurs, quel est l’intérêt de vouloir “achever” le marché intérieur comme on achève les chevaux. Y-a-t’il eu le moindre retour d’expérience sur l’utilité finale de ce qui a déjà éte fait? Non, mais on continue. Quand l’idéologie aveugle!

wpDiscuz