Enerzine

Le Nord-Pas de Calais mandate l’auteur de la 3éme révolution industrielle

Jeremy Rifkin Enterprises s’est vu confiée la construction d’un plan d’action permettant la transition progressive de la région Nord-Pas de Calais vers la troisième révolution industrielle.

Cette décision intervient après un vote à l’unanimité en commission permanente du Conseil régional NPdC. Participent également à ce projet, la Chambre de commerce et d’industrie Nord de France ainsi que le World Forum Lille.

Jeremy Rifkin, économiste, est l’auteur de la Troisième révolution industrielle dont Enerzine.com s’était fait l’écho, un ouvrage dans lequel il décrit les mutations en cours de l’économie et propose les bases d’une croissance durable tout au long du XXIe siècle. Il démontre qu’après l’alliance de la vapeur et de l’imprimerie au XIXe siècle, et celle du moteur à explosion et de la télétransmission au XXe siècle, la troisième révolution industrielle basée sur la combinaison des énergies renouvelables et de la communication en réseaux dématérialisés a débuté…

Le Nord-Pas de Calais vers la transition energetique

Après le World Forum Lille où il interviendra le 14 novembre, Jeremy Rifkin, spécialiste américain de prospective économique et scientifique, disposera de 9 mois pour élaborer une feuille de route globale et complète qui détaillera la façon dont la région Nord-Pas de Calais pourra s’engager dans une économie post-carbone.

Jeremy Rifkin Enterprises mettra à disposition du Conseil régional Nord-Pas de Calais et de la Chambre de commerce et d’industrie de région, une équipe intégrée à laquelle participeront les entreprises leaders dans les domaines de la Troisième révolution industrielle et des consultants experts en efficacité énergétique, technologies des énergies renouvelables, ingénierie de la construction, planification urbaine, architecture, développement immobilier, technologies de l’information et de la communication, transport de l’énergie, transports et logistique.

Une première en France

Cette démarche prospective devrait faire du Nord-Pas de Calais, une région pionnière en matière de transition énergétique et de développement d’une économie post-carbone.

Si les équipes de Jeremy Rifkin ont déjà travaillé pour l’Union européenne, pour des gouvernants comme Angela Merkel, pour des villes comme Rome ou San Antonio (Texas), l’initiative prise dans notre région sera une première en France et une première du genre pour une région.

"C’est donc une région entière, forces politiques et économiques réunies, qui se mobilise, avec tous ceux qui voudront bien s’y associer, dans une démarche unique, porteuse de potentialités de développement économique et d’emplois considérables1 et d’une nouvelle cohérence économique." a indiqué le Conseil Régional du Nord-Pas de Calais.

1 un seul exemple : les 800 000 logements qui ont besoin d‘une rénovation thermique en Nord-Pas de Calais



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    13 Commentaires sur "Le Nord-Pas de Calais mandate l’auteur de la 3éme révolution industrielle"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Pi42
    Invité

    Nos amis américains vont sourire en apprenant cette commande de la région NpdC!. Jeremy Rifkin n’est absolument pas reconnu aux USA comme un chercheur solide, dont la pensée et l’action irriguent les débats. Sa réputation est plutôt celle d’une personne brillante, un séducteur, qui fait des copiers-collers de concepts « à la mode » et sait bien les transformer en dollars. Toujours cette fascination des USA, alors qu’on a toute la compétence, elle bien concrète, ici en Europe. C’est inquiétant pour la suite….

    an391
    Invité

    Rifkin est un petit rigolo, un bonimenteur. Il faut un peu en finir avec le green washing et la technique portée par de fausses vison « morale » et technotopistes. La France a pourtant assez d’ingénieur pour faire du boulot sérieux. Encore de l’argent foutue en l’air.

    Ambiel
    Invité
    Rifkin a juste le tort de porter des idées novatrices et intéressantes sur le potentiel des ENR. Pas étonnant qu’en France ce soit mal perçu, vu le nombre de gens qui vivent encore dans les années 80, la tête pleine de projets ultra-centralisés et ultra-complexes. Rifkin EST reconnu aux US comme un chercheur solide, dont la pensée et l’action irrigue les débats, en particulier sur la détéction des signaux sociétaux dits « faibles »… Ceux-là même que nos ingés des mines et nos hauts fonctionnaires méprisents ou sont incapables de sentir. Par contre le projet en région NPDC ne ressemble pas à… Lire plus »
    Trubli
    Invité

    Cela ne ‘étonne pas que la France Girondine plébiscite ce genre de rigolo. Le nucléaire est une énergie bien moins chère que l’éolien (3 X) ou le photovoltaïque (6 à 8X) Mais à écouter la France Girondine il vaudrait mieux demander aux gens de s’quiper chacun de leur éolienne et de leur panneaux photovoltaïque. Mais comment fait-on dans l’habitat collectif ? Comment fait-on quand le vent ou le soleil ne sont pas là au moment où on le demande. Et bien soit on déleste soit on fait appel aux centrales à gaz/charbon. Joli programme!

    zelectron
    Invité

    Ce n’est plus la peine de se demander pourquoi la France perd « grâce » à ses élus indigents.

    chelya
    Invité

    Vu que le nucléaire est incapable de concurrencer les énergies renouvelables il peut être intéressant de commencer dès maintenant à trouver le remplacement de Gravelines avant qu’elle parte à la casse, vu que les ingénieurs français ne sont pas compétents sur le sujet de l’énergie décentralisée (à moins d’avoir été formé à l’étranger ou de travailler chez Schneider) ce n’est pas étonnant d’aller à l’étranger… mais on voit mal l’intérêt d’aller aux Etats Unis alors que tout se développe en Europe…

    Ambiel
    Invité
    Vous débarquez des années 80? L’éolien d’aujourd’hui est moins cher que le nucléaire d’aujourd’hui. Et l’éolien amorti est moins cher que le nucléaire amorti de….50%!! Le solaire d’aujourd’hui est dans le sud moins cher que le nucléaire d’aujourd’hui et le solaire amorti est aussi jusqu’à 2 fois moins cher que le nucléaire amorti. Vous avez dormi pendant 3ans? Le nucléaire amorti est estimé à 54€ et non plus à 25€…. Et le solaire ne coute plus 600€ mais moins de 100€ dans le sud…et tombe à moins de 30€ une fois amorti (20ans). Et l’éolien est toujours à 82€, puis… Lire plus »
    jmdesp
    Invité
    L’éolien a toujours besoin d’investissement, nettoyage, réparation, changement des turbines. Même après amortissement de l’investissement initial, les frais sont encore conséquents. Et les 28€de subvention ne sont valable que si la production est suffisante, sinon ça reste le taux plus élevé qui s’applique. Pour les solaire, c’est un peu plus vrai qu’à terme on peut se contenter de laisser tourner, il faut quand même nettoyer un peu et pour les champs couper l’herbe, j’ai une belle photo d’un champ allemand où les herbes en dessous des panneau ont poussé jusqu’à les recouvrir. A coté, ils ont passé la tondeuse, mais… Lire plus »
    jmdesp
    Invité

    Les 28€ ne s’applique que après 10 ans quand la production annuelle est supérieure à 3600 heures, calculé comme la durée quivalente de fonctionnement à 100% de la capacité. Donc le seuil est à 41% de taux de charge ce que personne n’atteint. Le taux pour descendre en dessous du maximum de 82€ est à 27% de taux de charge, ce qui est nettement supérieur au taux moyen du parc français sur 2011, à 21,3% d’après le rapport RTE. Qui donc a réellement un petit problème avec la réalité des faits ?

    Ambiel
    Invité
    28€, une « subvention »…. vous n’avez pas peur des mots 🙂 Mais le prix de couverture de la maintenance et de l’exploitation est très faible pour l’éolien, c’est autour de 2% du CA d’un parc. par contre il faut prévoir quelques gros pépins (transfo/pale) à changer. Le système fait que c’est dégressif en fonction de la production, la moyenne des parcs qui ont basculé que j’ai pu voir est autour de 60/70€ en tarif (donc marge non connue, et elle peut-être très conséquente). Les disscussion d’épicier entre Gérard et Henri je m’en fout un peu dans la mesure ou la cour… Lire plus »
    Ambiel
    Invité

    le facteur de charge de RTE est à côté de la plaque car il ne tient pas compte des capacités installées dans l’année qui n’ont pas produit une année complète. ça serait peanuts pour un marché de 100GW ou on installe 1GW par an mais là pour 2011 c’est un marché de 5800MW ou on a installé 800MW dans l’année et 1100MW dans l’année précédente.

    Ambiel
    Invité
    Et sur le fond ce n’est pas de ma faute si le tarif est mal défini et trop profitable 🙂 Après 15ans il passe au prix de marché… Les premiers parcs dans ce cas se verront lors du mandat de ce gouvernement et passeront à 0€ surcout CSPE tout en pouvant produire 5 à 10ans encore… Si on moyenne tout ça sur les 20 à 25 ans de la durée de vie d’un parc on est large en dessous des 70€ de moyenne pour de l’éolien, soit bien en dessous du cout de l’EPR. Quand aux ordres de grandeur cher… Lire plus »
    Pi42
    Invité
    C’est drôle de voir ce forum , que j’ai eu l’honneur de débuter, dérapper sur nucléaire vs éolien/ solaire! . Je ne désirais pas, surtout pas, rentrer dans ce débat, je voulais seulement souligner la fascination de certains élus pour le blablabla qui mousse, car Rifkin, c’est creux, ça n’est que du copier-coller opportuniste et séduisant, c’est pas sérieux opérationnellement parlant, une fois qu’on gratte le vernis. J’enrage de voir ces naïfs tomber dans le panneau de la séduction made in USA, alors qu’il y a en France, en Europe des cabinets d’ingénieurs solides, très bien documentés, pour mener une… Lire plus »
    wpDiscuz