Le Maroc (ONE) rejoint le consortium Transgreen

L’Office National de l’Electricité du Maroc (ONE) a signé mercredi avec M. André Merlin la déclaration d’intention visant à la participation de l’ONE dans Transgreen, l’initiative industrielle pour la création d’un grand réseau de transport d’électricité entre les deux rives de la Méditerranée.

M. Merlin, Président des Conseils de surveillance de RTE et d’ERDF, a été chargé par Jean-Louis Borloo, Ministre de l’Ecologie et de l’Energie, des négociations pour la création du consortium Transgreen.

L’ONE est le 19ème groupe à rejoindre cette initiative. L’arrivée de l’ONE va permettre d’engager rapidement les premières études d’interconnexions de Transgreen sur la partie sud-ouest du bassin méditerranéen, nécessaires à la réalisation d’un schéma directeur technique et économique d’un grand réseau transméditerranéen à l’horizon 2020.

Transgreen s’inscrit dans le cadre du Plan Solaire Méditerranéen, qui prévoit la construction, au Sud et à l’Est du bassin, de capacités de production d’électricité renouvelable, principalement solaire, de 20 gigawatts (GW) à l’horizon 2020 dont environ 5 GW seraient exportés vers l’Europe. Transgreen a pour objet d’étudier la faisabilité d’interconnexions électriques autour et entre les rives nord et sud de la Méditerranée.

Douze groupes industriels sont à l’origine de cette initiative, lancée le 5 juillet à Paris
. Il s’agit de Abengoa, l’AFD, Alstom, Areva, Atos Origin, CDC infrastructure, EDF, Nexans, Prysmian, RTE, Siemens, Taqa Arabia.

Depuis, cette date, 6 autres groupes ont également signé la déclaration d’intention : Red Electrica de España, Veolia environnement, Ineo, Nemo, Soitec Concentrix solar, Walid Elias Establishment.

Le partenariat Transgreen va très rapidement s’élargir à des groupes industriels des pays du Sud et de l’Est de la Méditerranée, dont l’ONE qui rejoint ce jour le consortium.

L’ONE exploite déjà avec Red Electrica de España (REE) l’interconnexion électrique qui relie le Maroc et l’Espagne via le détroit de Gibraltar. Elle est pour le moment l’unique interconnexion sous-marine entre l’Europe et l’Afrique. Une première liaison électrique d’une puissance de 700 MW en 400 kV a commencé à fonctionner en 1997, puis elle a été renforcée en 2006 pour la porter à 1400 MW.

Une troisième liaison est en projet pour porter la capacité à 2100 MW.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le Maroc (ONE) rejoint le consortium Transgreen"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Transgreen & Desertec: complémentarité ou conflit? On ne parle pas dans l’article de Desertec ! du reste, Transgreen a surtout l’air de s’intéresser au ”réseau” et à l’acheminement de l’électricité produite…. Les moyens de production ne sont pas explicités ici, d’où la question ! car avant d’acheminer quoique ce soit il faut avant tout produire, les 2 sujets étant intimement liés. A suivre ! A+ Salutations Guydegif(91)

Un invite
Invité

Je partage en partie l’avis de Guydegif (91). Je dirais plutôt conflit que complémentarité entre les deux projets. Et lorsque la politique politicienne, se mêle, il n’en sortira rien de bons. Les deux projets nécessitent des moyens financiers colossaux, qu’aucun pays en europe ne pourra supporter étant donnée la crise économique durable qui s’est déjà installée et qui a déjà fait des dégâts sociaux considérables.

Abdo
Invité

c ‘est une question legitime, le public a le droit d’avoir des explications sur cette dualité afin de supporter ces projets, sont-ils rivaux ou complementaires ?

wpDiscuz