Le musée du Louvre s’habille de LEDs

Dans le cadre de la phase 2 du projet de rénovation, le groupe Toshiba a annoncé hier, avoir conclu avec le musée du Louvre, un accord pour remplacer partiellement les éclairages intérieurs du musée du Louvre avec des éclairages LED de la firme nippone.

Cette nouvelle phase de rénovation de l’éclairage LED sera déployée dans les espaces intérieurs principaux du musée, incluant notamment un éclairage d’exposition spécifique pour la Joconde de Leonard de Vinci, sans doute la pièce maîtresse du musée, pour les salles rouges, où figure le Sacre de l’empereur Napoléon Ier et le Couronnement de l’impératrice Joséphine de Jacques-Louis David, ainsi que le Hall Napoléon, l’entrée principale du Louvre.

Un système d’éclairage particulier sera installé pour la Joconde, et les luminaires de plafond des salles rouges seront convertis en LED d’ici fin mai 2013. Quant à l’éclairage du Hall Napoléon en LED, il devrait être achevé d’ici la première moitié de l’année 2014. Enfin, en ce qui concerne l’éclairage extérieur du musée en LED, la fin de la rénovation de la Cour Carrée est prévue pour 2013.

Dans le cadre d’un autre accord de partenariat avec le Louvre, Toshiba a éclairé des parties extérieures du Louvre, notamment la Pyramide du Louvre.

Une partie des travaux de remplacement de l’éclairage LED, comprenant la Pyramide, les Pyramidions et le Pavillon Colbert, a été achevée en décembre dernier, et l’installation d’éclairages LED pour toute la Cour Napoléon, qui s’inscrivait dans la phase 1 de cette rénovation, a été achevée le 12 mai dernier. Il aura ainsi fallu près de deux ans, depuis le début du projet en juin 2010, pour passer la totalité de l’éclairage de la Cour Napoléon en LED.

Avec cette rénovation, Toshiba et le Louvre sont parvenus à réduire la consommation d’énergie du musée de 73 %, sans compromettre l’esthétique visuelle propre au bâtiment. Les 3.200 luminaires LED fournis par Toshiba, en remplacement des 4.500 anciens éclairages au xénon, ont permis de passer de 392 000 watts à 105 000 watts.

Le musée du Louvre s'habille de LEDs

Par ailleurs, Toshiba a pensé l’éclairage LED dans le respect de l’intégrité artistique et visuelle du musée, en apportant un soin tout particulier à la forme des luminaires, à la luminosité, aux nuances de couleurs et à l’angle d’installation. Ceci a permis l’obtention d’un éclairage fidèle à l’atmosphère parisienne.

La Joconde (1503 – 1506)

Le portrait de Leonard De Vinci est considéré comme un symbole de la Renaissance. Il s’agit de l’une des œuvres les plus populaires du Louvre. Ce sourire particulier, connu sous le nom de « sourire de Mona Lisa », en a captivé plus d’un. Cette œuvre témoigne d’une utilisation habile de techniques comme la perspective aérienne ou le sfumato, technique de peinture mise au point par Léonard de Vinci et qui a eu une forte influence sur la peinture occidentale.

Les salles rouges

Cet espace d’exposition comporte plusieurs chefs-d’œuvre du 19ème siècle. Cette salle est
visitée par la plupart des visiteurs du musée qui viennent contempler des œuvres de grande
taille comme le Sacre de l’empereur Napoléon Ier et le Couronnement de l’impératrice 4
Joséphine de David ou La Liberté guidant le peuple de Delacroix, exposées sur ses murs
rouges.

Le Hall Napoléon

Il s’agit de l’entrée principale du Louvre par laquelle les visiteurs pénètrent dans le musée. Situé en sous-sol, il abrite la billetterie ainsi que le guichet d’information.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz