Le MIT associe la fibre optique avec le piezoelectrique

L’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) vient de dévoiler sa dernière trouvaille technologique, il s’agit d’un dispositif qui combine à la fois la technologie de la fibre optique avec celle du piézoélectrique.

Les fibres sont déjà présentes dans de nombreuses d’applications – du vêtement intelligent capable de surveiller le corps, aux capteurs de structure qui permettent de détecter les plus petites contraintes exercées sur un bâtiment, en passant par des dispositifs médicaux auto-alimentés.

Ce n’est pas la première fois que l’équipe du MIT met au point des fibres intelligentes, sensibles à la chaleur et à la lumière. La nouveauté réside dans l’ajout de matériaux à fonctionnalité piézoélectrique qui lui permet de convertir l’énergie mécanique en signaux électriques et inversement. Les fibres innovantes peuvent non seulement transporter et moduler la lumière, mais elles peuvent également "ressentir ou créer" des changements de pression dans le matériau.

"Nous voulons augmenter le niveau de complexité et de sophistication des fibres", explique Yoel Fink, professeur des science des matériaux et d’ingénierie au MIT .

Le nouveau dispositif a pour vocation de s’intégrer dans des applications multifonctionnelles ambitieuses comme la mise au point de minuscules biocapteurs, aux imageries à ultrasons.

"Nous sommes particulièrement intéressés par la capacité des fibres à "ressentir" les infimes pressions, utiles dans la surveillance des tremblements de terre et autres instabilités structurelles" ajoute Yoel Flink.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz